Kiruru KILL ME-Vol.-1-1-2

Kiruru KILL ME tome 1 et 2 : le médecin et la tueuse

Le manga a toujours été une source d’amusement et de spectacle. Un médium idéal pour se changer les idées, mais aussi vivre de formidables aventures. Certaines séries décident alors de jouer à fond sur ce rôle primaire afin de donner vie à des histoires invraisemblables et pourtant hilarantes. C’est le cas du titre que l’on va aborder aujourd’hui et qui nous provient tout droit de chez Kurokawa. Il s’agit de leur dernière licence en date répondant au nom de Kiruru KILL ME. Arrivant à travers ces deux premiers volumes, ce nom cache un scénario qui se veut totalement barré et joue à fond la carte de la dérision. En mettant en scène deux protagonistes aux antipodes l’un de l’autre, l’auteur souhaite mettre en scène des situations loufoques et qui décrochent un sourire au spectateur. Il faut dire que le genre de la comédie est compliqué notamment quand on mise énormément sur l’aspect running gag. Pourtant, ce premier contact fut satisfaisant en bien des points. Une virée déjantée où l’amour amène une rencontre totalement inattendue. L’heure est donc venue d’observer une redoutable tueuse tenter d’accomplir le plus éprouvant contrat qui soit.

Un coup de foudre brutal

Kiruru KILL ME Vol. 1Kiruru Kill Me, imaginé par Yasuhiro Kano, nous emmène au Japon où l’on fait la connaissance de Nemo Aoi. Ce jeune homme a tout pour lui. Véritable génie du monde pharmaceutique, il est rapidement devenu directeur d’un des plus grands groupes sur Terre. Avec de l’argent à ne plus savoir qu’en faire et d’une intelligence redoutable, il est maintenant une figure iconique du pays. Cependant, ce dernier est loin de se satisfaire de cette situation où il s’ennuie plus que tout. Ayant tout réussi, il se demande ce qui peut encore lui donner envie de continuer comme ça. S’enfonçant un peu plus dans l’isolement et le travail, Nemo n’attend plus rien de son existence. Mais cette situation va radicalement changer le jour où il fait la rencontre d’une jeune fille du nom de Kiruru Akaumi. Une demoiselle semblant bien sous tout rapport et qui va toucher ce géant de la médecine en plein cœur. Aoi succombe totalement aux charmes de cette personne qui hante constamment ses pensées. Il veut absolument la revoir, mais va très vite apprendre une surprise de taille. Il s’avère que Kiruru travaille en réalité comme assassin pour une société secrète. Un métier loin d’être anecdotique et qui pose problème pour permettre à Nemo de recroiser la route de cette tueuse. C’est alors qu’il lui vient une idée à la fois géniale et absurde pour pallier ce manque d’attention. Il va se faire passer pour un commanditaire anonyme mettant un contrat sur sa propre tête. Exigeant expressément que ce soit Kiruru qui s’occupe de cette tâche, il va ainsi devoir faire face à ses assauts répétés pour le tueur.

Personne d’autre à part lui n’aurait eu l’idée d’engager la tueuse dont il est amoureux pour passer un peu de temps en sa compagnie. C’est ainsi que va débuter un terrible jeu amoureux entre lui et elle. Entre quiproquos, situations délirantes et rencontres fortuites, le destin de ces deux êtres est maintenant lié. Malheureusement pour Nemo, il ignore totalement que la jeune fille n’éprouve rien pour lui. Son objectif est avant tout de prouver qu’elle est digne de servir les intérêts de son organisation. Elle va mettre tous ses efforts pour abattre sa cible le plus rapidement possible. Mais difficile d’y parvenir quand celle-ci est un génie qui utilise toute son intelligence et sa fortune pour parer à toute éventualité. Les tentatives d’assassinat vont s’enchaîner pour le plus grand plaisir de ce directeur où chaque coup qui lui est donné se transforme en une douce souffrance. L’amour ne connaît pas de limites et c’est encore plus vrai pour ce jeune homme qui est bien décidé à se rapprocher de cette tueuse quitte à subir quelques blessures. La question est maintenant de savoir si le contrat finira par être rempli ou bien si le cœur l’emportera sur toute cette douleur. C’est le début d’une impressionnante partie du chat et de la souris où cette dernière aime semer des indices pour la retrouver. Jamais un assassin n’aura autant souffert à éliminer sa cible que cette pauvre Kiruru qui pourtant fait de son mieux pour y parvenir. Que le duel entre ces deux pros débute et que le meilleur l’emporte.

Il est vrai qu’en lisant ce synopsis, on peut se demander où Kiruru KILL ME souhaite nous emmener. Ces deux premiers tomes reflètent bien l’aspect un peu surréaliste de ce titre qui veut jouer à fond sur son idée de base. Au travers des deux principaux personnages de son œuvre, le mangaka désire avant tout créer un divertissement qui fonctionne instantanément. On va alors aller de surprise en surprise, mais surtout une excellente ingéniosité pour mettre ces deux protagonistes à un niveau presque semblable. On a beau être face à une tueuse redoutable, notre richissime médecin n’est pas en reste avec ses techniques aussi folles que coûteuses.

Une scission intéressante

Il est évident rien qu’en lisant le résumé de Kiruru KILL ME que le titre veut jouer à fond la carte du délire et de la comédie. On se rend rapidement compte dès les premières pages et c’est justement l’opposition entre nos deux protagonistes qui va rendre l’aventure aussi plaisante. D’un côté, on a un directeur pharmaceutique qui ne pense qu’à retrouver cette tueuse peu importe que cela l’amène à subir des blessures mortelles et de l’autre une demoiselle qui ne cesse d’aller d’échec en échec. Cela crée une scission hilarante et qui fonctionne surtout très bien. La principale inquiétude que l’on pouvait avoir était la redondance de ce contexte qui pousse à avoir toujours le même principe. Cependant, le mangaka ne tombe pas dedans et va s’amuser en créant des situations toujours plus alambiquées, mais aussi des gags efficaces. On en vient même à se questionner sur la manière dont Nemo va s’en sortir, mais aussi l’approche de Kiruru pour atteindre sa cible. Il y a donc deux points de vue qui s’offrent constamment à nous et qui se mélangent à merveille. En plus de ça, le récit va rapidement apporter d’autres éléments supplémentaires venant ajouter leur grain de sable dans cette traque qui réjouit une personne. Bien sûr, le manga joue aussi beaucoup sur des aspects érotiques et parfois graveleux, mais cela s’incruste plutôt bien dans l’histoire sans que cela ne soit constamment sur le devant de la scène. On est bien plus tourné vers l’aspect comédie qui va alterner les moments totalement barrés et le développement de cette étrange relation.

Ce qui est important aussi de souligner est la créativité du mangaka pour ne jamais avoir un passage similaire à un autre. On est donc happé par ces plans minutieux concoctés par cette tueuse, mais qui finit toujours par s’en mordre les doigts. De même, Nemo est aussi une formidable source d’amusement parce qu’il entre en totale contradiction avec l’image qu’il peut refléter. Alors qu’il devrait être un homme bien sous tout rapport, il est en réalité un garçon dont l’amour le rend un peu fou quitte à se mettre en danger. Un running gag qui est bien utilisé et qui ne va pas se limiter uniquement à ce duo. En effet, chaque personnage arrive à imposer son petit grain de folie pour enrichir une aventure déjà haute en couleur. Des figures secondaires qui trouvent parfaitement leur place dans cette course-poursuite presque cartoonesque. Il faut prendre cette série pour ce qu’elle est, à savoir une œuvre utilisant très bien l’absurdité de son contexte initial pour offrir un divertissement simple et efficace. On se laisse facilement entraîner par cette succession de chapitres où l’amour et les tentatives d’assassinats se retrouvent. De nombreux fous rires accompagnent chacun de nos pas et l’on se questionne tout bonnement sur le résultat final de cette confrontation. Une série qui ne se prend pas au sérieux et qui maîtrise l’humour qui lui est propre afin de donner vie à une épopée brisant le mythe du tueur à gages face à une cible un peu trop coriace. Une lecture pensée avant tout pour nous faire sourire.

Kiruru KILL ME parvient, à travers ses deux premiers volumes, à proposer un divertissement immédiat et qui ne s’essouffle pas au fil des chapitres. On se laisse facilement séduire par cette confrontation drôle et absurde entre nos deux protagonistes. Des échanges mémorables et qui permettent rapidement à ce manga de poser les bases de son intrigue. Une expérience littéraire qui s’axe avant tout sur le plaisir que l’on éprouve à juste suivre l’une des tentatives de Kiruru pour éliminer Nemo. On a beau savoir que cela ne se passera pas comme prévu, la formule fonctionne à merveille et l’on se prend au jeu de cette quête d’amour un peu trop brutale.

Kiruru KILL ME lance les hostilités

Kiruru KILL ME Vol. 2On ne va pas vous le cacher, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre avec cette série. De nombreuses idées nous arrivaient en tête, mais on ne s’attendait pas du tout à ce que cette épopée parte autant dans son délire initial. C’est loin d’être un défaut étant donné que ce parti-pris marche très bien dans Kiruru KILL ME. Tout cela est dû au talent du mangaka pour constamment renouveler notre intérêt tout en restant fidèle à cette imagination déjantée. On se laisse facilement prendre au jeu et l’on est interpellé par ce que nous réserve le futur de ce contrat passé à la base par amour. La surenchère est bien dosée pour que l’on soit stupéfait par chaque nouvelle situation. Cette licence ne veut pas proposer un récit sérieux. Il s’agit avant tout d’un spectacle qui ne se met aucune barrière et qui va ainsi pouvoir développer au mieux cet univers loufoque. C’est d’ailleurs un très bon point de ne pas avoir concentré totalement l’action sur nos deux personnages principaux. Cela donne énormément de consistance à ce monde qui ne s’arrête pas à Nemo et Kiruru. On nous présente un périple qui utilise avec brio les codes de l’espionnage et de l’assassinat afin de mieux les tordre. Nos deux protagonistes se lancent dans une lutte acharnée, l’un par amour et l’autre par professionnalisme. Un combat qui nous fait bien rire et dont l’unique but réside dans ce désir de nous faire oublier tout le reste. Un pur moment d’évasion où le plaisir réside dans l’idiotie de ces personnages. Le genre de lecture qui est toujours pertinent pour passer un moment de bonheur simple.

Il est vrai que Kiruru KILL ME est une saga qui veut avant tout nous distraire. Un souhait accompli au sein de ces deux premiers volumes et qui n’a pas besoin de plus nous enchanter notre quotidien. Un manga qui revient à ce divertissement initial que l’on recherche tous et qui s’exprime ici selon la vision de cet auteur. Ce scénario peut sembler farfelu, mais c’est dans ça qu’il excelle. Parvenir à capter l’attention du lecteur tout en allant toujours plus loin dans une idée aussi WTF est compliqué. Pourtant, le mangaka s’en sort très bien même si évidemment cela sera surtout dû au ressenti de chacun. Il faut voir si l’on est sensible à ce genre d’humour qui mise énormément sur le comique de répétition et l’exagération. On recommande donc cette escapade à tous ceux qui désirent une lecture plaisante et sans prise de tête en compagnie d’un duo inoubliable. A présent, on a quand même quelques questions qui nous viennent en tête suite à tout ce que l’on a pu lire. Est-ce que nos deux nouveaux amis vont finalement se rapprocher en dehors de cette chasse à l’homme ? Va-t-on assister à de nouvelles méthodes de la part de Kiruru pour éliminer Nemo ? Jusqu’où ira l’imagination de l’auteur pour nous faire rire ? Le secret de notre prodige de la médecine finira-t-il par éclater au grand jour ? Les autres assassins de la société vont-ils entrer en jeu au vu des difficultés rencontrées par leur camarade ? On est intrigué de voir comment cela va évoluer.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ces deux premiers volumes de Kiruru KILL ME. Trouvez-vous que le délire fonctionne bien entre nos deux protagonistes ? Avez-vous adhéré à ces confrontations incessantes entre eux pour leur permettre de se rapprocher ? Est-ce que vous pensez que l’on va pouvoir aller au-delà de cette idée de base pour explorer d’autres pistes ? Pensez-vous que l’on va avoir le droit à un changement radical de l’intrigue au fur et à mesure des tomes ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2020 Kano Yasuhiro, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.