Shangri-La Frontier-Vol.-1

Shangri-La Frontier tome 1 : les péripéties d’un joueur aguerri

On peut clairement dire que cette fin d’année s’avère riche en matière de nouvelles grosses licences. Une période propice à l’arrivée de ces titres et qui permettent d’enrichir des catalogues déjà bien fournis. Il est donc toujours important de s’attarder sur ces œuvres qui peuvent proposer une expérience littéraire fort plaisante et pouvant parler à beaucoup de gens. C’est pour ça qu’aujourd’hui, on va aborder le cas de Shangri-La Frontier dont le premier volume est sorti la semaine dernière chez Glénat. Ce manga a eu le droit à beaucoup de communications et mise en avant en étant d’ailleurs attendu par pas mal de lecteurs. On était donc curieux de voir ce que pourrait donner les prémices de cette saga désireuse de s’approprier les codes du jeu vidéo pour mettre en scène un périple imposant. Après lecture, on peut dire qu’il y a beaucoup de choses à noter, notamment concernant le potentiel de cette série qui prend son temps pour poser des bases solides pour la suite. Un voyage en compagnie d’un joueur pour qui l’échec est une source constante de motivation. L’heure est donc venue d’intégrer un VRMMO à la réputation grandissante.

Fini les bugs

Shangri-La Frontier - victoireShangri-La Frontier, scénarisé par Katarina et dessiné par Ryosuke Fuji, nous plonge dans un monde contemporain où l’on fait la connaissance de Sunraku. Cet adolescent est un passionné de jeux vidéo et passe le plus clair de son temps à parcourir de nouvelles terres virtuelles. Cependant, il n’est pas un joueur comme les autres par rapport à sa petite lubie qu’il aime tant. En effet, il est avant tout attiré par ces jeux que les gens fuient comme la peste. Des titres qui sont de véritables échecs où les bugs sont légion et où la difficulté est d’une difficulté absurde. Sunraku a beau subir de pleins fouets tous ces défauts, c’est justement ce qui le motive à vouloir aller le plus loin possible. Il est devenu un amoureux de ces erreurs dont il prend un malin plaisir à tout faire pour arriver au bout de l’aventure. Tous ces défis ont fait de lui un vétéran ayant appris de nombreuses manières d’éviter les problèmes de gameplay et dont les habitudes l’ont sauvé plus d’une fois. Son quotidien est maintenant ponctué de ces mauvais jeux et cela fait si longtemps qu’il parcourt ce genre d’univers qu’il n’imagine plus passer à autre chose. A ses yeux, rien n’est plus grisant que de surmonter tous ces obstacles pour finalement atteindre la conclusion de ces histoires. Malheureusement pour lui, il a déjà fait le tour d’une grande partie de ces expériences néfastes et ne sait plus quoi faire maintenant. C’est alors qu’on lui propose quelque chose qu’il n’aurait pas pensé de lui-même.

Après avoir parcouru tant d’échecs, il est peut-être temps pour lui de se tourner vers l’exact opposé. C’est une de ses connaissances qui va lui dire de tester Shangri-La Frontier, le VRMMO du moment. Avec un nombre grandissant d’inscrits, rien ne semble pouvoir venir endiguer le raz-de-marée qu’a provoqué ce titre qui s’inscrit dans le quotidien de nombreuses personnes. Même s’il est hésitant, il se dit qu’il n’a rien à perdre et que ce serait l’occasion de voir s’il peut retrouver toutes ces sensations qu’il aime tant quand il débute une nouvelle aventure. Cependant, il est très loin de se douter que ce périple inédit lui réserve son lot de surprises et surtout un défi qui pourrait bien être le plus compliqué à surmonter. Utilisant rapidement ses vieilles combines pour s’assurer un départ prometteur et propice à un développement rapide de son avatar, il va se rendre compte que cela est loin d’être suffisant. Si tout semble être bien conçu au sein de ce monde virtuel, il reste pourtant quelques adversaires qui donnent du fil à retordre même aux combattants les plus aguerris. L’arrivée de Sunraku risque fort de changer cette situation et ainsi créer une nouvelle ère sur ces terres fictives. La légende du mercenaire à tête d’oiseau commence tout juste et il est bien décidé à laisser son empreinte ici bien plus que n’importe quel autre concurrent. Il est grand temps au vétéran de montrer de quoi il est capable.

En s’attardant sur Shangri-La Frontier, on s’attendait à vivre une aventure avant tout basée sur du gros divertissement. Cependant, on a été agréablement surpris par de nombreux éléments qui montrent que l’on se lance dans une épopée qui semble maîtriser son postulat de base ainsi que tout ce qui gravite autour des jeux vidéo et principalement du MMO. Ce premier volume va alors servir de base pour nous faire adhérer à l’univers, mais surtout nous permettre d’entrevoir le potentiel qui se cache derrière en matière de combats spectaculaires, mais aussi de la richesse de ce fameux jeu.

Un récit maîtrisant son contexte

Pour un premier volume, Shangri-La Frontier affiche déjà beaucoup d’éléments à analyser et surtout à prendre en compte pour la suite. Tout d’abord, il est évident de noter que la série axe son intrigue autour du jeu vidéo. De ce fait, on ressent pleinement dès les premières minutes ce parti-pris à travers de nombreux termes et autres mécaniques qui parlent aisément si l’on est familier à ce milieu. On peut entrevoir les connaissances de l’auteur en la matière et aussi son désir de justement mettre à l’honneur tous ces univers fictifs, mais aussi ce quotidien que l’on peut vivre dès l’instant où l’on se plonge dans l’un d’entre eux. Une idée bien conçue et qui va permettre de développer un scénario simple dans ce qu’il raconte, mais aux nombreuses possibilités. Au même titre qu’une aventure vidéoludique, ce premier volume souhaite nous présenter de multiples chemins qui sont accessibles et dont le héros est le seul à décider de ce qu’il décidera de faire. D’ailleurs, en parlant de ce dernier, on trouve intéressant de voir que la majorité de son expérience est tirée de mauvaises expériences qu’il désire volontairement. Cela permet de découvrir rapidement un protagoniste qui connaît les ficelles pour s’en sortir ou au moins avoir le maximum d’atouts possibles pour faire face aux surprises qui peuvent l’attendre. Son savoir devient ainsi son arme la plus redoutable et qu’il aiguise constamment au fur et à mesure de ses pérégrinations. Le postulat de base est utilisé de manière judicieuse afin que l’on soit pleinement plongé dans les habitudes d’un gamer ayant déjà connu maintes épreuves.

Si la première partie de cette introduction sert justement à nous présenter Sunraku et son péché mignon, tout change radicalement à partir du moment où il intègre Shangri-La Frontier. Dès cet instant, on quitte l’aspect bugs et échecs pour se concentrer sur un terrain de jeu qui a tant à offrir. On est autant subjugué que notre jeune héros face à l’immensité de ce nouveau monde qu’il découvre. Voilà sûrement le point que l’on a le plus apprécié dans ce volume. En dehors du divertissement que l’on peut ressentir à la lecture, on a surtout vu ce premier jet comme une ode à la créativité et à l’imagination qui sont la source même de ces aventures fictives. C’est ce qui fait le plaisir de se lancer dans ce genre d’expérience et de voir tout ce que peuvent receler ces terres qui nous sont inconnues. Un thème qui nous parle beaucoup et qui va être bien retranscrit au sein de ces pages qui vont aussi avoir un autre atout de taille. Il s’agit tout simplement de la direction artistique de l’œuvre qui retranscrit à merveille l’aspect fantastique de ce récit. L’important dans le trait d’un dessinateur n’est pas uniquement que le rendu soit beau, mais qu’il colle à l’univers mis en place. C’est parfaitement le cas ici et on a même le droit à des moments assez impressionnants qui contribuent à nourrir notre envie de voir ce que cela peut donner dès l’instant où les grands défis font leur apparition. Au même titre qu’un joueur qui se lance dans une nouvelle épopée, on découvre un monde qui nous donne envie de le parcourir de long en large.

Shangri-La Frontier accomplit avec brio son objectif qui est de nous amuser autant que de susciter une certaine envie pour la suite. Ce premier volume propose suffisamment de matières pour que l’on puisse imaginer tout un tas de possibilités concernant le futur de notre héros, mais aussi sur les épreuves qu’il devra surmonter. Une épopée qui vient juste de débuter, mais qui nous a déjà donné un bon aperçu de ce qui nous attend en matière d’action, mais aussi de proposition dans le développement de ce jeu. Les défis risquent de s’enchaîner pour le plus grand plaisir du lecteur, mais aussi de ce protagoniste qui aime surpasser toutes les difficultés.

Shangri-La Frontier enchaîne les coups

Shangri-La Frontier - avatarShangri-La Frontier est un manga qui cherche avant tout à parler aux joueurs à travers des termes, des concepts, mais aussi un univers qui leur rappellera beaucoup de choses. Cette façon de mettre en scène l’aventure de Sunraku fonctionne très bien et l’on est assez sensible à ce que l’on peut vivre à ses côtés. Un premier volume qui est surtout là pour nous montrer toutes les possibilités que l’on pourra vivre par la suite au sein de ce monde fictif. Si le fait d’avoir un héros amoureux des jeux pourris sert de noyau central pour débuter l’œuvre, on arrive très vite à un périple qui souhaite justement briser cette routine. Un manga qui montre clairement ses ambitions et qui est porté par un formidable travail du dessinateur qui rend chaque scène aussi captivante que spectaculaire. On a devant nous une œuvre qui souhaite s’adresser à un public précis, mais sans pour autant en oublier les autres. On peut tout à fait savourer cette lecture pour ce qu’elle est, à savoir un très bon divertissement qui peut donner lieu à une longue série nous permettant de nous évader. En plus de ça, on a aussi énormément apprécié le petit message de fond qu’il y a derrière la passion de Sunraku qui dépasse de loin le cadre du challenge. Ce qu’il aime avant tout c’est la découverte. Se lancer dans un environnement qui lui est inconnu et où tout semble possible. Une manière intéressante, amusante et logique de montrer à quel point un jeu vidéo peut être une porte ouverte vers des péripéties que l’on n’aurait jamais imaginé vivre.

En lisant ces quelques lignes, vous aurez compris que l’on a pris beaucoup de plaisir à lire Shangri-La Frontier qui a montré qu’il avait du potentiel et dont l’objectif à présent est de concrétiser tout ça. Un récit fun et aux nombreuses promesses où l’on suit un protagoniste ayant juste une passion dévorante pour les mauvais jeux et plus largement le monde vidéoludique dans tout ce qu’il peut offrir. On pourrait même dire que ce tome, en plus d’être là pour proposer un spectacle attrayant, est un peu une lettre d’amour à ces virées dans ces univers qui ont vu le jour grâce à l’imagination de certaines personnes. Si vous aimez tout ce qui touche au milieu du jeu vidéo ou que vous souhaitez une expérience littéraire sans prise de tête et impressionnante alors cette saga peut tout à fait vous convenir. Le fameux guerrier à la tête de piaf nous a fait une démonstration de ses compétences et de son savoir, mais on est convaincu qu’il peut aller encore plus loin. Peu importe la hauteur du mur qui se trouve devant lui, il sait très bien qu’il existe plusieurs façons de le franchir. Bien sûr, qui dit fin de lecture dit aussi tout un tas de questions dont on attend vivement des réponses. Est-ce que Sunraku va réellement pouvoir se faire une place dans Shangri-La Frontier ? Va-t-il apporter un vent de renouveau dans le quotidien de ces joueurs qui profitent paisiblement de leur vie virtuelle ? Va-t-il devoir faire équipe avec d’autres alliés pour vaincre ses futures proies ? Seul le temps nous le dira, mais quelque chose nous dit qu’il n’est pas prêt d’abandonner.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Shangri-La Frontier. Avez-vous apprécié la manière dont est amené le thème du jeu vidéo ainsi que la vision du héros concernant ces derniers ? Avez-vous retrouvé les codes du joueur en vous lançant dans cette épopée ? Pensez-vous qu’il y a du potentiel derrière cette intrigue ? Avez-vous trouvé que l’univers mis en place était un terrain de jeu idéal pouvant donner de grandes péripéties sur le long terme ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2020 Kata Rina / Fuji Ryosuke, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.