Bomber Boy tome 1 : la naissance d’une arme terrifiante

Il arrive souvent que l’on se lance dans une lecture dont on ignore quasiment tout et qui pourtant nous met une belle claque autant sur ce qu’elle raconte que sur son écriture. Dans ces moments-là, on prend un véritable plaisir à explorer chaque scène afin d’en ressortir tout ce qui fait la force d’un titre aussi prenant. De petites pépites qui ne demandent plus qu’à être extraites et dont l’éclat nous éblouit. Ce fut récemment le cas avec la toute dernière licence en date de Panini Manga. Intitulé Bomber Boy, cette série vient tout juste de faire ses débuts avec un premier volume dont on ne savait quoi en penser avant qu’on se mette à le lire. On a pu alors constater à quel point cette série a su poser un contexte fort et où l’on est rapidement plongé dans l’enfer de ces troupes. Une virée efficace et qui va proposer un décor idéal pour traiter de sujets variés et d’une grande importance concernant l’aspect militaire, mais aussi humain lors de conflits entre pays. Une peinture teintée de multiples nuances et qui affiche beaucoup de qualités. Il est donc grand temps de suivre une escouade atypique sur le champ de bataille.

Un combat semblant perdu d’avance

Bomber Boy - couvertureBomber Boy, imaginé par Mikumo Seto, nous plonge en proie à une terrible guerre. Le Yamato, une petite nation insulaire, affronte férocement les forces de Mars, un pays voisin. Malheureusement, le rapport de force est totalement en faveur de ce dernier. Les pertes et les échecs se succèdent pour Yamato qui commence à craindre de plus en plus l’annexion totale. Alors que les hauts dignitaires militaires étaient persuadés de pouvoir étendre leur influence, les voilà face à un mur qui semble impossible à surmonter. Tout semble indiquer que la défaite est inéluctable pour cette force qui n’est que peu de chose face à l’armement militaire de leur adversaire. Essayant tant bien que mal de retarder ce destin tragique, les combats font rage un peu partout sur la ligne de front. De précieux soldats meurent en tentant de repousser l’ennemi ne serait-ce qu’une journée de plus. Malgré cette ardeur sur le champ de bataille, il semblerait que les troupes de Yamato s’apprêtent à connaître une nouvelle défaite sur l’île de Gallet. Point crucial de la ligne de défense, perdre un tel lieu serait signer la fin de cette patrie. Parmi les gens qui se battent sur place se trouvent le sergent Tatsumi et ses hommes. Leur chef se rend compte que la victoire est impossible à décrocher et il décide donc de tout faire pour qu’au moins ses frères d’armes puissent retourner dans leur foyer. Pour cela, ils décident de rejoindre une plage où sont censés attendre des renforts.

Ils surmontent donc leur peur, la faim, la fatigue et le désespoir pour atteindre ce lieu qui symbolise pour eux une libération. Malheureusement, c’est une triste réalité qui les attend sur ce monceau de sables qui risque fort d’être leur tombeau. Au lieu de soldats alliés se trouvent des troupes de Mars qui s’apprêtent à faire un massacre parmi les hommes de Tatsumi. Voyant sa dernière heure arriver, le sergent ne peut retenir ce cri de détresse qui lui vient du cœur. Cependant, un événement inattendu vint briser cet avenir funeste qui l’attendait. Un étrange objet est largué par un avion de transport militaire de Yamato. C’est un soldat pour le moins atypique qui se présente devant cette foule de gens médusés en constatant qu’il ne s’agit que d’un enfant. Pourtant, ce dernier va faire preuve d’une remarquable puissance et va balayer en un clin d’œil cet envahisseur qui menace la tranquillité du pays. C’est l’avènement d’une nouvelle arme qui vient de débuter pour Yamato qui pourrait bien voir en celle-ci une issue de secours permettant de bouleverser le cours de la guerre. Tatsumi va alors être le témoin de ce que cet être est capable de faire tandis que l’avenir de sa patrie repose entre ses mains. Les dés sont à présent jetés pour ces deux opposants qui vont redoubler d’efforts pour terrasser l’ennemi qui se tient devant eux. Un conflit de grande envergure où tous les moyens sont bons pour obtenir une simple victoire.

Bomber Boy frappe rapidement un grand coup à travers ce premier volume qui nous plonge au cœur d’un sanglant conflit. Traitant avec minutie de la guerre et de tout ce qui tourne autour, ce récit va aussi apporter d’autres sujets aussi complexes qu’intéressants. A la fois spectaculaire dans ces scènes d’action et prenant dans l’écriture de ses personnages, cette œuvre pose des bases solides pour la suite. On ne peut rester de marbre en voyant l’arme utilisée par ces militaires et surtout le regard que va porter l’un des soldats à l’égard de cette lutte pour le pouvoir.

Un conflit aussi horrible qu’envoûtant

La première chose qui nous a frappé en nous lançant dans Bomber Boy, c’est la force avec laquelle l’auteur nous dépeint un monde en guerre s’inspirant fortement d’événements réels. Sans même y penser forcément, on ne peut que voir le lien qui se forge et qui a inspiré le mangaka pour écrire son histoire. En dehors de ça, on a été ébloui par la manière dont la personne derrière ce manga a su donner vie à des personnages charismatiques et qui attirent le regard. Le fait d’avancer dans un environnement militarisé et sanglant joue forcément sur notre perception de ce monde, mais aussi sur la personnalité des gens que l’on suit. On progresse en compagnie de soldats déterminés qui luttent à chaque instant pour survivre et apporter un peu de répit à leur patrie. D’ailleurs, on trouve que l’élément qui est le mieux travaillé au sein de ces pages est la dualité qui oppose le sergent Tatsumi à l’ensemble de ses compères. Aux yeux de cet homme, il ne peut accepter l’idée de se sacrifier pour rien. Il a à cœur de défendre sa patrie, mais il refuse la perspective de mourir comme si lui et ses hommes n’étaient que de la chair à canon. Tout le premier acte est formidable sur ce point et va contribuer à l’attachement que l’on a pour ce personnage qui, même s’il participe aux batailles, est le vrai narrateur de cette œuvre. C’est à travers lui que l’on découvre les horreurs de ce conflit, mais aussi l’existence de cette arme aussi spéciale que redoutable.

En fait, Tatsumi représente cette part d’humanité qui subsiste dans cette guerre où naissent de véritables monstres. Il a encore une morale et une approche presque bienveillante à l’égard des gens qui se tiennent devant lui. C’est pour ça que l’on est encore plus happé par l’œuvre dès l’instant où il va faire la connaissance de cet outil de mort ayant l’allure d’un enfant. Il a beau être témoin de sa force, il ne peut s’empêcher de vouloir veiller sur ce compagnon qui ne devrait pas être présent dans un tel enfer. Il y a donc un message très puissant où l’on assiste à deux nations qui s’affrontent et qui ne reculent devant rien pour l’emporter. On se retrouve donc face aux pires sévices que la guerre peut engendrer. Même si ce récit a une dimension très exagérée et fictive, le contenu de celui-ci n’en est pas moins empreint d’une profonde sincérité. Il suffit de poser les yeux sur cet enfant à la puissance surhumaine pour avoir tout de même notre propre sens moral qui ne peut accepter ça. Un excellent travail de mise en scène, d’exposition, mais aussi de traitement des diverses thématiques constituant ce premier volume. D’ailleurs, le style graphique de l’auteur convient aussi parfaitement à l’histoire racontée et permet de donner beaucoup d’impact à chaque scène d’action. On est donc autant admiratif des capacités de cette escouade que triste de voir jusqu’où ils sont capables d’aller pour retarder l’invasion adverse. Un titre qui nous était inconnu et qui fut une formidable découverte.

En nous penchant sur cette licence, on a pas vu le temps passer tant tout est bien travaillé de la part du mangaka. Exposition violente et réaliste de ce que la guerre peut entraîner, l’auteur n’en oublie pas pour autant le côté spectaculaire et divertissant. Une saga aux multiples facettes où l’on s’attache rapidement à ce groupe de militaires qui doit pourtant se salir les mains pour défendre leur pays. Des individus qui savent pertinemment dans quoi ils s’embarquent et qui n’hésitent pas à mettre leur vie en péril pour simplement décrocher une victoire. Un brutal et pourtant enivrant premier acte qui nous donne envie de connaître le futur de ce pays.

Bomber Boy fait de nombreux dégâts

Bomber Boy fut, comme dit précédemment, une excellente surprise. Le genre de lecture que l’on prend par simple hasard et curiosité et qui finit par nous envoûter par tout ce qui constitue sa trame narrative. En nous plongeant dans un conflit géopolitique de grande envergure dès les premières secondes, l’auteur souhaite nous impliquer dans quelque chose qui semble grandiose. On ressent les enjeux et surtout le danger qui accompagne chacun des pas de ces soldats. En dehors de ça, on a aussi le droit à des personnages charismatiques qui sont impressionnants dès lors qu’ils plongent dans la mêlée sans compter bien sûr leur arme fatale. De même, on a beaucoup apprécié le travail très soigné au niveau de l’écriture de ces derniers et de ce que leur existence en tant que combattant signifie. Alors que certains sont prêts à se sacrifier pour le bien commun, certains pensent qu’il y a une autre route à prendre pour continuer à mener la lutte. Un contexte intelligent et qui met sur la table des sujets bien concrets pouvant parler au plus grand nombre de lecteurs. Sans oublier bien sûr le trait du mangaka qui est à la fois très réaliste dans l’expression des visages, mais aussi particulièrement efficace dès l’instant où les événements s’accélèrent. On est facilement resté bouche bée en voyant la première véritable démonstration de force d’un des principaux protagonistes. Un univers froid, sanglant et infernal où seuls les plus braves, mais aussi les plus chanceux peuvent espérer survivre.

Vous l’aurez donc aisément compris en lisant ces quelques lignes, mais l’on a été facilement conquis par cette introduction à Bomber Boy. Une étonnante découverte que l’on a pris plaisir à parcourir et qui peut autant se prendre comme un excellent divertissement que comme une critique de ce que la guerre peut engendrer. Course à l’armement, sacrifices, morale mise de côté et autres terribles choix font partie intégrante de cette aventure qui veut nous plonger pleinement dans le côté âpre et réaliste de ce conflit. Une série qui peut plaire à tous ceux voulant une histoire prenante et bien écrite autour de la guerre et de tout ce qui gravite autour. En tout cas, cette œuvre fourmille de bonnes idées et il faut voir si cela continuera d’être aussi qualitatif sur le long terme. Un premier jet redoutable qui nous laisse avec beaucoup d’attentes pour la suite. Maintenant, il est grand temps de s’attarder sur les nombreuses questions que l’on peut avoir en tête pour les prochains tomes. Est-ce que l’on connaîtra enfin tous les secrets autour de la conception de cette arme ? Va-t-on assister à un revirement de situation concernant l’équilibre des forces au sein de cette lutte ? Y aura-t-il une place plus importante pour les autres membres de l’escouade ? Continuerons-nous à aller de combat en combat sans voir la fin de cette confrontation ? On a très hâte de découvrir le prochain acte de cette épopée.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Bomber Boy. Trouvez-vous que l’on a ici une belle petite surprise qui peut amener une aventure captivante par la suite ? Avez-vous été fasciné par ces personnages qui donnent tout ce qu’ils ont pour juste survivre et vaincre l’adversaire ? Est-ce que cette histoire a su vous emporter et vous donner envie d’en savoir plus sur l’avenir de cette escouade ? Quel est le membre du groupe qui vous a le plus séduit dans cet enchaînement de batailles et de missions ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Seto Mikumo, Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.