Blissful Land-Vol.-1

Blissful Land tome 1 : un dépaysement total

Comme on l’a dit pendant tout ce début de mois, mars nous livre une déferlante de nouveautés. Des titres formidables ou prometteurs et qui surtout nous délivrent des expériences inédites. Parmi ce flot impressionnant de sorties, il y en a une que l’on attendait avec beaucoup d’impatience. Avant même de connaître le contenu du manga, sa couverture nous laissait déjà entrevoir une lecture tournée vers le dépaysement et l’enrichissement culturel. Ce titre n’est autre que Blissful Land chez nobi nobi qui vient tout juste de faire ses débuts. Dès que l’on a posé les yeux sur ce premier volume, le voyage était enclenché direction le Tibet afin d’en apprendre plus sur les gens qui y vivent et leur mode de vie. Un genre très spécifique dans le médium et qui a toujours su nous enchanter par ce torrent d’informations captivant que l’on découvre. Mais la question est de savoir si l’emballage attrayant de cette saga représente bien ce qui nous attend une fois que l’on tourne les premières pages. On peut vous dire tout de suite que oui au vu du sentiment d’évasion que l’on a eu tout au long de notre escapade. L’heure est donc venue de se rendre dans cette région du monde qui a de nombreux secrets à nous révéler.

La vie paisible d’un médecin

Blissful Land - TibetBlissful Land, imaginé par Ichimon Izumi, nous emmène au Tibet durant le XVIIIe siècle. Notre histoire a lieu dans un petit village perdu au milieu des montagnes. C’est là que vit Kang Zhipa, un apprenti médecin qui a une passion dévorante pour la cueillette. Véritable amoureux de son métier, la plupart des gens le trouvent un peu étrange même s’ils reconnaissent totalement ses compétences. Un garçon singulier qui fait sourire ses voisins et apporte toujours son soutien à ceux qui sont dans le besoin. Dédié entièrement à son art, il ne s’attendait pas du tout un jour à ce que son quotidien se retrouve bouleversé. Un beau jour, des étrangers font leur apparition dans le hameau. Ils n’ont aucune intention hostile et se présentent comme des marchands dont le chef est venu pour déposer sa fille ici. Cette dernière fut choisie pour se marier avec l’un des habitants. Kang Zhipa prend cette information pour ce qu’elle est sans faire plus attention à toute cette histoire. Après tout, ce n’est pas rare qu’une telle chose se passe et il se demande juste qui sera l’heureux élu qui devra épouser cette demoiselle. C’est alors qu’il apprend que ce n’est autre que lui-même qui fut désigné pour épouser la charmante Moshi Lati. Estomaqué par cette nouvelle, Kang n’a jamais vraiment été intéressé par les histoires de cœur. A ses yeux, rien n’avait plus d’importance que d’aller chercher de nouvelles plantes et de fabriquer onguents et remèdes. Le voilà maintenant avec une fiancée qui se montre très discrète et attentionnée.

Mettant un peu de temps à digérer la nouvelle, il va aussi se rendre compte que le mariage n’est pas prévu pour tout de suite. En attendant cette date, cette jeune femme, venue d’une contrée lointaine, va être hébergé chez lui. Il va maintenant falloir pour ces deux mariés apprendre à se connaître pendant ce laps de temps où ils vont vivre sous le même toit. Partageant des caractères assez similaires, ils pourraient bien trouver en l’autre une magnifique âme qui puisse faire battre leur cœur à la chamade. En attendant, Lati va surtout devoir s’habituer aux coutumes de son nouveau foyer qui est bien différent de ce qu’elle a connu jusqu’ici. Avide de savoir, mais aussi très timide, elle va tout faire pour surmonter son inquiétude personnelle pour s’ouvrir à cette nouvelle famille. De son côté, Kang risque fort de voir son attention pour les herbes être détournée par la présence de sa moitié. Les moments qu’il s’apprête à passer en sa compagnie vont lui permettre d’entrevoir un autre avenir qui lui est encore inconnu. Il pourrait même apprendre pas mal de choses qu’il ignorait concernant tous ces ingrédients qui ponctuent son travail. Deux cultures se croisent en ce village et vont apporter encore plus de beauté et d’émerveillement à ce mode de vie où les jours s’écoulent paisiblement. Voici le récit du quotidien chaleureux d’une terre qu’on dirait bénie des cieux. Un lieu où les problèmes s’envolent et où l’entraide est omniprésente. Il est alors facile de pénétrer en ce lieu, mais difficile d’en ressortir.

Dès que l’on s’attarde un tant soit peu sur le synopsis, on comprend dans quelle direction nous amène Blissful Land. Un titre qui ne veut pas forcément nous faire vivre une grande aventure dans le sens où on l’entend d’habitude. C’est avant tout une série qui nous montre que l’enrichissement personnel et culturel peut donner lieu à un périple absolument fantastique. Un parti-pris qui nous invite à aller au contact de ces habitants et d’apprendre leurs coutumes, mais aussi leur quotidien. On tient devant nous une fenêtre ouverte sur un lieu qui nous enchante, car il nous sort de notre cocon pour nous montrer qu’il y a tellement de choses à dire sur les peuples qui habitent ou ont habité ces contrées.

Un récit aussi chaleureux que ses personnages

Il était assez évident, rien qu’avec les quelques informations que l’on avait autour de la licence, que Blissful Land allait nous proposer une expérience fort particulière. Ce premier volume le montre amplement en nous invitant à découvrir toute une culture. Ce titre fait partie de cette catégorie de mangas dont la vocation est avant tout de permettre au lecteur de s’évader et d’ouvrir ses horizons en l’emmenant vers de nouvelles contrées. Il ne faut pas chercher d’action ou bien d’intrigue complexe dans cette saga. Ce n’est nullement le but et cela n’entache en rien le plaisir que l’on peut avoir à la lecture. Cette introduction tire avant tout sa force de cette faculté à nous transporter dans ce village. En seulement quelques cases, on est emballé par le charme de cet endroit où il semble faire bon vivre. C’est vrai que l’on nous présente un mode de vie bien loin de celui que l’on connaît, mais c’est justement ça qui fait la beauté de cette épopée. Le temps de la lecture, on n’est plus en France, mais au Tibet en compagnie de ces gens chaleureux qui nous enseignent sans le savoir toutes leurs traditions, mais aussi leur fonctionnement. Ainsi, on a un côté instructif qui est très poussé sans être forcément pesant et qui va nous exposer le rôle du médecin dans ce petit rassemblement d’individus. Cela peut sembler anecdotique, mais le simple fait d’en apprendre plus sur les plantes, les baies et autres ingrédients nécessaires à leur travail est captivant.

Cela donne au lecteur le sentiment de se rapprocher de ce peuple qui pourtant est si loin de lui. Cependant, l’enrichissement culturel ne s’arrête pas là étant donné que même nos nouveaux amis vont apprendre des choses avec l’arrivée de Lati. Venant d’une autre contrée, elle aussi va amener son savoir-faire ainsi que sa propre culture au sein de ce foyer. Un mélange prenant par rapport à ce couple qui va en ressortir grandi. En un acte, le mangaka nous raconte une formidable histoire où le partage et la camaraderie sont rois. Même en laissant tout ça de côté, Blissful Land est aussi une véritable carte postale. On s’extasie devant les nombreux décors que l’on nous présente et, comme si on y était, on sent une bouffée d’air frais nous envahir. Cette lecture veut offrir au spectateur un moment de douceur, de tendresse et de dépaysement qui permet d’oublier tous nos soucis. Alors que l’on parcourt ces pages en compagnie de Kang et Lati, on ne peut enlever le sourire qui se dessine sur notre visage. Devant ce bonheur simple, mais parfaitement représenté, on ne peut qu’être heureux de vivre tous ces moments en compagnie d’individus aussi captivants et touchants. Cela concerne autant notre jeune couple que la famille de cet époux. En quelques cases, ils nous invitent tous à faire partie de cette demeure et à partager tout ce qu’ils ont avec nous. Voici le genre d’expérience littéraire qui suffit amplement à nous combler de bonheur et surtout où l’on ressort plus grand de ce périple.

Blissful Land est arrivé avec un objectif précis en tête qui est de nous faire découvrir le mode de vie de ces Tibétains à cette époque. Un but parfaitement concrétisé à travers ce premier volume qui va même plus loin que ce que l’on pouvait espérer. Un manga qui se veut propre à un genre spécifique et est un digne représentant de toutes ces œuvres ayant la faculté de nous faire voyager sans que l’on ne bouge de chez soi. Une magnifique et tendre aventure où le quotidien de ces protagonistes suffit amplement à nous donner le sourire. On retourne en enfance en contemplant toutes ces informations que l’on récolte et qui nous donnent des étoiles dans les yeux.

Blissful Land propose un voyage inoubliable

Blissful Land - LatiEn se lançant dans Blissful Land, on se doutait un tant soit peu de ce qui allait nous attendre. Cependant, ce que l’on avait pu imaginer est loin d’être au niveau de ce que l’on a lu. Comme on l’a dit auparavant, il ne faut pas du tout chercher dans ce manga une histoire qui bouge à cent à l’heure. Ce n’est pas le but recherché et l’on est avant tout une ode à la découverte et au partage de deux cultures qui se complètent à merveille. On peut même aller plus loin que ça, car ce premier volume est aussi une formidable leçon d’acceptation et de tolérance par rapport à notre duo de protagonistes. Aucune méchanceté ne s’exprime à travers cette œuvre qui désire avant tout apporter le sourire aux gens qui décident de l’acheter. Le mangaka a fait un excellent travail de recherche pour nous proposer une virée qui non seulement soit dépaysante, mais aussi instructive sur bien des points. Tout ceci en trouvant un juste équilibre afin qu’aucune facette ne prenne le pas sur l’autre et que le rythme en souffre. A cela s’ajoute aussi la formidable alchimie qui unit les différents personnages et pas uniquement nos deux fiancés. Chacun ajoute sa petite touche personnelle afin que l’on ait de la sympathie à son égard et que cela donne encore plus de vie à ce village qui déborde d’une multitude de nuances. D’ailleurs, le trait est aussi un élément à prendre en considération. L’auteur parvient à allier des dessins qui soulignent une certaine approche comique avec des paysages qui se veulent splendides. Une aventure qui nous met du baume au cœur et qui n’a pas besoin de plus pour briller.

Ce fut donc une excursion captivante que ce premier volume de Blissful Land. Un périple qui brille avant tout par son décor avant que l’on ne se concentre sur le cœur du récit. On découvre alors une véritable mine d’informations sur le mode de vie de nos protagonistes. Le reflet d’une époque et d’un peuple qui nous sont habilement transmis à travers ces coups de crayon. Au gré des cases, on quitte notre fauteuil pour avoir le sentiment d’être présent dans ce village où tout semble si paisible. Le sourire des habitants, le côté chaleureux des bâtisses et l’apprentissage de cette culture suffisent amplement à nous faire oublier tout ce qui nous entoure. Un manga qui plaira à tous ceux qui désirent élargir leurs connaissances d’autres modes de vie et souhaitent avant tout une épopée qui puisse leur offrir un vent de fraîcheur. Maintenant, on peut se poser plusieurs questions concernant le futur de cette licence. Est-ce que l’on va continuer à suivre le quotidien de nos protagonistes ? Cela sera-t-il pertinent sur le long terme ? Assisterons-nous au rapprochement de nos deux nouveaux amis ? Qu’est-ce que ce village va bien pouvoir nous montrer afin de nous surprendre ? Est-ce que l’on verra l’arrivée de défis plus imposants pour ces villageois ? Notre jeune médecin parviendra-t-il à maîtriser son art ? Il nous tarde déjà de reprendre la route pour faire escale en ce lieu si réconfortant.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Blissful Land. Avez-vous apprécié le parti-pris du manga qui se veut avant tout contemplatif et instructif sur cette culture ? Croyez-vous que l’on restera dans cette ambiance chaleureuse et bienveillante du premier volume ? Trouvez-vous que notre jeune couple est attachant et peut donner lieu à des interactions pertinentes sur le long terme ? La série parvient-elle, selon vous, à nous immerger totalement dans la vie de ce peuple ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2017 Izumi Ichimon, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.