91 Days

Le coffre à trésor des animes – 91 Days

Comme on a pu voir que vous aviez été nombreux à apprécier le premier article dédié à notre coffre à trésor des animes, on a décidé de renouveler l’expérience. Cette fois, notre petite malle va nous dévoiler une série que l’on a souvent abordée sur les réseaux sociaux afin de lui donner de la visibilité. Une licence qui a su nous offrir une expérience inoubliable, mais qui malheureusement ne fut pas forcément le gros succès escompté. Il s’agit de 91 Days qui est disponible sur Crunchyroll. Nous plongeant dans les ténèbres du milieu de la mafia, ce récit a su se démarquer par la puissance de son scénario, ses personnages aux multiples nuances et surtout une ambiance absolument magistrale. Une œuvre traitant d’un univers assez rare et avec une justesse remarquable combinée à un spectacle captivant. On fut littéralement pris à la gorge par ce conte qui brille par cette violence et cette tragédie propre à la quête de notre protagoniste. Une simple soirée qui se transforme en un véritable cauchemar qui va hanter à tout jamais l’esprit d’un jeune garçon. On espère donc que vous êtes prêt pour une vendetta sanglante !

Petite virée au sein de la mafia

91 DaysIl est important de parler avant tout de l’histoire pour bien comprendre pourquoi 91 Days est un titre qui se démarque des autres. Tout d’abord, il faut savoir que cette œuvre originale fut réalisée par le studio Shuka. Celui-ci a notamment travaillé sur la seconde saison de Durarara. Ce récit nous plonge en plein cœur des Etats-Unis à l’époque de la prohibition. Toutes les restrictions de la société ont permis à la mafia de connaître un nouvel essor. Cette organisation criminelle ne cesse d’étendre son influence et de mener son jeu dans l’ombre de ce monde. L’alcool coule à flots malgré les interdits et c’est dans ce genre de quartier que vit le jeune Avillo. Lui et sa famille vivent une existence tout à fait ordinaire jusqu’au jour où trois individus vont débarquer chez eux. A l’arrivée de ces étrangers, le jeune garçon est convié à se cacher par ses parents tandis qu’ils discutent avec ces hommes. Malheureusement, la rencontre s’emballe et la mort finit par emporter le père et la mère d’Avillo de la main de ces meurtriers. Il s’avère que le géniteur du garçon travaillait pour la mafia et notamment pour un groupe particulièrement puissant. Ne s’étant pas remis de ce qu’il a vu ce soir-là, il tente tant bien que mal de se mettre au vert et de se reconstruire. Cependant, il semblerait que le passé ne souhaite pas le lâcher tout de suite. Tout va s’emballer dès l’instant où il va recevoir une mystérieuse lettre qui va réveiller ses anciens démons et nourrir un tout nouveau désir.

Lui donnant de précieuses informations sur ce qu’il s’est passé cette nuit-là, l’expéditeur de cette enveloppe semble souhaiter le voir revenir là où tout a commencé. C’est ainsi que va débuter une terrible quête de vengeance pour ce jeune homme qui décide d’intégrer la famille Vanetti et de se rapprocher d’un certain Nero. Ce que l’on apprécie déjà énormément est le contexte de l’histoire. Il est très rare dans le monde du manga et de l’animation que la mafia et même la période où elle était la plus répandue soient au cœur d’une œuvre. On peut donc entrevoir de nouvelles possibilités très rapidement au sein de ce scénario qui va habilement jouer sur cette envie de représailles à l’égard de ceux qui ont détruit la vie de notre protagoniste. Un jeune homme qui va aussi constamment évoluer au fil des épisodes pour nous épater, mais aussi nous donner beaucoup de frissons. En proposant un tel environnement, le studio réussit à créer un univers attrayant, mais qui va aussi nous réserver une atmosphère tout simplement remarquable. En se lançant dans 91 Days, on enfonce une porte au sein d’un milieu où l’on ne peut ressortir totalement indemne. A l’image d’Avillo qui va s’engouffrer un peu plus dans le désespoir et la haine, on observe cette chute en ne pouvant rien y faire. Un périple qui nous saisit à la gorge et qui resserre son emprise au fil de chaque épreuve. Une expérience tout simplement incroyable et qui va tirer sa force de bon nombre d’atouts.

Une vengeance sanglante

Il y a beaucoup de choses à dire concernant 91 Days qui a su proposer une épopée complète, saisissante et originale. On peut aisément dire qu’il y a trois éléments qui façonnent l’âme de cette œuvre. La première concerne tout simplement les personnages que l’on va suivre. Qu’il s’agisse d’Avillo, Nero ou l’ensemble des acteurs qui gravitent autour d’eux, il n’y a jamais une personne qui va être mise en retrait. Chacun va avoir son rôle à jouer et surtout permettre de se plonger un peu plus profondément dans ce sombre univers. Du fait que l’on évolue au sein d’une organisation mafieuse, il est évident que l’on n’a pas affaire à des enfants de chœur. Cependant, on découvre aussi des individus qui ont un certain sens de l’honneur et d’autres qui sont prêts à tout pour satisfaire leurs ambitions. Dans ce domaine, l’évolution de notre anti-héros va être remarquable. On comprend tout à fait son désir d’infliger de sévères représailles à ceux qui ont détruit sa vie, mais on se rend compte de jusqu’où il est prêt à aller pour exaucer son souhait. La série parvient à transformer ce petit garçon autrefois craintif et désireux de pouvoir enfin se libérer de ses chaînes en un homme sans réel sens moral. Plus il s’enfonce dans ce milieu et plus son regard s’assombrit et il devient presque l’égal de ces gens qu’il a juré de pourchasser. L’innocence, l’amitié et la fraternité disparaissent pour ne laisser place qu’à une coquille vide qui ne se nourrit que de la souffrance de ses victimes.

Un remarquable travail de la part du studio qui sait parfaitement comment créer des personnages qui ne se cantonnent pas à une simple notion de bien ou de mal. L’univers dépeint ne se veut pas manichéen afin que l’on puisse avoir une certaine sympathie pour certains gangsters et un effroi pour ceux qui sont pris dans la tourmente. C’est ainsi qu’arrive le deuxième point fort de 91 Days qui est tout simplement son ambiance. Dès les premières minutes, on se retrouve plongé dans cette période importante des Etats-Unis où l’obscurité régnait et était le seul lieu où la débauche pouvait s’exprimer. On retrouve tous les codes propres à la mafia comme elle nous est décrite dans bon nombre d’œuvres populaires. Le spectateur est alors aisément happé par cette déferlante de richesses, de pouvoir, mais aussi de complots et de tragédies. Il ne se passe jamais une rencontre sans qu’il n’y ait d’arrière-pensée. La fascination nous guette en voyant la manière dont tout ceci est mis en scène et qui va de pair avec le troisième élément remarquable de la licence. Ce dernier n’est autre que la faculté de ce récit à nous surprendre. Alors que l’on pourrait imaginer des scénarios assez probables concernant le déroulé de cette histoire, il y a toujours un petit détail qui va avoir son importance. La surprise est de taille et l’on observe donc toute cette vendetta avec attention tant le suspens est insoutenable et maîtrisé. Les épreuves s’enchaînent et marquent à jamais l’esprit de ceux qui restent au sein de ces différentes familles.

91 Days fait un carton plein

Si 91 Days est malheureusement passé assez inaperçu à sa sortie et qu’il n’est pas au cœur des discussions, il est pourtant l’une de nos très belles découvertes. On a été envoûtés par la capacité du studio à créer une atmosphère saisissante et qui nous étouffe un peu plus au fil des épisodes. Il est admirable de voir que le studio a su conserver une qualité d’écriture tout au long de cette série qui ne connaît aucun réel temps mort. Même les instants d’accalmie vont grandement servir à développer les personnages, mais aussi ce destin tragique qui semble s’accrocher à ceux qui évoluent dans ce milieu. Chaque épisode est alors l’occasion de nous dépeindre un sinistre et réaliste tableau de ce royaume de l’ombre dont il était impossible de s’en défaire. On assiste à de nombreux drames tout au long de cet anime qui se veut justement cru pour appuyer cette sinistre ambiance. Il n’y a qu’à voir les changements chez Avillo pour constater l’impact que peut avoir cet environnement sur la psychologie de quelqu’un. En plus de ça, l’histoire s’amuse aussi à nous faire voir quelques sources d’espoir où l’être humain revient sur le devant de la scène. Cependant, tout ça sert justement à nous piéger pour mieux nous faire sombrer dans cette obscurité fascinante. Une de nos plus belles découvertes de l’époque et que l’on prend plaisir à revoir tant cet anime conserve sa force même quand on connaît tout ce qu’il va se passer. Une plongée macabre et prenante au sein de la mafia qui peut difficilement laisser indifférent.

91 Days est le genre d’animes que l’on apprécie, car il fait partie de cette catégorie de titres dont on n’attendait rien et qui nous a tout simplement bluffés. Un scénario efficace et qui se met rapidement en place combiné à des rebondissements intelligents et pertinents font de cette saga un petit bijou. Une très belle preuve que les œuvres originales peuvent souvent proposer des expériences fantastiques et qui nous sortent de ce que l’on a l’habitude de voir dans les autres licences. Rien que le fait de s’immerger dans un tel domaine est original et permet de s’aventurer dans un quotidien où tout peut arriver. Un milieu régi par la vendetta et le sang alors que chaque homme cherche à imposer son autorité. Avec des scènes inoubliables, des décisions difficiles et une galerie de personnages aussi captivante que terrifiante, 91 Days restera très longtemps gravé dans notre mémoire. Ce qui n’était qu’un essai du premier épisode s’est transformé en une virée dont on ne pouvait détacher les yeux tant on était pris dans cette spirale infernale. Dès que débute cette quête de vengeance, il est déjà trop tard. On se retrouve pris au piège entre les griffes de cette série tant on a le souhait de connaître le fin mot de tout ça. Un titre qui vaut le coup d’oeil et qui pourrait vous étonner au vu de tous ses atouts ainsi que sa capacité à nourrir constamment l’intérêt du spectateur tout au long de son visionnage.

On espère que ce second article dédié à ces animes peu connus, mais puissants vous aura plu. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez vu 91 Days et votre ressenti ou bien si vous êtes tentés de découvrir cette série. Un titre qui nous tenait particulièrement à cœur et dont on espère qu’il aura éveillé votre curiosité. Voilà une œuvre qui mérite largement le coup d’œil et que l’on voulait mettre, le temps de quelques minutes, sous le feu des projecteurs. On reste à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et bien sûr discuter, échanger et débattre sur ce sujet.

91 Days

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.