Noblesse-Vol.-1

Noblesse tome 1 : la fin d’un très long sommeil

On le voit très fréquemment maintenant, mais le webtoon est un genre qui se popularise de plus en plus. Il suffit de voir la plupart des éditeurs pour se rendre compte qu’ils souhaitent aussi miser sur ce type de récit qui est capable de nous emmener vers des univers captivants. Si l’on parle de ça aujourd’hui, c’est parce que la semaine dernière fut riche en sorties dans ce domaine. On s’est donc dit que l’on allait se pencher sur l’une de ces œuvres et le nom qui fut retenu est Noblesse. Si ce titre vous dit quelque chose, c’est aussi parce que l’on a pu découvrir il n’y a pas si longtemps l’adaptation en anime qui est disponible sur ADN et Crunchyroll. Cependant, il s’agit ici de l’œuvre de base qui est enfin accessible au format relié grâce à Kbooks. Spécialisé dans les webtoons, on a déjà pu avoir l’occasion de découvrir une partie de leur travail. Avec cette nouvelle acquisition, on était très curieux de voir si l’on pouvait être devant un scénario prometteur et qui diverge grandement de son adaptation. Après lecture de ce premier volume, on a rapidement pu déceler un certain potentiel à la licence qui prend largement son temps pour tout bien construire. Le temps est donc venu d’assister à l’éveil d’un être surnaturel.

Ils sont parmi nous

Noblesse - réveilNoblesse, scénarisé par Jehon Son et dessiné par Kwangsu Lee, nous plonge dans un monde contemporain. Tout semble paisible et la vie s’écoule normalement pour l’ensemble des habitants. Cependant, ils sont très loin d’imaginer qu’un être bien spécifique va bientôt croiser leur route. Cadis Etrama Di Raizel est son nom et il vient tout juste de se réveiller d’un très long sommeil. En effet, cela fait 820 ans qu’il dort dans un lieu inconnu. L’immortel va alors découvrir un nouvel environnement qui n’a plus rien à voir avec ce qu’il connaissait. Un peu perdu, mais restant tout de même stoïque, cet homme observe tous ces gens qui vaquent à leurs occupations et se demandent alors comment bien s’intégrer dans cette société. Il va alors décider de copier l’uniforme de certains élèves sur lesquels il pose son regard et de les suivre. C’est ainsi que cet inconnu, totalement lâché dans un monde grandiose, va se retrouver au sein d’une école. Il va alors intégrer cet établissement et renouer le contact avec une ancienne connaissance afin de démarrer une toute nouvelle existence. Malheureusement, il peut être assez difficile de s’adapter quand on a fait une sieste de plusieurs centaines d’années. Surtout qu’il faut à tout prix n’éveiller aucun soupçon chez les autres étudiants qui trouvent déjà bien étrange l’arrivée d’un nouvel élève. Raizel ne peut alors empêcher les autres de le mettre au centre de l’attention.

Si se fondre dans la masse peut déjà sembler être compliqué pour cet homme qui ne fait pas son âge, il l’est encore plus quand on dégage une aura aussi particulière. En plus de ça, il lui arrive aussi de parler dans un dialecte totalement inconnu pour le commun des mortels. Cependant, le plus grand danger ne vient pas de Raizel en lui-même. A l’extérieur, une menace grandit et se dirige dans sa direction. Une étrange organisation semble vouloir mettre à tout prix les mains sur cet être hors norme venant de se réveiller. Des adversaires qui n’ont absolument aucune pitié et qui n’hésiteront pas à impliquer des innocents si cela permet d’atteindre leur objectif. Le temps est donc compté avant qu’ils ne retrouvent la piste de cet immortel qui a totalement disparu des écrans radars. Pour quelle raison poursuivent-ils cet individu qui ne semble avoir aucune intention hostile ? Il se peut que cela soit le signe avant-coureur d’un terrible désastre. Voici donc le récit De Cadis Etrama Di Raizel dont le réveil va bousculer bon nombre de choses et plonger certaines personnes dans la plus grande obscurité. Il n’y a maintenant que lui pour préserver le calme apparent de ce monde.

Noblesse est assez atypique dans la construction de ce premier volume. Si l’on a aucun mal à tout bien comprendre, on ne peut s’empêcher de se poser tout un tas de questions plus on progresse dans l’histoire. Un récit qui ne dévie pas de sa route, mais qui nous pousse à regarder constamment autour et aussi en arrière pour comprendre les enjeux en cours. Voici donc un premier acte qui aime semer de nombreux mystères et surtout proposer une narration intrigante et à la fois lente afin d’appréhender au mieux cet environnement que l’on nous décrit. Une immersion qui éveille grandement notre curiosité.

Construire un univers accrocheur

Il est vraiment très important de s’attarder sur le rythme de Noblesse pour vraiment comprendre ce qui est intéressant dans ce récit. Autant le dire tout de suite, on a cette impression que tout va lentement. Un parti-pris voulu, car on est surtout là pour essayer de comprendre et d’assimiler toutes les informations propres à ce monde. Si l’environnement dans lequel on évolue semble banal, notre regard va très vite être attiré par ces quelques éléments qui font un peu tâche dans le décor. Bien évidemment, le plus grand d’entre eux est Raizel dont le comportement nous met rapidement la puce à l’oreille en plus de son étrange réveil. On sait très bien qu’il n’est pas humain et pourtant on n’a jamais l’occasion d’en être sûr. Il a beau être étrange dans ses agissements et même dans son appréhension de cette société, on ne nous donne jamais un véritable indice pour faire la lumière sur son passé. De ce fait, cela crée une sorte de frustration bienvenue qui encourage le lecteur à vouloir continuer afin de révéler le vrai visage de cet individu. On va donc constamment être tiraillé entre notre désir d’en savoir plus et ce quotidien très paisible qu’il va vivre en compagnie des autres élèves. Une introduction qui va donc prendre tout son temps afin de nous présenter les personnages principaux et de nous attacher un peu à eux. Il est alors vrai que le décalage entre Raizel et ses nouveaux comparses fonctionne plutôt bien et permet de sourire au vu de certaines situations.

C’est dès l’instant où l’on va attaquer la seconde partie du récit que l’on va découvrir l’envers du décor. Encore une fois, ce premier volume joue très bien la carte du mystère, car on va enchaîner les moments surnaturels sans que l’on ait jamais la moindre révélation sur ce qui est derrière tout ça. On essaye donc d’imaginer, de comprendre et surtout d’observer afin de mieux cerner la menace devant nous. Une longue phase de préparation qui va peu à peu étoffer son atmosphère afin de faire virer ce qui semblait n’être qu’un slice of life un peu étrange en un récit plus fantastique et sombre. On s’imagine alors le moment où tout va exploser et cela nous procure une autre motivation afin de continuer l’aventure. De même, on sent qu’il y a quelque chose de bien plus grand qui se prépare dans l’ombre et contribue à faire basculer cette œuvre vers une voie bien plus unique que ce que l’on pourrait penser au départ. A travers ces quelques pages, on a donc le droit à une construction bien pensée et qui nourrit le suspens sans jamais en dévoiler plus que nécessaire. C’est même ce brouillard épais qui englobe le lecteur qui va être le principal atout de Noblesse et rendre cette lecture plus savoureuse. La grande question est maintenant de savoir si nos attentes suite à ce premier volume sauront être comblées avec la suite. On sent que Raizel pourrait dévoiler un tout autre visage faisant totalement changer notre regard à son égard.

Finalement, notre ressenti concernant ce premier volume de Noblesse est bon par rapport à ce qu’il nous fait miroiter. On est clairement ici dans une grande exposition cherchant à mettre en place tous les éléments nécessaires à la bonne compréhension de ce qui va suivre. Une série qui va donc jouer pleinement sur cette ambiance mêlant slice of life et surnaturel. Un potentiel qui se dévoile petit à petit et qui peut donner des choses intéressantes pour le futur de la saga en fonction de ce qui englobe cet être venant tout juste de se réveiller. Le mystère est donc encore total et nous pousse à aller de l’avant.

Noblesse aiguise ses armes

Noblesse - camouflageComme on l’a dit un peu plus haut, Noblesse est un titre à part dans la manière qu’il a de raconter son récit. On sait que l’on fait face à une aventure qui flirte avec le surnaturel et pourtant on n’a jamais cette sensation. Il y a une excellente combinaison entre le fantastique qui se fait très discret et la vie scolaire qui prend le pas sur tout le reste. C’est justement en laissant miroiter une vie banale pour ses personnages que l’auteur va ensuite peu à peu grignoter cette existence lambda pour que le mystère s’étende au fur et à mesure. Cette approche marche plutôt bien et va donc nourrir notre intérêt pour la suite et surtout amener un rythme qui monte crescendo. En plus de ça, il faut reconnaître qu’on a une certaine sympathie pour ce groupe qui se forge au fil du temps et qui provoque des situations assez délirantes. La palme revient bien sûr à notre protagoniste qui semble tellement déconnecté de la réalité que l’on prend un malin plaisir à voir ses interactions avec le reste du monde. On débute donc de façon plus comique pour finir ce volume par un danger bien présent et qui peut réserver pas mal de surprises. On se retrouve donc emporté dans un scénario qui maîtrise bien son suspens et où on essaye de dénicher le moindre indice pour mieux cerner cet environnement qui prend le pas sur cette réalité réconfortante. En dehors de ça, la lecture reste plaisante dans ce qu’elle propose, même si on sent que le plus épique reste à venir maintenant que les pions sont en place sur l’échiquier.

Le moment que l’on a passé en compagnie de Raizel et ses nouveaux camarades a été fort sympathique. Un récit qui souhaite juste prendre tout le temps nécessaire pour ne rien laisser au hasard. On sent qu’il ne s’agit que les prémices d’une épopée qui prendra bien plus d’ampleur. Cependant, cette présentation de l’univers est suffisamment pertinente, captivante et divertissante que l’on ne s’ennuie pas pendant cette lecture. Un récit qui plaira à ceux qui aiment les œuvres cultivant le secret et qui ont un fort potentiel sur le long terme. Sans oublier que l’on a tout de même le droit à un personnage principal qui, en dehors de son ignorance totale du monde qui l’entoure, a un certain charisme. Il faut cependant espérer que le second volume accélère les choses afin de montrer toute la puissance qui se dégage de cette licence. Bien évidemment, on ne peut terminer une chronique sans évoquer les nombreuses questions que l’on peut avoir en tête. Est-ce que Raizel va finalement faire étalage de sa puissance ? Qui est-il réellement ? Quel est son lien avec ce cher Frankenstein ? Quelle est la menace qui guette dans l’ombre ? Est-ce que le secret derrière toute cette affaire va finir par éclater au grand jour ? Il va maintenant falloir prendre son mal en patience en attendant la suite de ce périple qui pourrait réserver son lot de surprises. On espère en tout cas que les rebondissements seront de la partie.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Noblesse. Trouvez-vous que l’on a tous les ingrédients nécessaires pour accrocher l’attention du lecteur ? Pensez-vous que l’on aura le droit à un changement de rythme pour la suite au vu de ce qui se passe dans ces pages ? Avez-vous une certaine sympathie pour les quelques personnages qui nous sont présentés ? Croyez-vous que l’on en apprendra plus sur les origines de notre étrange protagoniste ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2007 Son Jae Ho / Lee Gwang Su

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.