Reine d'Egypte

Ces pépites méconnues : Reine d’Egypte

Il y a des œuvres qui nous marquent profondément et qui pourtant n’ont pas forcément la portée attendue. Des séries courtes, mais d’une grande intensité et qui parviennent aussi à nous instruire sur beaucoup de sujets. Vous l’aurez compris, on est parti pour un tout nouveau numéro de “ces pépites méconnues” et l’on retourne du côté de Ki-oon aujourd’hui. En effet, le titre que l’on va évoquer ici n’est autre que Reine d’Egypte, un manga dont le dernier tome vient tout juste de sortir. C’est d’ailleurs à cette occasion que l’on s’est dit qu’il serait intéressant de se pencher sur cette aventure au cœur de l’Egypte Antique. Comme vous pouvez vous en douter, on est face à un récit historique qui nous plonge dans cette période où un important bouleversement va avoir lieu. A travers la lutte menée par son héroïne, la mangaka va nous conter avec brio l’ascension de la première souveraine de l’Histoire. Un chemin semé d’embûches et qui méritait que l’on dédie une chronique entière à cette saga qui multiplie les atouts tout au long de ses volumes. L’heure est donc venue de faire un petit voyage dans le temps !

Le combat d’une future reine

Reine-Egypte-HatchepsoutComme à chaque fois, il est important de remettre le contexte de l’histoire en place afin de prendre conscience de ce qui nous attend. Reine d’Egypte, imaginée par Chie Inudo, nous amène dans l’Egypte Antique où un bouleversement sans précédent est sur le point de frapper le pays. Hatchepsout et son demi-frère Séthi sont les enfants du pharaon. Depuis leur naissance, ils sont voués à un destin grandiose et surtout à s’unir pour perpétuer leur lignée. Mais ce n’est pas ce que souhaite la jeune héritière qui a toujours rêvé de prendre la place de son père. S’entraînant à tous les arts, elle était persuadée qu’à force d’efforts et de détermination, elle pourrait montrer qu’elle est digne de ce rôle. Malheureusement, personne sur ces terres n’imagine une seule seconde qu’une jeune femme puisse prendre la tête du royaume. Même son père se moque de ses rêves de grandeur et lui ordonne de se cantonner au devoir qu’on lui a confié. Un sort qui dégoûte Hatchepsout qui ne peut accepter de n’être qu’une statue au côté de son époux. Depuis toujours, elle a su se montrer supérieure à son demi-frère alors pourquoi devrait-elle rester passive devant ces injustices. Malgré tout, la jeune fille ne peut que retenir sa frustration et montrer un sourire de façade alors que leur union a finalement lieu. Tout le monde voit en eux un couple parfait qui brille tel le soleil à son zénith. Ils sont très loin de se douter de ce qui se passe en coulisses. Séthi, surnommé maintenant Thoutmosis II, sait très bien qu’il n’a pas le contrôle sur sa moitié.

C’est une véritable lutte de l’ombre qui s’organise au sein du palais entre les deux camps. D’un côté, le pharaon en place fait tout pour asseoir son autorité et veiller à la protection de son peuple face à leurs voisins. De l’autre, une reine qui ne peut rester de marbre devant ces idées préconçues à son égard. Un conflit entre deux fortes personnalités et qui risque de changer à jamais la face de cette région du monde, mais aussi marquer leurs noms à jamais dans l’Histoire. Autour d’eux, chacun fait de son mieux pour choisir celui qui pourra leur permettre de garder leur confort et leur pouvoir. Le vent du changement est en marche sur ce pays aux coutumes ancestrales. Mais il n’existe pas de guerre pour le trône sans que le sang ne soit versé. Est-ce que Hatchepsout est suffisamment sûr d’elle pour aller jusqu’à commettre l’irréparable ? C’est un brasier qui brûle dans son regard tandis qu’elle observe ce trône sur lequel elle rêve d’être. Peu importe ce que les gens disent ou peuvent penser d’elle. Son cœur lui dicte de tout faire pour concrétiser son souhait et devenir la première souveraine d’Egypte. Elle est très loin de se douter de ce que cela implique que d’assumer toutes ces responsabilités. Complots, manigances politiques, tentatives d’invasions et développement du royaume sont des sujets brûlants entre ces murs. Pour se hisser au sommet, il est grand temps de se salir les mains. Etre pharaon est synonyme de puissance, mais aussi d’un fardeau pouvant détruire celui ou celle qui décide de le porter. Le rêve peut alors se transformer en cauchemar…

Le contexte de Reine d’Egypte présente rapidement toute sa force, mais aussi son intérêt dans le récit qui nous est présenté. A travers celui-ci, on va être témoin de la difficulté pour notre protagoniste d’espérer accomplir son rêve. Un souhait de grandeur qui va la pousser à se frotter à bien des dangers. Dans une époque où les préjugés étaient légion, elle va apparaître pour venir tout chambouler. Un combat de longue haleine pour changer les mentalités, mais aussi montrer qu’elle a aussi sa place au sommet de ce pays. On va alors être témoin de toutes ces épreuves qui vont la marquer et lui faire comprendre la difficulté de cette tâche.

Un règne mouvementé

Quand on parle de récit historique, il est évident que l’on aborde des faits qui ont souvent eu lieu même si romancés. Il n’est donc pas rare de pouvoir trouver en quelques clics la finalité du parcours d’un individu ayant marqué son temps. Cependant, Reine d’Egypte nous montre avec brio que la finalité n’est pas ce qui attire le plus le lecteur. Il s’agit avant tout du chemin emprunté et des défis relevés qui éveillent sa curiosité. Une chose qu’a très bien comprise la mangaka qui nous délivre une ascension remarquable et éprouvante de la part d’Hatchepsout. Le fait de suivre cette jeune femme n’a rien d’anodin. En effet, son récit est très intéressant à découvrir et montre aussi à quel point sa place en ce monde était loin d’être gagnée. De par son statut de demoiselle, ses rêves de grandeur étaient balayés d’un revers de la main. Elle a beau faire tout ce qu’il faut pour être doué autant dans l’art militaire que dans la politique, rien n’y fait et elle se confronte à toutes ces mentalités. On est donc devant une héroïne qui doit d’abord réussir à changer le monde qui l’entoure pour réussir à exaucer son souhait. Un combat de chaque instant magnifiquement représenté au sein de cette saga. On est le témoin silencieux de sa lutte de pouvoir qui va la confronter à sa propre famille. Tout n’est alors qu’un enchaînement de tragédies, de victoires amères, mais aussi de terribles déconvenues. Un destin malmené par une époque compliquée et l’ambition de certains. Mais c’est ça aussi qui rend cette lecture aussi palpitante à lire.

On a devant nous une prétendante au rang de pharaon qui surmonte chaque épreuve. Malgré les larmes et le sang versé, elle continue d’avancer et de rester fidèle à cet objectif qu’elle s’est fixé. On a envie de voir, tout au long de la série, si elle parvient à l’atteindre. C’est là qu’entre en jeu les autres atouts du manga. Celui-ci va habilement traiter des désirs de tous ces gens qui évoluent à la cour et non uniquement d’Hatchepsout. Chacun mène sa propre bataille pour réaliser ses rêves même si cela écrase ceux des autres. Certains ont des ambitions nobles tandis que d’autres désirent se venger ou bien répondre à des desseins plus personnels. La mangaka utilise ce prisme très particulier pour nous montrer que cette voie vers le pouvoir implique toujours de terribles souffrances. L’échec n’est pas la pire chose qui puisse arriver et on le ressent constamment dans l’évolution de notre reine. Elle se hisse petit à petit jusqu’au sommet, mais le prix à payer est très lourd pour ses épaules. On nous plonge dans une retranscription fidèle, pertinente, instructive et surtout déchirante de cette période. Rien n’est laissé au hasard et on se laisse facilement embarquer par cette quête qui va transformer cette gamine pleine de vie en une prétendante dont le regard est aussi froid que la glace. Un voyage qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin et où l’on se demande si ce rang tant convoité ne provoque pas plus de cicatrices qu’elle n’en guérit. Une réflexion captivante sur la notion de souveraineté au sein d’un âge où les complots étaient nombreux.

En moins d’une dizaine de tomes, Reine d’Egypte parvient à raconter tellement de choses. On est emporté par la croisade que mène Hatchepsout pour se hisser au rang de pharaon, mais aussi par son développement suite à toute cette vie faite de combats et de drames. Un récit qui nous plonge à merveille dans le quotidien de cette femme remarquable, mais qui a aussi eu son lot de souffrances par son entourage et par la voie qu’elle a choisi. En tant que lecteur, on observe cette fresque silencieusement et l’on ne peut qu’être ému par tout ce que l’on voit. Des personnages qui ont tout donné pour simplement concrétiser leurs ambitions.

Reine d’Egypte écrit l’Histoire

Reine d'Egypte-souveraineReine d’Egypte est clairement une petite pépite dans le genre du manga historique. On est littéralement bluffé par tous les petits détails qui parviennent à être racontés à travers simplement quelques pages. Une virée dans le quotidien de cette figure historique, mais aussi au cœur d’une époque qui a tant à nous transmettre. On s’émerveille devant la représentation de ces incroyables monuments avant d’être ramené à la réalité par le combat qui s’opère pour la suprématie. Hatchepsout est une héroïne qui s’empare rapidement de nous et qui va surtout nous faire passer par tous les états possibles. On partage sa tristesse, ses joies et ses doutes tout au long de la série. On va même jusqu’à détesté par moments certains de ses actes qui lui permettent de consolider son pouvoir, mais qui lui font perdre l’humanité qu’elle a. Comme si on avait envie de voir sur le trône cette jeune fille douce, vive et bienveillante qu’elle était autrefois. La mangaka nous délivre une incroyable leçon d’écriture et de construction narrative afin que l’on soit totalement happé par l’évolution de cette reine. Une oeuvre qui nous transporte totalement dans cette fresque où une femme lutte vaillamment contre sa propre famille, mais surtout contre les préjugés de toute une époque. Comme à chaque fois qu’on aborde une saga basée sur un personnage réel, l’intérêt ne vient pas tant de la conclusion. La plus grande force est de réussir à créer un parcours qui nous tient en haleine et parvient à retranscrire tout ce qu’a bien pu vivre cette figure du passé. Un objectif qu’a parfaitement accompli cette licence.

A l’instant où l’on écrit ces lignes, on vient de finir notre lecture du dernier tome de Reine d’Egypte. On est encore profondément ému de ce que l’on a pu vivre en compagnie de cette demoiselle qui a grandi au fil des pages pour devenir une personne à la fois proche de son rêve, mais sous une forme différente. Cette épopée est autant l’occasion pour le lecteur d’en apprendre plus sur cette période qu’une épreuve redoutable pour Hatchepsout qui va grandir dans l’adversité, la douleur, mais aussi l’amour. Un récit aux multiples facettes et qui a surtout su créer une héroïne dont on se souviendra encore très longtemps. C’est pour toutes ces raisons qu’il était nécessaire à nos yeux de dédié une chronique entière à ce petit bijou des sables. La mangaka nous a transportés dans ce qu’elle souhaitait nous raconter et on ressort juste grandement marqué. Jusqu’ici, les autres numéros des “pépites méconnues” étaient sur des licences non terminées. Cette fois, on peut avoir un regard global sur toute cette aventure et cela ne fait que confirmer tout le bien que l’on pense de cette série. Un fabuleux voyage à la fois dépaysant, d’une grande intelligence et surtout qui enrichit notre esprit à travers toutes ces péripéties. On espère que cette chronique vous aura plu et qu’elle vous aura donné envie de vous lancer dans ce périple littéraire. Mais on est encore loin d’avoir fini, car il existe bien des joyaux inattendus dans l’univers infini du manga. On a hâte de vous partager prochainement un nouveau chapitre de cet éternel voyage.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant Reine d’Egypte. Avez-vous lu la série ou découvrez-vous l’existence de cette licence à travers cette chronique ? Trouvez-vous que le sujet abordé est captivant et bien retranscrit par la mangaka ? Est-ce que la représentation historique de cette période de l’Egypte est bien réalisée selon vous ? Avez-vous été profondément marqué par le parcours de Hatchepsout tout au long de sa conquête pour le trône ? Est-ce que sa quête est parvenue à vous émouvoir au vu du destin de cette reine ? Qu’attendez-vous pour le dernier acte ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2014 Inudo Chie, Enterbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.