Country Girl-Vol.-1

Country Girl tome 1 : une amitié se confrontant au changement

Le genre du slice of life et du school life ont toujours été très intéressant étant donné qu’ils s’inscrivent dans une certaine réalité. Pouvant refléter ce que l’on a pu vivre à une certaine époque et aussi présenter un peu le fonctionnement de la société au Japon, on a toujours grandement apprécié ce style de manga. Le titre que l’on va aborder aujourd’hui rentre clairement dans cette catégorie, mais réussit à proposer un sujet pertinent et fort dès le départ. Il s’agit de Country Girl, édité chez Chattochatto, dont le premier volume vient juste de sortir. On était très curieux de voir ce qu’allait bien pouvoir nous proposer cette fiction qui avait su éveiller notre intérêt dès son annonce. Rien que par son synopsis, on se disait que l’on allait trouver une aventure qui allait fortement nous plaire. Le résultat est là, car on tient une introduction particulièrement efficace et qui a su brillamment retranscrire l’inquiétude, les doutes, mais aussi la volonté pouvant animer ce groupe d’amis que les événements de la vie semblent avoir séparés. Une lecture où il y a beaucoup de choses à dire. Sans perdre plus de temps, on va observer ces adolescents qui souhaitent renouer avec leur passé.

Un groupe presque uni

Country Girl - vie

La beauté de la vie.

Country Girl, scénarisé par Ryukishi07 et Tanaka Romeo et dessiné par Tatsuhiko, nous emmène dans un petit village de campagne. C’est là que l’on fait la connaissance de Mikihiko et ses trois amies. Ce petit groupe profite pleinement de leur vie en tant que collégiens où se mélangent rires, bonne humeur et sorties. Même au sein de ce lieu particulièrement désert, les quatre enfants n’ont aucun mal à passer du bon temps et à s’amuser. Malgré tout, ce quotidien ne suffit pas à ce jeune garçon qui rêve de grandeur. Alors qu’ils se rapprochent de la fin de leurs études au collège, ils doivent réfléchir dans quel lycée ils souhaitent aller. Si certains se disent qu’ils feraient mieux de se concentrer sur un établissement pas trop loin et peu regardant sur les candidatures, Mikihiko a un tout autre objectif. Il souhaite étudier à Tokyo et ainsi débuter une toute nouvelle existence lui permettant de s’éloigner de ce lieu de plus en plus fantôme ainsi que des obligations familiales. Cependant, cela signifierait s’éloigner de ses camarades avec qui il a toujours traîné. Une idée surgit alors de son esprit. Selon lui, il n’était pas forcément nécessaire de se séparer. Chacun n’avait qu’à tenter l’examen d’entrée pour rejoindre la même école au sein de la capitale. Un plan convaincant, mais qui est loin d’être facile à appliquer étant donné les notes de certains.

Après avoir finalement étudié comme des forcenés, le jour de l’examen a lieu. Si les quatre amis semblaient confiants en ressortant de la salle, le résultat final était bien différent. Mikihiko échoue à celui-ci et vit très mal cette défaite. Refusant d’aller en cours, il se réfugie maintenant dans sa chambre où il passe le plus clair de son temps devant son ordinateur. Lui et ses camarades ont fini par suivre des chemins bien différents et se perdirent de vue. Un triste constat pour cette petite équipe qui semblait si soudée. Ce n’est que plus tard que Keiko va décider de corriger cela. Éprouvant beaucoup de tendresse pour celui qui était le chef du groupe, elle est déterminée à le sortir de son cocon. Malheureusement, elle ne sait pas du tout comment s’y prendre pour l’aider à se relever. C’est ainsi que va débuter une quête pour cette adolescente qui essaie tant bien que mal de reforger cette amitié disparue. Un objectif qui va la conduire à ouvrir les yeux sur cette période de la vie où tout change brutalement. Les échanges, les groupes et les codes sont bien différents du collège et il se pourrait bien que tout cela ait eu une influence non-négligeable sur chacun. Faut-il alors aller de l’avant ou essayer de reconstruire le passé ? Une question qui risque de rester fort longtemps dans l’esprit de ces étudiants qui se sentent totalement perdus. Il faut alors parfois prendre du recul pour voir que c’est avant tout chacun qui façonne sa propre route. Keiko va en tout cas tout faire pour appliquer cela peu importe les regards qu’on lui porte.

Country Girl peut sembler très commun quand on s’attarde sur ce genre de résumé. Pourtant, on se rend compte rapidement à quel point ce premier pas est convaincant dans ce qu’il nous raconte. Ici, le problème vient avant tout du grand bouleversement qu’il peut y avoir dès lors que l’on passe d’un établissement scolaire à un autre. Les codes changent, les mentalités aussi et cela entraîne forcément de tragiques séparations. Voici donc une fenêtre ouverte sur une période de la vie où rien n’est écrit dans le marbre et où les sourires d’antan laissent place à un profond vide.

Les aléas de la vie

La première chose qui est incroyable lorsque l’on se penche sur ce premier volume de Country Girl est l’habileté avec laquelle on se retrouve impliqué dans l’histoire. Les premières pages semblent nous délivrer un récit assez joyeux et bienveillant qui fait plaisir et nous permet d’apprécier ce petit groupe d’amis. C’est finalement quand arrive l’événement qui va tout chambouler que l’on se retrouve au cœur du sujet. A partir de cet instant, on va poser un tout autre regard sur cette lecture qui sera parvenu à nous donner quelques frissons. Alors que l’on pensait que le chef de la bande allait être le personnage que l’on allait suivre, il est surprenant et intelligent d’accompagner Keiko dans la découverte de sa nouvelle école. Très vite, les rires et la joie ressentie laissent place à un profond malaise au vu du regard des autres. Comme si le collège et le lycée étaient deux mondes totalement différents. C’est là que réside toute la force de cette introduction qui souhaite nous dépeindre cet incroyable bouleversement que l’on peut ressentir dès lors que l’on passe à l’une de ses transitions scolaires. Toutes ces années passées en compagnie de nos camarades de classe se retrouvent balayées, les mentalités changent et tout peut se briser en un instant. Un changement radical qui peut être très difficile à vivre comme c’est présenté au sein de ce manga. En fait, on se rend compte que tout ce que l’on connaît peut voler en éclats en un claquement de doigts.

On a vraiment eu l’impression de revivre ce que l’on a pu connaître nous même à la même époque que ces étudiants. Des souvenirs pouvant être douloureux, mais qui parlent forcément à tous. Il y a donc ici une volonté de démontrer à quel point tout peut changer dans la vie sans même que l’on n’y fasse attention. Il y a un formidable travail qui est fait à ce niveau-là tout au long de ces chapitres et qui va nous donner envie de revoir cette bande sourire malgré tout ça. En fait, tout ici est amené à nous poser cette question qui est de savoir s’il faut tenter de préserver un passé heureux qui n’existe plus ou essayer d’avancer sans savoir nullement où cela va nous amener. Une problématique qui est connue de tous les gens qui passent par cette étape où rien n’est plus pareil. De même, on trouve qu’il y a une excellente et presque terrifiante représentation de ce que le lycée peut apporter comme nouveau comportement. Tout est rythmé par la mode, les rumeurs et autres murmures. On ne prend même plus le temps de connaître une personne avant de la cataloguer dans une case qui ne lui correspond pas forcément. Cela provoque un certain malaise étant donné que tout ça est empreint d’une grande sincérité. Le décalage entre le début de l’histoire et ce qui vient après est juste saisissant et on a une profonde empathie pour ces quatre amis qui n’ont pas forcément supporter ce nouveau mode de vie. Une description réaliste, mais sans pour autant partir dans le très violent d’une période où rien n’est jamais acquis.

Country Girl fut vraiment surprenant par la maîtrise de son sujet et surtout à quel point cela peut être douloureux de voir des amis s’éloigner. En s’axant sur quelque chose que l’on a tous connu, les scénaristes réussissent habilement à nous parler et à nous immerger encore plus dans son récit. Même si l’on ne part pas dans un récit très violent dans ses propos et la difficulté de s’adapter à un nouvel environnement, on est totalement emporté par les déboires de ce petit groupe qui a fini par voler en éclats. Une lecture qui sait comment retenir notre attention et éveiller notre envie de voir un peu de lumière dans le quotidien de ces adolescents.

Country Girl nous évoque des souvenirs

Country Girl - isoler

Un triste refuge.

Country Girl nous a bien plus séduit que l’on aurait pu l’imaginer au départ. Tout cela vient en grande partie de la force qui se dégage de ce premier acte. En effet, on ne s’attendait pas du tout à avoir autant d’empathie pour ces personnages. Finalement, le fait d’avoir posé un prélude joyeux à ce récit a servi pour nous attacher à eux. C’est en voyant ensuite ce groupe voler en éclats que l’on a ressenti une profonde tristesse. L’alchimie semblait si bien marcher entre eux que l’on est obligé de se dire que c’est dommage que cela finisse comme ça. En plus de ça, on a le droit à une description sincère et réaliste des difficultés que peut avoir n’importe quel étudiant franchissant un cap dans ses études. Un changement d’établissement peut signifier énormément de choses et ce qui nous animait auparavant peut devenir une source de moquerie aujourd’hui. C’est un bien triste tableau que nous dépeint l’œuvre sur ces changements que l’on a tous connus un jour ou l’autre. Les amitiés se font et se défont au rythme de ces journées où les modes ne durent qu’un temps. Ce qui fait que l’on est autant embarqué par cette intrigue est que justement elle s’inscrit dans un cadre tout à fait réel. En voyant ces étudiants se débattre pour espérer préserver un tant soit peu leur ancien bonheur, on se revoit au même âge. Des expériences compliquées où l’on a l’impression qu’il faut suivre le troupeau sous peine de finir seul. C’est aussi en ça que ce manga brille autant. Il nous montre que même si cela peut sembler inutile au premier abord, rien n’est plus important que de venir en aide à un ami. Peu importe que le temps ou les épreuves vous aient séparé, il ne faut jamais oublier ceux qui ont fait partie de notre vie un jour ou l’autre.

Country Girl est donc une formidable découverte que l’on a pris beaucoup de plaisir à lire. Une série qui, en un seul tome, a su tenir des propos importants et reflétant une réalité parfois bien triste. Il suffit de quelques instants pour avoir envie de se réfugier au sein de cette équipe touchante et drôle qui n’avait que faire du regard des autres. Un coup de cœur que l’on recommande chaudement et surtout qui pourra parler à n’importe qui. En plus de ça, les scénaristes se permettent même d’évoquer un message très intéressant sur l’abandon des campagnes et cette volonté pour certains de dicter l’avenir de la nouvelle génération. Un passage de flambeau qui n’est pas au goût de tous et qui symbolise cette envie de liberté face à la crainte de tout perdre du jour au lendemain. On se rend compte, en s’aventurant au sein de ces pages, à quel point la vie est parsemée de toutes ces épreuves où l’on chute inlassablement. Malgré tout, on continue d’avancer et parfois on y arrive grâce à une main tendue. A présent, il est temps d’évoquer ces quelques interrogations qui nous trottent dans la tête en attendant de découvrir le final de cette courte épopée. Est-ce que nos quatre camarades vont enfin pouvoir se retrouver ? Devront-ils finalement prendre des routes séparées ? L’amitié est-elle aussi fugace que ça ? Les tentatives de Keiko seront-elles suffisantes pour venir en aide à son ancien chef ? La suite promet d’être fascinante !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Country Girl. Avez-vous apprécié la manière dont nous est conté ces changements pouvant être durs autour de l’amitié ? Trouvez-vous que cela offre une réelle sympathie à l’égard de ce groupe que l’on souhaite voir se reformer ? Trouvez-vous qu’il y a une certaine sincérité et réalisme qui se dégage de ces pages ? Pensez-vous qu’il est possible de renouer d’anciens liens, même après ce qui semble être une éternité ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2016 Tatsuhiko (dessinateur) / Tanaka Romeo, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.