The Promised Neverland-Vol.-20-FIN-2

The Promised Neverland tome 20 : la fin d’une grande aventure

Il est toujours important de se pencher sur la conclusion d’une série surtout quand celle-ci concerne une licence qui a marqué bon nombre de lecteurs. Se pencher sur ça permet alors de voir si tout le chemin parcouru a su trouver un sens et surtout si tout ça conduit à un final logique et pertinent. Il est déjà arrivé que des derniers volumes ne soient pas aussi satisfaisants que l’on pouvait l’imaginer. Est-ce le cas du titre dont on va parler aujourd’hui ? En effet, on va aborder le dernier acte d’une grande saga provenant tout droit du catalogue de chez Kazé. On parle bien évidemment de The Promised Neverland dont le tome 20 est sorti il y a peu. Cette célèbre licence a su rapidement se faire une place dans le cœur des fans. Il faut dire que le périple d’Emma, Norman et Ray ainsi que des autres enfants avait su nous tenir en haleine dès les premières pages. Maintenant, la question est de savoir si tout cela nous a conduit à une fin qui colle parfaitement au reste du récit ou si celle-ci nous a déçu. Il y a énormément à dire pour ce dernier acte qui s’avère très intéressant à analyser et qui nous force à jeter un regard sur l’ensemble du chemin parcouru jusqu’ici. L’heure est donc venue d’accompagner nos amis dans leur combat final.

Le dernier acte

The Promised Neverland - menaceThe Promised Neverland, scénarisé par Kaiu Shirai et dessinée par Posuka Demizu, s’était arrêté alors que le monde des démons s’apprêtait à être totalement chamboulé. Si le clan Ratri avait fait de son mieux pour cacher la disparition de la famille royale et profiter aussi de ce chaos pour imposer sa volonté, les choses ne s’étaient pas déroulées comme celui-ci pouvait l’espérer. L’arrivée d’un facteur inconnu dans l’équation avait tout chamboulé et fait voler en éclats les rêves de Peter qui ne pouvait qu’être rongé par la colère. Le seul chemin qui s’offrait à lui maintenant consistait à profiter des otages qu’il avait pour prendre l’ascendant sur Emma et ses compagnons. Conduisant ses proies à Grace Field House, là où tout a commencé, il souhaitait faire de ce lieu leur tombeau. Comme il l’imaginait, les anciens fuyards ne pouvaient rester les bras croisés devant la détresse de leurs camarades. Cependant, malheur à ceux qui osent sous-estimer ces enfants qui ont déjà survécu à bien des épreuves. Emma, Norman et Ray mirent au point un plan audacieux pour reprendre le contrôle de ces installations et ainsi régler une bonne fois pour toutes cette histoire macabre. Si le choc fut assez brutal entre les deux camps, l’équipe venant de l’extérieur parvient à accomplir son objectif. Heureusement pour eux, ils avaient pu compter sur la trahison des diverses Mamans présentes sur les lieux et qui désiraient elles aussi retrouver la liberté. Un véritable tour de force qui provoqua un immense désespoir chez leur adversaire.

Peter Ratri ne pouvait qu’observer tout ça impuissant et détruit que tous ses efforts soient réduits à néant. Malgré tout, il ne peut accepter cette défaite totale. Son attention va alors se porter sur celle qui a tout manigancé et qui l’a fait tomber de son piédestal. Sa colère et sa haine envers Emma ne firent que se renforcer face à un tel échec et le chef du clan Ratri était maintenant déterminé à s’en débarrasser. Peu importe qu’il y laisse la vie suite à ça, il ne pouvait rester sans rien faire et être humilié de la sorte. L’heure du face-à-face est enfin arrivée et Peter peut enfin accomplir sa vengeance. Pourtant, quelque chose d’étrange va se réveiller au plus profond de lui. Alors que cette jeune fille se tient devant elle, le discours de cette dernière va semer le doute en lui. Tout peut alors basculer d’une seconde à l’autre. La liberté face à cet emprisonnement. La haine face au pardon. Le désespoir contre l’espoir. Le rideau se lève sur le dernier acte de cette histoire. Tout est maintenant entre les mains d’Emma et de ses amis qui n’ont jamais été aussi proches de leur but. Cependant, un bouleversement inattendu pourrait bien avoir lieu et changer à tout jamais le destin de ces deux mondes. Ce cycle sans fin entre le prédateur et ses proies doit être brisé, car sinon rien ne changera jamais. Le froid et la noirceur de ces terres semblent maintenant un bien lointain souvenir pour ces rescapés qui n’ont eu de cesse de courir et de se cacher pour survivre. Le temps n’est plus à la fuite, mais au changement.

On peut dire qu’il s’en est passé des événements depuis le début de The Promised Neverland. Ce sont justement toutes ces épreuves franchies qui vont nous avoir conduits à cet instant précis. La fin de cette série n’est pas uniquement là pour mettre un terme à l’histoire principale. Elle est aussi là pour contribuer à renforcer le message souhaité par l’auteur et surtout à nous montrer l’évolution de ces enfants. De la fuite de Grace Field House à la tentative de coup d’État, ces rescapés ont été constamment en contact avec la violence qui plane sur ces terres. Un combat qui opposait l’espoir représenté par ces fuyards et cette ombre malfaisante qui vivait ici depuis fort longtemps.

La liberté a un prix

Il était évident que The Promised Neverland se devait de proposer une fin qui réussisse à mettre un terme à l’histoire lancée depuis le premier tome. D’ailleurs, cette conclusion a su provoquer quelque chose de fort singulier en nous. En lisant ces dernières pages, on n’a pas pu s’empêcher de revoir tout ce qu’il s’était passé tout au long de la série. On a donc effectué une certaine rétrospective ayant permis de révéler bien des choses sur l’évolution du manga et surtout les raisons nous amenant à ce final. A la base, cette licence souhaitait nous immerger dans un monde particulièrement sombre où les apparences étaient trompeuses. Le quotidien paisible de Grace Field House avait volé en éclats et l’on était pris à la gorge en comprenant la dangerosité se cachant derrière ce lieu. Depuis cet instant, on a toujours avancé avec une certaine boule au ventre au même titre que les personnages. On savait pertinemment que l’aventure pouvait s’arrêter à tout moment pour chacun d’entre eux. Cela permettait de créer un suspens constant où la vie n’était pas protégée par un bouclier du héros comme on peut avoir l’habitude de lire dans d’autres séries. Cependant, le manga a fini par utiliser toutes ces mauvaises expériences pour éveiller quelque chose en Emma qui a ensuite déteint sur son entourage. C’est à force de côtoyer la mort et la souffrance que cette jeune fille a pu ouvrir les yeux sur le véritable combat à mener. Dès cet instant, la fuite n’était plus une option et il fallait donc se battre pour réussir à façonner un nouvel avenir.

La liberté était toujours au cœur des préoccupations, mais elle s’est mélangée avec un autre élément tout aussi important. Il s’agit de briser à jamais cette roue que personne n’arrivait à stopper. Un cycle infini de haine dont nos héros étaient parvenus à s’extirper tant bien que mal. C’est donc pour cette raison que ce dernier volume de The Promised Neverland est aussi symbolique et fidèle à tout ce qui s’est construit en amont. Les enfants qui craignaient pour leur vie ont finalement grandi et compris le chemin qu’ils devaient prendre. Une route semée d’embûches et bien plus abrupte que de simplement fuir cet enfer. Ces instants que l’on passe en compagnie de toutes ces âmes ont donc pour but de nous faire entrevoir un autre avenir que celui que l’on perçoit depuis les prémices de cette épopée. Une fenêtre nous conduisant vers un horizon bien plus lumineux qu’on aurait pu l’imaginer et qui nous fait espérer un peu de réconfort après tout ce tumulte. Il est vrai qu’il y a une grande différence dans l’ambiance entre le premier et le dernier acte. Cependant, tout cela fait partie de ce scénario qui voulait nous amener jusqu’à ce moment fatidique où l’innocence pouvait se mesurer au chaos ambiant. On a donc le droit à une représentation très juste et touchante de cette lutte pour la liberté, mais aussi pour changer les mentalités. Voilà donc une conclusion qui nous marque grandement et nous fait avoir un certain sourire au moment de refermer cet ouvrage.

The Promised Neverland nous propose donc un final qui s’inscrit dans la continuité de ce qui a été proposé jusqu’à maintenant. Un récit qui nous offre des derniers instants très touchants en compagnie de cette équipe qui nous aura fait vivre d’incroyables aventures. On ne peut alors s’empêcher de repenser à chaque arc narratif et d’y voir une immense fresque nous contant la lutte de ces jeunes pour survivre, se libérer, mais surtout grandir. Toutes les souffrances vécues jusqu’à présent ont été là pour leur apprendre la valeur d’une vie et les encourager à aller de l’avant dans ce chemin sinueux dont on entrevoit enfin le bout.

The Promised Neverland tire sa révérence

The Promised Neverland - choixEt voilà, The Promised Neverland est définitivement terminé. Cela fait toujours bizarre de se dire qu’une série que l’on suit depuis aussi longtemps prend finalement fin. Si l’on sait pertinemment que toute la dernière partie du manga est celle qui est au cœur des diverses remarques, on tient quand même à souligner à quel point il peut être difficile de réussir à trouver une fin pouvant satisfaire tout le monde. Avec le périple d’Emma et de ses camarades, on a vraiment eu un profond attachement pour ces enfants qui n’ont eu de cesse de lutter pour survivre ne serait-ce qu’un jour de plus. Le message du cercle de la haine est toujours bien présent et va même être directement cité dans ces derniers chapitres qui souhaitent briser cette malédiction qui ronge ces terres. On a donc pu observer les conséquences de cette lutte et surtout du réel objectif de celle-ci. Si la liberté était au cœur des préoccupations de ces fuyards, ce but s’est transformé peu à peu en un objectif bien plus grand. Un désir qui a poussé notre fameux trio à se retrousser les manches et à essayer de changer les choses à leur manière. Dans ce monde qui nous est dépeint comme sombre, violent et sans espoir, on a pu entrevoir cette petite lumière représentée par Emma. Sa joie de vivre, sa bonne humeur et son courage ont fini par déteindre sur les autres et faire grandir cet éclat jusqu’à ce qu’il puisse se confronter au véritable problème de cette société. Un final qui restera fidèle à cette volonté de briser ces chaînes qui ont emprisonné tous ces êtres pendant tant d’années.

Vous l’aurez donc compris en lisant ces quelques lignes, mais on a beaucoup apprécié cette conclusion. Elle ne sera pas forcément au goût de tout le monde et c’est compréhensible. Cependant, on tient à souligner cette évolution constante qu’il y a eue au sein de ce manga afin de faire grandir ces personnages et leur raison de vivre. La question n’est donc plus de savoir si la série mérite ou non le coup d’œil, mais de savoir si elle est parvenue à nous offrir un dernier acte s’inscrivant dans la continuité du scénario. A nos yeux, ce fut clairement le cas et il est justement fantastique de voir cette opposition entre cette haine et cette peur ancrée depuis des centaines d’années et cette innocence qui a su briser bien des barrières. Un cycle qui semblait sans fin se confronte à un ennemi retors qui ne cesse de surprendre et surtout de mûrir au fil des épreuves. The Promised Neverland n’est pas simplement l’histoire d’enfants cherchant à s’évader à tout prix de ces terres infernales. C’est aussi une ode au changement où il faut parfois savoir se poser, pardonner et comprendre l’autre pour finalement entrevoir une nouvelle route. On pourrait aisément penser que cela est assez utopique, mais dans un monde souvent triste et épuisant, cela fait aussi du bien d’entrevoir un peu de lumière. On finira donc cette chronique en souhaitant simplement le meilleur à tous ces protagonistes que l’on a suivis et qui doivent encore écrire une autre partie de leur vie. Un nouveau chapitre qu’ils seront les seuls à connaître et que l’on ne pourra qu’imaginer.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce dernier volume de The Promised Neverland. Avez-vous apprécié le final qui nous fut proposé ? Trouvez-vous que c’est une conclusion à la hauteur de vos attentes et collant à tout ce qui fut préparé en amont ? Avez-vous toujours cette sympathie à l’égard de ces enfants qui n’ont eu de cesse de se battre pour gagner leur liberté ? Pensez-vous que cette fin aurait pu prendre une tournure différente au vu des événements ? Quel fut votre personnage préféré pendant toute cette histoire ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2016 Demizu Posuka / Shirai Kaiu, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.