L'appel des montagnes-Vol.-1

L’appel des montagnes tome 1 : à la découverte des sommets

On le dit sans cesse, mais le manga est un formidable terreau pour pouvoir cultiver des histoires traitant de n’importe quel sujet. Cela peut aussi bien être de la fantasy, de la science-fiction que des récits bien plus réalistes. Ce média peut alors se transformer en une incroyable source d’informations afin de découvrir des univers que l’on ne connaît que trop peu. C’est ce qui est arrivé avec le titre dont on va parler aujourd’hui et qui fut une remarquable surprise. Il s’agit de L’appel des montagnes, nouveauté de chez Soleil Manga, dont le premier tome est arrivé il y a peu. Si l’alpinisme et l’escalade sont des sujets qui ont déjà été abordés dans plusieurs œuvres par le passé, on est avant tout plongé ici dans de la découverte. La question n’est pour l’instant pas de s’attaquer à des sommets vertigineux, mais plutôt à nous faire apprécier ou au moins à nous renseigner sur ce monde qui peut tant offrir. Une lecture qui nous aura bluffé par ses nombreuses qualités et surtout l’effet qu’elle arrive à avoir sur le lecteur. Le temps est donc venu de s’équiper afin d’accompagner ce club amoureux de ces montagnes.

Un club impressionnant

L'appel des montagnes - invitation

Une porte vers un autre monde.

L’appel des montagnes, imaginé par Tetsuo Utsugi, nous plonge au Japon. Ce pays, étant composé en grande partie de montagnes, est le lieu rêvé pour ceux désirant escalader ces hauteurs. C’est le cas de trois jeunes élèves de l’université de Santama qui passent le plus clair de leur temps à parcourir ces lieux surélevés. Ils ont beau prendre un immense plaisir à aller toujours plus haut, ils savent pertinemment que cette aventure pourrait bien s’arrêter s’ils ne trouvent pas de nouveaux membres. En effet, ils sont les seules personnes à constituer le club d’alpinisme de leur établissement. Ce n’est donc plus qu’une question de jours avant qu’on leur fasse stopper leur activité sans qu’ils ne puissent rien y faire. L’unique solution pour eux est de réussir à attirer du sang frais parmi les nouveaux élèves de ce début d’année. Ils sont persuadés qu’ils pourront convaincre certains de rejoindre leurs rangs. Mais pour cela, il faudrait encore qu’ils arrivent à temps à la journée de présentation des clubs ! Ayant bien trop profité de leur dernière escapade, le trio n’a pas vu le temps passé. Il faut maintenant pour eux se dépêcher de rejoindre l’université sous peine de voir leur espoir s’envoler à jamais. L’horloge tourne et ils font totalement fi de la fatigue due à la course effrénée qu’ils viennent de faire. Malheureusement, il semble qu’il soit trop tard pour eux en voyant les premières années déjà accrochées par la majorité des clubs. Malgré tout, il reste un petit rayon de lumière si jamais certains se seraient dirigés vers leurs locaux.

C’est alors que leurs efforts furent récompensés par la présence de deux jeunes filles désireuses d’en apprendre plus sur cette activité. La question est maintenant de savoir comment les amener à remplir le formulaire d’inscription. Après tout, les deux adolescentes n’imaginent pas du tout à quel point cela peut être difficile d’escalader ces montagnes et surtout le danger qui entoure chaque sortie. Malgré tout, il y a aussi de formidables expériences à vivre dès lors que l’on quitte la ville pour se lancer sur ces chemins escarpés. Voilà donc le début d’une incroyable présentation de ce que la nature peut offrir, mais aussi du dépassement de soi. Les plus beaux spots de montagne du Japon n’attendent que d’être visités et les trois aînés sont déterminés à prouver toute la beauté de l’alpinisme. Seulement, pas facile de convaincre une demoiselle passant le plus clair de son temps à jouer aux jeux vidéo et une autre toute timide et chétive qui ne sait pas du tout où elle a mis les pieds. Il va donc falloir commencer par les bases et il y a beaucoup de choses à dire avant même de se lancer à l’assaut de la première montagne. Une découverte totale de cet univers qui est finalement peu connu de la majorité des gens. A travers les échanges avec les anciens du club, ces nouvelles élèves pourraient bien découvrir un monde inédit et surtout un environnement qui leur permettrait de grandir et de prendre de l’assurance. Ainsi débute leur histoire qui sera accompagnée de nombreux doutes, mais aussi de sourires.

Quand on s’attarde sur ce premier volume de L’appel des montagnes, on se rend compte à quel point celui-ci à tous les ingrédients pour nous séduire. En nous plongeant dans les activités de ce club, c’est une porte que l’on ouvre vers une épopée à la fois humaine, douce et instructive. Clairement, on ne s’est pas ennuyé un seul instant dès lors que l’on a fait la connaissance des membres de cette équipe et des potentielles recrues. Ce manga se présente avant tout comme une petite brise fort agréable où l’on a l’impression d’accompagner ces gens dans leurs péripéties en extérieur. Les sourires sont alors garantis.

Bonne humeur et apprentissage

Franchement, pour un premier volume, L’appel des montagnes fait très fort. Si l’on se doutait que le récit allait prendre une direction nous amenant à découvrir l’alpinisme, on ne pensait pas que ce serait fait avec autant d’efficacité. Cela est dû, en grande partie, à deux éléments redoutables tout au long de la lecture. Tout d’abord, il y a bien sûr l’aspect instructif qui rentre en ligne de compte. Sans forcément tomber dans l’indigestion d’informations, le manga souhaite avant tout nous montrer ce que cette activité peut nous offrir. Que cela soit dans les paysages, les techniques ou même juste les termes utilisés, tout est pensé pour que l’on s’amuse tout en apprenant. On est alors encore plus captivé par ce qui nous est conté, car il y a ce côté ludique qui change tout. C’est là qu’entre alors en jeu le principal atout de cette série qui est sa bonne humeur. Tout transpire la joie, l’humour et surtout la camaraderie. Se plonger dans cette introduction est un pur bonheur, car on est totalement emporté par l’excitation des divers personnages en côtoyant cet environnement. D’un côté, on a les membres du club qui nous font mourir de rire par leur personnalité délirante, mais aussi les situations qu’ils créent. Des étudiants qui parviennent aussi à briller par leur amour de cette activité qui les guide constamment dans leur vie. Ils sont parfois idiots, mais très souvent attachants et rendent ainsi l’expérience encore plus savoureuse que cela soit pour nous ou les potentielles recrues qui débarquent.

D’ailleurs, on ne peut parler de ce premier tome sans évoquer ces dernières. Au nombre de trois, on adore la manière dont elles se retrouvent impliquées dans les péripéties de ce club. Se présentant comme n’étant pas très sportives, ce trio va nous toucher profondément, car elles représentent à merveille le lecteur qui ignore tout de cet univers en montagne. On partage alors toutes leurs surprises, leurs réactions et surtout ces voyages inoubliables. A leurs côtés, on a l’impression de vivre un petit rêve éveillé où chaque pas que l’on fait est une vraie bouffée d’air frais. Même le simple fait de raccommoder ou nettoyer les vêtements d’escalade devient un formidable moment en leur compagnie. Le mangaka a parfaitement su transformer un milieu pour lequel on n’est pas tant attiré que ça en un terrain de jeu incroyable où les sourires se multiplient. C’est ainsi que l’on attaque le dernier atout de cette lecture qui n’est autre que ce qu’elle nous raconte. Au-delà de l’alpinisme et des rêves de ces mentors, cette première escapade nous montre à quel point une passion peut nous conduire à nous surpasser. C’est encore plus vrai quand on peut la partager avec d’autres gens. Ces jeunes filles ont beau hésiter à s’inscrire, les sourires qui se dessinent sur leur visage dès lors qu’elles entament une marche ensemble où qu’elles réparent leurs affaires ne peuvent nous laisser de marbre. Une douceur juste phénoménale se dégage de chaque page et fait que l’on partage ces instants de bonheur qui peuvent sembler banals, mais qui n’ont, en réalité, pas de prix.

Il n’y a pas à dire, L’appel des montagnes a su nous donner le sourire. En plus de présenter avec brio ce milieu qui n’est pas forcément le plus connu du grand public, le manga capte rapidement notre attention. En plus de ça, l’alchimie qui se dégage au sein de ce groupe est tellement efficace que l’on prend un malin plaisir à les voir interagir entre eux. Un conte qui donne de l’énergie et nous fait prendre conscience à quel point le monde peut être beau, mais aussi dangereux. En fait, cette introduction est une parfaite invitation à découvrir cette activité qui nous permet de nous dépasser et de découvrir des lieux que l’on n’aurait jamais imaginé voir.

L’appel des montagnes nous séduit

L'appel des montagnes - escalade

Une activité inoubliable.

Quel plaisir ce fut de s’aventurer dans ce premier volume de L’appel des montagnes. En plus de nous offrir de très beaux panoramas, l’auteur est parvenu à susciter notre envie d’en apprendre plus sur ce milieu. Le côté scolaire ne pose absolument aucun problème tant celui-ci est amené avec légèreté et délicatesse. C’est avant tout une invitation à s’évader, mais aussi à rigoler un bon coup. Un pari totalement réussi, à nos yeux, pour cette introduction qui nous assaille de scènes hilarantes. On ne s’est pas ennuyé une seule seconde pendant cette virée. On a appris beaucoup de choses tout en le faisant avec le sourire et une joie non dissimulée. Rien que le fait d’avoir réussi cet équilibre montre le talent de l’auteur pour raconter un sujet qui lui tient à cœur et de la partager avec son lectorat. En plus de ça, il suffit de quelques secondes pour que l’on s’attache totalement à l’ensemble de la galerie des personnages. On a encore en tête les poses toutes mignonnes et en même temps absurdes de ces acteurs et actrices qui jouent à merveille. Tirant par moment sur le gag manga, la série ne se perd jamais en route et sait parfaitement où elle va. Un périple qui prend simplement le temps de se poser pour nous faire savourer cet horizon teinté d’une certaine magie. Le début d’une série qui se présente comme particulièrement feel good et qui véhicule aussi des valeurs importantes et bienveillantes.

Vous l’aurez donc aisément compris, on a eu un très gros coup de cœur pour ce premier tome qui nous fait une remarquable présentation de l’alpinisme. On a eu quasiment le sourire du début jusqu’à la fin de cette lecture. Un exploit remarquable et qui montre à quel point ce titre peut nous faire vivre des moments inoubliables et surtout chaleureux en compagnie d’une bande de sacrés lurons. Si vous aimez les récits sur l’escalade ou que vous souhaitez une aventure littéraire qui vous fasse oublier tous vos soucis alors vous devriez trouver votre compte avec L’appel des montagnes. En fait, on a déjà envie de repartir en balade avec ce groupe tant on a eu une profonde sympathie pour celui-ci. Une preuve qu’il n’est pas forcément nécessaire de s’attarder sur un scénario complexe ou un récit sombre ou grandiose pour attirer le regard. Il suffit parfois de juste souhaiter divertir et de mettre en place une histoire propice à la contemplation et aux rires pour que le lecteur n’oublie jamais son voyage. C’est en tout cas vrai pour nous et l’on espère de tout coeur que la suite sera du même calibre. Bien sûr, on a encore beaucoup de questions qui restent sans réponse à la fin de cet ouvrage. Est-ce que les trois nouvelles vont finalement sauter le pas ? Quelle pourrait bien être leur première ascension ? Est-ce que le récit continuera à fournir notre dose de soleil ? Il nous tarde de repartir explorer ces sommets !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de L’appel des montagnes. Avez-vous eu une rapide sympathie pour ce club ? Trouvez-vous qu’il y a matière à proposer une belle histoire par la suite ? Pensez-vous que l’on va assister au renouveau de ce club ? Avez-vous apprécié la manière dont l’alpinisme fut amené durant cette lecture ? Quel sera le premier obstacle, à votre avis, pour ces jeunes recrues ? Pensez-vous qu’elles vont finir par trouver une certaine vocation à travers cette activité ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2018 Utsugi Tetsuo, Kadokawa Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.