Harry Makito,-Magicien-et-Sauveur-de-Sorcières-Vol.-1-2

Harry Makito, Magicien et Sauveur de Sorcières tome 1 : que le spectacle commence

Nous entamons à peine la seconde moitié de janvier et on peut dire que l’on a déjà eu largement de quoi faire en matière de nouvelles licences. Un véritable bonheur pour le lecteur que l’on est qui est toujours à la recherche d’épopées prometteuses. C’est ainsi que l’on peut découvrir des expériences littéraires qui nous surprennent alors que l’on s’y attendait le moins. Ce fut le cas récemment avec un titre provenant tout droit du catalogue de Soleil Manga. Il s’agit de Harry Makito, Magicien et Sauveur de Sorcières dont le premier volume vient tout juste de faire son apparition en librairie. Il est vrai que le monde de la magie, et notamment l’époque de la chasse aux sorcières, a déjà été traité à de multiples reprises par de nombreux artistes. Cependant, cette licence inédite est parvenue à offrir une originalité rafraîchissante au sein de ce contexte déjà bien connu. Une impressionnante surprise qui nous captive par le divertissement que l’on ressent et surtout l’ingéniosité 

La nouvelle vie d’un prestidigitateur

Harry Makito - sauvetageHarry Makito, Magicien et Sauveur de Sorcières fut imaginé par Shizumu Watanabe. Ce récit nous plonge dans un monde contemporain et plus précisément en 2021 à Tokyo. C’est ici que le célèbre magicien Harry Makito s’apprête à donner son dernier spectacle avant de mettre un terme à sa carrière. Un choix étonnant quand on pense qu’il est encore bien jeune et qu’il pourrait profiter de sa renommée pour enchaîner les tournées. Malheureusement, il semble avoir perdu goût à toute cette mascarade. Alors que plus jeune, il contemplait sa mère faire étalage de son savoir dans la magie, il pensait réellement que de tels pouvoirs pouvaient exister. La réalité le rattrapa de manière bien cruelle quand sa mère mourut et qu’il se retrouva seul avec pour unique héritage les tours de passe-passe de cette dernière. A ses yeux, tout semblait réalisable devant les shows de sa mère, mais il se rend compte à présent que tout ceci n’est que de l’esbroufe. On manipule, on trompe et l’on détourne le regard des spectateurs afin d’obtenir le résultat escompté. D’ailleurs, les gens qui viennent assister à de telles représentations ne sont plus vraiment là pour la beauté du spectacle. Entre les fans inconditionnels d’Harry qui font plus penser à des groupies et ceux qui désirent simplement connaître l’astuce derrière chaque numéro, personne ne se contente juste d’être émerveillé par sa prestation. Un constat qui ne fait qu’appuyer le désir pour ce magicien de génie d’en finir une bonne fois pour toutes avec ce milieu.

Malheureusement, il semblerait que son ultime spectacle lui réserve aussi une surprise de taille. Tandis qu’il désire partir de manière flamboyante, il lance son tout dernier numéro, mais celui-ci ne va pas se passer comme prévu. Ce qui ne devait être qu’une promenade de santé pour Makito finit par devenir un véritable enfer tandis qu’il se met à brûler réellement. Il lâche alors son dernier souffle sur scène et s’attend à ce que le vide remplace son existence parsemée de tromperies. Cependant, un étrange phénomène va avoir lieu et il va se retrouver propulsé en plein cœur de l’Europe Médiévale et plus particulièrement durant la chasse aux sorcières. Témoin direct des persécutions que subissent ces jeunes femmes pour rien, il ne peut rester de marbre devant une telle injustice. Il sait pertinemment que la magie n’existe pas et que tout n’est que question d’illusion. Cependant, celle-ci n’a pas pour but de nuire, mais de faire rêver ceux qui la découvrent. Il prend alors une décision qui changera radicalement sa vie. A l’aide de son savoir en la matière et de son arsenal en tant que magicien, il va porter secours à toutes ces victimes qui sont dans le viseur de l’église. C’est une lutte éreintante qui débute afin que personne ne puisse connaître le même sort qu’il a subi sur scène. Il n’est peut-être pas trop tard pour convaincre cette population que la magie peut offrir des sourires au lieu d’être chassé car incomprise. Ainsi naît la plus étrange troupe de sorcières qui soit et en son centre un homme en recherche de réponses sur sa propre vision de la prestidigitation.

Si le synopsis de Harry Makito peut sembler étrange au premier abord, la réalité est tout autre tant on a trouvé ingénieux de mettre en parallèle la magie et la prestidigitation. Le fait d’envoyer notre protagoniste à une époque où la sorcellerie était synonyme de traque et de terribles supplices va venir remettre en question son approche de son art. Alors qu’il commençait à s’ennuyer dans son ancienne vie, il va finalement trouver une solution pour que ses tours puissent venir en aide à quelqu’un. Un récit très intéressant qui va utiliser son thème de base d’une manière rarement vue dans un manga.

Une parfaite utilisation de la magie

Quand on aborde la période de la chasse aux sorcières, on souhaite souvent nous montrer l’horreur de cette époque. Cependant, Harry Makito va utiliser ces dénonciations calomnieuses qui ont marqué l’Histoire pour nous montrer à quoi la magie devait faire usage au départ. Alors qu’il rêvait de grands pouvoirs plus jeune, notre protagoniste a ouvert les yeux sur la réalité de son monde et il a refermé son cœur et son innocence au plus profond d’une carapace. En fait, lui qui adorait la magie finit par en être lassé. Cependant, sa nouvelle existence dans le passé va le conduire à utiliser ses dons pour venir en aide aux autres. C’est là toute la beauté de ce récit qui souhaite nous montrer que derrière les mensonges qui sont l’essence même d’un spectacle de magie se cache avant tout une volonté de divertir son public. Que le temps de quelques minutes, il oublie la réalité souvent triste et froide pour se laisser porter par le rêve et l’imaginaire. En plus de ça, l’utilisation de ce contexte historique est loin d’être anodine. En effet, cela joue énormément sur l’histoire de notre protagoniste, mais c’est aussi et surtout une période où la magie était synonyme de malheur. Les sorcières n’étaient pas vu comme des gens ordinaires et certains se servaient de la crainte collective pour nuire à ces personnes que l’on considérait comme des êtres diaboliques. Il y a donc un fort contraste qui se joue entre ce que l’on pense aujourd’hui de la “sorcellerie” et de ce qu’elle symbolise dans notre époque.

Harry est le porteur de cette magie inoffensive qui est là pour illuminer le regard des gens plutôt que d’instaurer l’effroi. On a donc ici un but qui est encore bien plus grand et qui va de pair avec le sauvetage de ces innocentes qui sont accusées à tort. Il est avant tout question ici de changer des mentalités qui sont profondément ancrées dans chaque être humain. Se rassurer pour eux passe forcément par le massacre de personnes n’ayant en réalité aucun lien avec cette sorcellerie qu’ils craignent tant. Une réflexion aussi sur ce que l’effroi de l’inconnu peut engendrer dans le cœur de chacun. En dehors de ça, le mangaka ne va pas uniquement se servir de la magie comme une composante essentielle de son scénario. Il va aussi l’utiliser pour instruire ceux qui vont se lancer dans cette aventure. En effet, le récit est parsemé de petites informations pour comprendre comment fonctionne un tour et ainsi nous amener de l’autre côté. On n’est plus uniquement spectateur de ces spectacles envoûtants. Le lecteur est aussi mis dans la confidence afin qu’il puisse assimiler et être intrigué par tout l’aspect technique qui se cache derrière. Une histoire qui combine habilement un show qui nous attire à une partie beaucoup plus centrée sur l’apprentissage. En un volume, on a cette sensation d’avoir découvert énormément de choses et cela rend nos premiers pas au sein de cet univers absolument fantastiques. C’est une très belle prouesse que l’on a devant nous et où le thème choisi est utilisé de manière remarquable par l’artiste qui est derrière tous ces dessins.

Il est formidable de voir à quel point un manga peut nous transporter dès son premier volume. Ce fut exactement le cas ici avec Harry Makito. En plus d’être plaisant à suivre dans ce qu’il cherche à raconter, ce récit va aussi se présenter comme une excellente source d’information sur les divers tours de magie que l’on peut connaître. A la fois ludique et pertinente, cette série a beau n’en être qu’à ses balbutiements, elle est déjà parvenue à accomplir son but qui est de nous divertir. Un résultat plus que réussi et dont il faut maintenant espérer que l’illusion de notre héros perdure jusqu’à la fin du spectacle.

Harry Makito dévoile son premier tour

Harry Makito - spectacleIl est génial de voir à quel point le manga peut encore nous surprendre à bien des égards. Même en reprenant des codes déjà bien connus, certains artistes réussissent à donner vie à leur propre vision de certains sujets. C’est exactement le cas avec ce premier volume de Harry Makito. On a été captivé par la manière dont le mangaka parvient à combiner la magie comme on la connaît et cette vision de celle qui nous a bercés à travers les multiples contes et œuvres que l’on a pu découvrir au fil du temps. A travers cette histoire, on souhaite remettre en avant la prestidigitation dans ce qu’elle cherche à apporter aux spectateurs. Un moment de surprise et d’extase devant des choses qui nous dépassent. En choisissant en plus un contexte historique où la peur venait justement de l’inconnu, on sent cette volonté de briser cette crainte. En plus de ça, on apprécie énormément le fait que l’on puisse prendre le temps de comprendre ce qui se cache derrière certains tours et ainsi briser ces secrets sans pour autant que cela dénature l’essence de cet art. Un manga plein de surprises et qui a finalement toute sa place dans la collection fantasy de l’éditeur. En effet, le fantastique ne se limite pas uniquement à ce que l’on peut voir habituellement dans ces univers enchanteurs. Elle peut aussi être présente dans la vie de tous les jours grâce à certaines personnes désireuses de nous faire oublier, le temps d’un show, les limites de la réalité. Un message qui nous touche beaucoup et qui est habilement mis en scène dans cet ouvrage.

Vous l’aurez donc compris, on a été grandement conquis par ce premier volume de Harry Makito. Un manga qui semble assez classique en apparence, mais qui fait preuve d’une profonde originalité dans son fond. Un voyage qui a su nous apporter ce que l’on recherche le plus à travers une œuvre, c’est-à-dire ce besoin de divertir et d’amuser le public. Quand on se penche sur ces pages, on voit avant tout un combat remarquable pour que la féérie puisse entrer dans la vie des gens même quand ces derniers peuvent commettre l’irréparable par peur. En fait, quand on s’attarde plus longuement sur la majorité des chapitres, on ouvre les yeux sur toute la symbolique qui se cache derrière cette aventure. On entrevoit à quel point le mangaka veut, à l’image de son héros, nous offrir un spectacle qui nous éblouit tout en montrant les subtilités qui se cachent derrière. Une licence qui pourra plaire à tous ceux qui recherchent ce besoin de sorcellerie pouvant illuminer une vie. A présent, on a aussi pas mal de questions concernant le futur de la licence. Est-ce que l’on va continuer sur ce schéma jusqu’au dénouement final ? Sera-t-on confronté à un conflit prenant une tournure inattendue ? Quels seront les prochains tours qui proviendront de l’imagination de notre petit génie ? Quelles seront les futures rencontres qui parsèmeront son parcours ? On a très hâte d’assister à la prochaine représentation de cet homme.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Harry Makito. Trouvez-vous que l’idée de base de ce récit est bien exploitée ? Est-ce que vous avez été convaincu par la prestation de notre magicien et des personnages qui l’entourent ? Avez-vous été intéressé par la manière dont le manga nous montre le monde de la magie ? Pensez-vous que l’on aura le droit à d’autres grands tours pour les prochains actes ? Est-ce que vous trouvez que le contexte de chasse aux sorcières est utilisé de manière originale ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2019 Watanabe Shizumu, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.