Destination Terra-Vol.-1-2

Destination Terra tome 1 : un classique à découvrir

Il y a des titres qui ont su se faire un nom à travers tout ce qu’ils ont amené. Leur reconnaissance dépasse ainsi largement les frontières du Japon pour se propager jusqu’à chez nous. De ce fait, il n’est pas rare de voir des mangas très connus être particulièrement attendus par les fans même après des années. On peut même se dire qu’il n’y a plus forcément de raison d’espérer et pourtant il arrive que l’on soit surpris grâce à une maison d’édition. Cette fois, c’est naBan Editions qui nous propose une très belle sortie avec l’arrivée tant souhaitée de Destination Terra. Alors que son premier volume vient tout juste de sortir, on était impatient de pouvoir se plonger dans cette œuvre qui a fait tant parler d’elle et ainsi voir de nos yeux ce qui fait sa force. Il n’aura donc pas fallu longtemps pour que l’on se lance dans cette nouvelle aventure qui nous offre une introduction dense, complexe et d’une richesse incroyable. Cette virée a parfaitement su mettre en scène ce qu’elle désirait et nous immerger dans ce désir de ces personnages de revenir là où leurs ancêtres ont vécu. L’heure est donc venue de se poser tranquillement et d’accompagner deux peuples dans leur périple galactique.

Retour au bercail

Destination Terra - vaisseauDestination Terra, imaginée par Keiko Takemiya, nous emmène dans un futur où toutes les ressources naturelles de Terra ont été épuisées. Pour empêcher l’humanité de disparaître, des colonies interstellaires furent érigées et ainsi créer un immense exode afin de quitter cette planète qui n’avait plus rien à offrir. Les années passèrent et cette nouvelle société prit le pas sur tout le reste. Dominée par des ordinateurs qui contrôlent l’intégralité des comportements humains, celle-ci ne laisse aucune place à ceux qui sortent du chemin. Chacun doit suivre le destin tracé par cette force supérieure qui dirige ces gens et qui sait parfaitement ce qui est le mieux pour chacun. Ceux qui osent se rebeller ou diverger de l’opinion générale sont abandonnés voir bien pires pour les pauvres gens qui tombent entre les mains des autorités. Cependant, il existe des individus qui ont su transcender l’espèce humaine pour devenir une autre forme de vie. Ces derniers sont appelés les Mu et sont particulièrement chassés par les humains ordinaires qui voient en eux un danger à la tranquillité de ce nouveau monde. Persécutés et obligés de fuir sous peine de subir toute une batterie de tests et de souffrances, ces êtres font de leur mieux pour survivre. Ils utilisent ainsi leurs puissantes capacités psychiques pour se dissimuler et rejoindre leurs semblables au plus profond de la terre dans un vaisseau qui leur sert d’abri. Cachés des radars de cette société, ils tentent tant bien que mal de vivre entre eux, mais être en possession de tels pouvoirs a aussi un prix.

Pourtant, ces deux peuples ont un objectif commun qui est de retourner sur Terra et reprendre ce qui leur revient de droit. Malheureusement, ils ont chacun leur propre vision de la route à prendre et les obligent à se confronter les uns aux autres pour réussir à atteindre leur destination. Cependant, tout va changer le jour où le protecteur des Mu va porter son attention sur un jeune homme en particulier. N’ayant pas encore passé son examen de maturité pour être conditionné à sa future existence, cet enfant affiche des capacités extraordinaires. Il pourrait bien être le guide dont les Mu ont besoin pour continuer d’avancer et sortir de l’ombre afin de partir vers leur paradis. Mais acceptera-t-il de devenir ce meneur alors qu’il n’est pour l’instant qu’un simple gamin ? Il va devoir faire un trait sur tout ce passé qu’il a vécu et endosser de lourdes responsabilités concernant l’avenir de nombreux individus. Un fardeau que peu de personnes peuvent supporter et qui isole forcément celui qui se trouve au-dessus des autres. Ainsi va débuter l’odyssée spatiale de ces deux groupes qui vont s’opposer à travers leur vision de la vie, mais aussi leur manière d’exister. Le temps est maintenant compté pour retrouver cette Terra qui a fait rêver tant d’enfants, mais qui pourrait bien présenter un visage diamétralement différent de ce que l’on raconte. Un combat éreintant débute alors pour que la vie, mais aussi les sentiments retrouvent leur place au sein de cet immense univers depuis trop longtemps froid.

Destination Terra nous offre une introduction qui se veut à la fois complète et attrayante dans ce qu’elle souhaite traiter comme sujets. Un récit de science-fiction qui penche aussi vers l’œuvre d’anticipation concernant de nombreuses thématiques afin de nous faire prendre conscience de bons nombres de choses. On est rapidement interpellé par la scission qui s’opère entre les deux camps que l’on va suivre et surtout ce que cela représente pour nous en tant qu’être humain. Une confrontation subtilement orchestrée entre le libre-arbitre et le contrôle total de la pensée.

Entre émotions et rigidité

En s’attardant sur cet épais premier volume, on a pu découvrir un univers de science-fiction fascinant porté par un dessin atypique à la fois cartoonesque par moment et souvent empli d’une profonde émotion. Ce qui a rapidement attiré notre intérêt dans cette lecture de Destination Terra, c’est bien l’opposition qui se joue entre les deux peuples au cœur de l’intrigue. On le sent très rapidement, mais ce manga se tourne vers le récit d’anticipation en nous présentant un futur plus ou moins lointain, mais qui pourrait tout à fait arriver. Cette idée de perdre notre planète suite aux actes de l’Homme et de son évolution est un sujet assez récurrent et parfaitement mis en scène au sein de ces pages. Le fait d’être plongé dans une toute nouvelle société aseptisée et qui nous est présentée comme idéale pour le développement des humains est assez effrayant. En effet, on se rend très vite compte de ce qu’il y a réellement derrière ce soi-disant bonheur universel qui doit conduire à la reconquête de Terra. Un monde où tout est contrôlé et où il ne faut pas se détourner du troupeau sous peine de devoir être reconditionné. Un constat qui fait peur et qui va prendre un tout autre sens dès l’instant où l’on fait la connaissance des Mu. Ces êtres supérieurs aux êtres humains et dotés de capacités psychiques redoutables sont considérés comme des monstres et une menace. Ils souhaitent être libres et ne pas devoir subir cette pensée commune et froide propre aux descendants de Terra.

La mangaka va donc habilement utiliser l’opposition entre ces deux groupes pour nous conter un autre type d’affrontement. Il s’agit de celui qui confronte le libre-arbitre et cet asservissement montré comme un bienfait. On est réellement choqué en voyant à quel point on cherche dans cette œuvre à effacer toute trace de réflexion personnelle pour simplement suivre un idéal dicté par une force supérieure. Un message qui peut tout à fait faire écho avec des sujets réels et qui nous parlent donc fortement. C’est d’ailleurs remarquable de voir le degré avec lequel ce conflit est retranscrit dans ce contexte futuriste. Tout s’emboîte à merveille pour que l’on soit happé par le destin de ces gens qui cherchent juste au final la même chose, à savoir vivre en paix et retrouver leur patrie. Cependant, on nous propose deux chemins diamétralement opposés et où le contraste est formidable. D’un côté on a des rebelles traités comme des criminels et qui représentent l’évolution du genre humain tandis que de l’autre, on a des humains qui ne pensent plus par eux-mêmes et se rapprochent donc plus de machines. C’est là où on arrive à un autre élément remarquable de ce premier volume. Si la liberté est au cœur de cette histoire, il y a aussi un profond message concernant les émotions. Les Mu sont des êtres qui pleurent, souffrent, sourient et expriment les sentiments avec une sensibilité exacerbée. Concernant les humains, on leur a arraché cette faculté à simplement exprimer ce qu’ils ressentent au fond d’eux afin qu’ils n’affichent aucun élément non-vital à leur mission. Une aventure galactique affichant de nombreux niveaux de lecture et qui montre tout le talent de la mangaka pour créer un scénario prenant et qui nous parle directement. Destination Terra est le récit qui souhaite nous faire réfléchir sur la condition de l’être humain et ce qu’il peut devenir en obéissant aveuglément à certains.

Plus on s’attarde sur ce premier volume de Destination Terra et plus on se rend compte qu’il y a de la matière à traiter. Chaque page fourmille de petits détails, mais aussi de sentiments qui viennent nous toucher tout particulièrement. On observe alors en silence le destin de tous ces gens dont certains cherchent à prendre leur destin en main tandis que d’autres se laissent guider par une puissance supérieure. On a vraiment été ébahi par la portée psychologique de cette histoire et la représentation de deux sociétés diamétralement opposées ayant chacune leur propre conception de la vie.

Destination Terra nous submerge

Destination Terra - sociétéEn lisant ce premier volume, on a aisément compris pourquoi Destination Terra était si attendu. Voilà un titre qui a parfaitement su s’affranchir du simple contexte de science-fiction pour aborder des sujets très importants et ancrés dans une réalité qui pourrait être très proche. On ne peut que souligner le formidable travail de la mangaka afin de donner vie à cet univers, et même si ces premiers pas sont avant tout là pour nous présenter les deux différents groupes, on peut déjà déceler beaucoup de choses. Les diverses thématiques traitées s’incorporent facilement dans ce récit et l’autrice utilise à merveille les codes de l’aventure futuriste pour nous faire voyager, mais aussi nous émouvoir profondément. On a été très sensible à la confrontation qui nous est décrite et surtout ce simple désir de vouloir retrouver une planète dont en réalité ils ignorent tout. D’ailleurs, il est fascinant de voir tous ces personnages rester fidèles à ce principe, mais en prenant deux chemins diamétralement opposés. Une description juste et parfois terrifiante d’une société qui n’accepte pas la différence et où montrer des émotions est synonyme de faiblesse voire même de trahison. Un terrible constat, mais qui constitue le cœur même de cette œuvre qui nous a enchanté et fait vivre une première expérience tout simplement remarquable. On ne pensait pas adhérer autant à un genre qui n’est pas forcément celui que l’on préfère. Destination Terra a su nous prouver qu’une épopée spatiale peut aussi être le terreau parfait pour raconter des événements marquants et poussant à la réflexion.

Ce fut un véritable coup de cœur que l’on a eu pour Destination Terra qui nous a donné envie de découvrir les autres titres de la mangaka et qui a surtout su nous montrer la puissance de son écriture. En seulement quelques pages, on prend conscience des enjeux, mais aussi de l’aspect dramatique de ce scénario qui va jusqu’à utiliser l’innocence de simples enfants pour en faire de bons petits humains obéissants. Ce voyage nous aura offert une certaine tristesse qui, à l’image des Mu, constitue le propre de l’être humain et dont on ne doit jamais oublier qu’elle existe. Si vous souhaitez découvrir un récit de science-fiction puissant et particulièrement émouvant à travers sa principale dualité alors Destination saura vous satisfaire largement. Nous sommes très heureux d’avoir pu tester cette expérience littéraire qui a beau être ancienne, n’en demeure pas moins pertinente. On peut même être surpris en voyant à quel point ce qui est écrit dans ce volume peut nous rappeler bien des choses sur ce qu’une société peut engendrer. Il est donc grand temps maintenant de se pencher sur les diverses questions qui nous viennent à l’esprit concernant le futur de cette odyssée spatiale. Est-ce que les Mu et les humains pourront trouver un terrain d’entente ? Sont-ils condamnés à s’affronter pour toujours ? Qui est réellement derrière cet endoctrinement de l’espèce humaine ? Qu’est-ce qui se cache sur Terra après tant d’années ? On espère avoir la réponse à tout ça au prochain chapitre.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Destination Terra. Avez-vous été captivé par la richesse de cet univers, mais aussi par le talent de la mangaka pour le mettre en scène ? Trouvez-vous qu’il y a beaucoup de choses à raconter et qui s’exprime au travers du conflit opposant les Mu aux humains ? Pensez-vous que l’on aura le droit à une évolution surprenante de l’avenir de ces deux peuples et de leurs représentants ? Avez-vous trouvé les divers personnages bien écrits ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2007 Takemiya Keiko, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *