Black Board-Vol.-1

Black Board tome 1 : un tandem qui explose tout

S’attaquer à une série prévue pour être courte est une expérience toujours intéressante. Cela oblige le mangaka à nous délivrer un univers qui se met rapidement en place et à nous plonger directement dans l’intrigue. Ainsi, on peut découvrir des histoires captivantes et dont le rythme effréné ne laisse que peu de répits au lecteur. Ce fut le cas très récemment avec une découverte que l’on a eu et qui nous provient tout droit du catalogue d’Omaké Manga. L’éditeur a toujours su proposer des licences pouvant paraître brèves, mais qui pourtant sont captivantes. C’est encore une fois bien parti pour leur dernière acquisition qui répond au nom de Black Board. Nous plongeant dans une ambiance très noire et violente, cette fiction réussit à briller par bien des aspects et notamment l’alchimie qui se dégage de nos deux nouveaux compagnons de route. Une épopée qui se présente comme brutale et sanglante, mais qui arrive aussi à être fun dans son action et sa narration. Une surprise dont il est grand temps de s’attarder dessus quelques minutes. L’heure est donc venue d’aller voir ce fameux tableau noir.

La jeune fille et son gardien

Black Board - TamaBlack Board, imaginé par Fuyuki Izumida, nous plonge dans un monde fictif et plus principalement dans la ville du nom de “Jackpot”. Ce lieu n’a absolument rien en commun avec les autres grandes métropoles étant donné que c’est là que se rassemble les fous, criminels et gangsters désireux de se faire un maximum d’argent. Il n’y a pas un seul jour où les rues de cette cité ne sont pas imbibées de sang. Cependant, si ce quotidien sanglant est déjà un symbole de cet endroit, il y a un autre élément qui fait la célébrité de cette ville. Il s’agit du Black Board. Cet immense panneau noir est sans cesse recouvert d’offres d’emploi allant des plus anodines aux plus sombres. Cela peut aller du cambriolage au kidnapping en passant par le meurtre. Un élément qui colle parfaitement à l’ambiance de Jackpot. C’est dans ce repaire de brigands que vit Tama, une jeune fille qui s’est rapidement habituée à ce train de vie atypique et brutal. Elle n’hésite pas à prendre certaines annonces du tableau pour se nourrir, mais aussi avoir sa dose de sensations fortes. On pourrait presque dire qu’elle est comme un poisson dans l’eau parmi tous ces requins qui préfèrent largement tirer avant de parler. Malheureusement, ses habitudes vont être bousculées dès l’instant où une offre va apparaître sur le fameux Black Board. Voyant qu’elle attire énormément de monde, cette demoiselle ne peut contenir sa curiosité et décide d’aller voir ça.

Une décision qu’elle va amèrement regretter étant donné qu’il s’agit d’un avis de recherche. Promettant une forte récompense à ceux qui parviendraient à capturer la cible, le destin a voulu que celle-ci ne soit autre que Tama. Dès cet instant, elle sait pertinemment que le moindre faux pas pourrait la conduire à une mort lente et terrible. C’est donc une course-poursuite qui s’organise dans ce labyrinthe de ruelles et d’immeubles. Ignorant totalement la raison de cette chasse à l’homme envers sa personne, l’adolescente est bien décidée à savoir qui lui en veut et surtout le pourquoi de toute cette agitation. Malheureusement, ses découvertes pourraient bien la conduire à faire la lumière sur un passé qui la hante encore aujourd’hui. Surtout que si les petites frappes sont faciles à esquiver, c’est beaucoup plus difficile de survivre quand le prédateur a un tant soit peu de talent. Sa route va alors faire la rencontre d’un homme répondant au nom de Basco. Cette véritable armoire à glace est un combattant aguerri et semble à la recherche de quelque chose de bien précis. Leur rencontre va alors mettre en marche un immense engrenage dont le sang et la vengeance seront les principaux moteurs. Le début d’un tandem redoutable et qui va devoir faire de son mieux pour survivre dans cette jungle urbaine où tous les coups sont permis. Ne cherchez pas la compassion, car ici personne ne connaît le sens du sacrifice.

Black Board ne nous laisse pas le temps de souffler. Il suffit de quelques pages pour vraiment comprendre dans quoi on s’embarque et surtout la puissance qui se dégage derrière. Avec un trait collant parfaitement à l’ambiance de son œuvre, le mangaka attire notre regard en quelques secondes. On se lance alors dans une aventure qui se veut grisante et brutale où tout se règle dans la violence, le sang et la mort. Ce rapide constat joue grandement sur notre ressenti et surtout sur notre intérêt pour la suite surtout dès que le binôme va se forger. C’est à cet instant que le titre va prendre toute sa saveur.

Un récit bourrin et redoutable

La première chose à noter et qui a son importance vient de l’univers dans lequel on est propulsé. Le fait de vagabonder d’un lieu à l’autre de cette immense ville propice au crime va permettre de s’imprégner pleinement du quotidien de tous ces gens. Une mise en place du décor qui est efficace et qui ne met pas longtemps à nous faire comprendre que l’action sera au centre de notre expérience. D’ailleurs, l’atmosphère morbide de ce lieu va grandement contribuer à nous immerger dans cette histoire et surtout à jouer sur le ressenti que l’on va avoir sur l’autre élément de taille de ce premier volume qui n’est autre que nos deux protagonistes. Black Board ne souhaite aucunement mettre en avant des héros comme on a l’habitude de le voir. Il est avant tout question ici de deux individus qui sont animés par une quête personnelle et dont le déroulement des événements va les forcer à se rapprocher. De ce côté, l’auteur fait un excellent travail puisqu’on prend un très grand plaisir à voir ce binôme se former, mais aussi nous proposer des situations assez comiques. Il y a une telle différence entre les deux que cela provoque naturellement des interactions absurdes, mais qui contribuent à nourrir notre sympathie pour eux. On sait pertinemment qu’ils ne sont pas des enfants de chœur, mais pourtant on a une certaine attache pour ces gens qui se sont juste acclimatés à leur environnement hostile. Ce sont des âmes perdues qui font juste de leur mieux pour survivre et accomplir l’objectif qu’ils ont en tête.

Pour s’attarder un peu plus sur ce dernier point, cette introduction ne va pas perdre de temps pour nous plonger dans une intrigue plus complexe qu’il n’y paraît. On a beau être constamment dans l’action et l’empressement, cela ne signifie pas pour autant que le scénario en souffre. Bien au contraire, on attaque un récit qui ne se veut pas forcément très poussé, mais qui veut juste offrir un divertissement immédiat. C’est une grande réussite sur ça, car on va prendre énormément de plaisir à suivre le but de notre tandem qui va réserver quelques surprises, mais surtout nous amener au cœur de scènes assez spectaculaires. De plus, l’histoire est suffisamment prenante pour que l’on s’y intéresse et que l’on ait envie de continuer à découvrir la suite. Ce manga en trois volumes est la parfaite représentation de ce qu’une série courte peut offrir en matière de narration, de rythme et d’intensité. On va directement au but tout en ayant quelques petits ajouts qui font sourire et nous donnent simplement l’impression de faire partie d’une épopée qui ne nous laisse aucun temps mort. Un parti-pris efficace et dont le trait de l’auteur va aussi jouer un rôle prédominant dans l’attrait que l’on ressent pour ce conte. A la fois nerveuses et impressionnantes, les cases regorgent de bonnes idées en matière de mise en scène, mais aussi de grandeur afin que l’on soit constamment subjugué par ce qu’il se passe. Un voyage qui sait donc parfaitement où il doit nous conduire et la manière d’y arriver.

En s’attardant sur cette introduction, on a pu découvrir un excellent divertissement qui rentre rapidement dans le cœur du sujet. On est alors ballotté d’un combat à l’autre dans le seul et unique but pour notre tandem de survivre et faire la lumière sur toute cette intrigue. C’est donc un pari réussi pour l’auteur qui nous délivre un voyage qui va à cent à l’heure et surtout qui nous happe aisément dans la quête personnelle de ces deux personnages en nous réservant aussi quelques belles surprises. Une spirale de haine et de vengeance où les armes font la loi.

Black Board entame son nettoyage

Black Board - duoComme on l’a expliqué plus haut, Black Board est un excellent défouloir qui nous plonge rapidement au cœur de l’action. De ce fait, on n’a pas le temps de souffler et c’est ainsi que l’on est emporté dans le récit de ces deux êtres que tout sépare, mais qui doivent finalement collaborer. Le trait de l’auteur est d’ailleurs remarquable pour souligner la pourriture de ce lieu, mais aussi accentuer l’aura de certains personnages. Il suffit de poser les yeux sur Basco pour voir toute la puissance qui se dégage de lui. Un homme que rien ne semble pouvoir faire vaciller et dont cette impression est parfaitement mise en scène. En dehors de ça, le fait que ce soit une série courte correspond tout à fait à ce que l’intrigue souhaite nous raconter. De par son rythme haletant, tout doit aller vite et même dans l’urgence pour coller à l’histoire de notre duo. On découvre donc rapidement ce qui se cache derrière toute cette affaire et cela peut donc donner un scénario intense tout au long de ces trois volumes. On est donc face à un premier volume qui a su trouver un équilibre entre précipitation justifiée et une excellente dose d’action. En lisant cet ouvrage, on comprend aisément que le temps est compté et il ne faut donc pas longtemps pour que tous les pions se mettent en place sur l’échiquier. Une œuvre qui va donc parfaitement jouer son rôle qui n’est pas de nous proposer un récit prenant par son aspect complexe, mais plutôt de nous mettre en scène une pièce grisante et portée vers un dynamisme certain.

C’est donc un bon coup de cœur que l’on a eu pour ce premier volume de Black Board qui tient toutes ses promesses. Une aventure décomplexée, épique et brutale qui ne veut pas s’éterniser sur des détails. Tout va très vite et l’on est emporté par cette succession d’événements que vivent les personnages. Voilà le genre de manga qui a parfaitement compris ce qu’il devait faire pour être un bon divertissement. Le plaisir est immédiat et l’on est facilement captivé par le destin de ce tandem qui se façonne à chaque nouvel échange. Une introduction qui pourra plaire aux amoureux de récits bien bourrin et qui veulent un scénario qui réussit à être solide et plaisant. Ce voyage fut en tout cas une belle surprise que l’on espère voir perdurer par la suite au cours des deux prochains volumes. On ne peut bien sûr pas terminer sans évoquer les multiples questions qui nous trottent dans la tête. Est-ce que Tama va pouvoir échapper à ses poursuivants tout en accomplissant sa quête ? Qu’en est-il de Basco et du mystère qui semble l’entourer ? Quel va être le choc qui va arriver au vu de l’ennemi qui nous est présenté ? Une virée remarquable au sein des bas-fonds de cette ville où se réunissent les pires déchets qui soient. C’est parmi cette crasse et ces criminels en tout genre que va naître un binôme pour qui on a une rapide sympathie et que l’on a envie de voir aller le plus loin possible. On a hâte de voir ce que l’avenir réserve à ces deux protagonistes.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Black Board. Trouvez-vous que l’on a le droit à un tandem de choc pouvant marquer les esprits ? Avez-vous justement apprécié ce côté sombre, mais en même temps décomplexé de l’œuvre ? Pensez-vous que l’on aura le droit à quelques surprises concernant le récit de certains personnages ? Quel est votre protagoniste préféré au sein de ce duo ? Le principe de base du récit est-il suffisamment pertinent à votre goût et propice à de belles idées ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2016 Izumida Fuyuki, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.