The Elusive Samurai-Vol.-1-2-2

The Elusive Samurai tome 1 et 2 : fuir ou mourir

Il n’est pas rare dans le monde du manga d’avoir le droit à des récits historiques qui se veulent plus ou moins réalistes. Cependant, il peut arriver que l’on tombe sur une série qui nous interpelle par certains parti-pris qui éveillent notre curiosité. On se questionne alors sur la manière dont l’auteur va développer son récit autour de ces éléments spécifiques. C’est encore plus vrai quand l’artiste derrière est Yusei Matsui, mangaka de Assassination Classroom. Cet artiste revient ainsi chez nous avec The Elusive Samurai dont les deux premiers tomes viennent de sortir. Nouvelle licence du catalogue de Kana, cette saga nous propose une aventure atypique en compagnie d’un héros qui ne cherche nullement querelle. Une épopée qui repose sur une figure dont la principale force est sa faculté d’échapper à ses ennemis. Une idée de base originale et qui a su se démarquer pendant notre lecture à travers tout ce qui est raconté autour de ce jeune garçon. On comprend alors à quel point ce manga recèle de bons atouts qui peuvent s’épanouir pour offrir une expérience vraiment divertissante. Il est donc grand temps d’accompagner ce noble déchu dans son désir de vengeance.

Un héros pas comme les autres

The Elusive Samurai - TokiyukiThe Elusive Samurai, imaginé par Yusei Matsui, nous plonge en 1333 à Kamakura. Cette période se présente comme particulièrement faste pour le Japon dont une grande partie du pouvoir est sous le joug du clan Hôjô. Cependant, l’autorité de ce dernier a considérablement décliné au fil des années à tel point que le chef actuel n’est qu’une marionnette entre les mains des autres nobles. Le seul espoir des troupes semble résider en Tokiyuki Hôjô, l’héritier de ces terres. Malheureusement, ce jeune garçon est très loin d’être l’idéal que les gens peuvent se faire d’un seigneur digne de ce nom. A leurs yeux, un tel homme se doit d’être courageux et de ne pas avoir peur d’aller au combat. Il se doit de respecter le code du samouraï et de lutter jusqu’à la mort pour ses idéaux et ses sujets. Mais ce gamin se moque royalement d’une telle voie. Son véritable atout ne réside pas dans le combat, mais dans la fuite. Un don qui est très peu respecté par l’ensemble de son entourage qui le voit bien plus comme un lâche désireux d’échapper à ses leçons. Malgré tout, Tokiyuki continue de suivre son instinct et est loin d’être idiot. Il voit l’état de son père et se dit qu’il finira par être comme lui entre les mains de tous ces gens souhaitant avoir la mainmise sur l’autorité du clan. Mais une lueur d’espoir subsiste en la personne de Ashikaga Takauji, un général talentueux qui respecte à la lettre tous les codes du guerrier.

Une idole pour la population qui le vénère et voit en lui un véritable chef de guerre. Fidèle aux Hôjô, il représente leur bras armé et est le principal rempart contre ceux voulant s’accaparer la puissance du clan. Personne n’imaginait alors un seul instant que tout puisse basculer en seulement quelques jours. Sans le moindre signe annonciateur, une insurrection eut lieu et mis à mal une très grande partie de la force qui dirigeait ces parcelles de terre. En un claquement de doigts, Tokiyuki voit sa vie voler en éclats. Il perd sa famille, sa ville natale et ses partisans. Isolé et totalement perdu, la mort semble être le seul avenir qui se profile à l’horizon pour ce garçon. Mais même face à une telle adversité, ses jambes le poussent à courir. Il devient alors le fugitif le plus recherché de tout le pays et ne doit son salut qu’à l’arrivée d’un prêtre et de ses compagnons. Un allié pour le moins singulier et qui va lui indiquer le chemin à prendre pour espérer assouvir un jour sa vengeance. Il va devoir errer, se cacher et opérer dans l’ombre pour que la reconquête puisse avoir une chance de fonctionner. Même s’il a du mal à croire en cet avenir qu’on semble lui indiquer, quelque chose en Tokiyuki vient de s’allumer. Un brasier incontrôlable qui symbolise un élément qu’il avait totalement perdu. Ce dernier n’est autre que l’espoir de voir un jour les drapeaux de son clan flotter à nouveau sur l’ensemble du pays. Pour gagner, la fuite peut alors devenir une arme redoutable si l’on sait bien s’en servir.

Dans The Elusive Samurai, on peut rapidement déceler des thématiques pertinentes alors que l’on suit ce protagoniste qui n’a rien d’un samouraï. Cette série veut nous pousser à réfléchir sur ce que c’est qu’être un guerrier et surtout mettre en opposition l’honneur de ce dernier et ce garçon qui passe son temps à fuir. Deux chemins diamétralement différents et qui pourtant nous amène à nous questionner sur ce qui fait réellement un combattant. Un message encore plus intéressant quand on prend en compte l’époque traitée et l’évolution qui s’apprête à avoir lieu pour l’ensemble des habitants.

Une réflexion intéressante de la notion de guerrier

Quand on s’arrête quelques instants sur ces deux premiers volumes de The Elusive Samurai, on peut constater qu’un thème va ressortir plus que les autres. Il s’agit de réfléchir à ce qui fait vraiment un guerrier. En effet, par rapport à l’époque traitée, il est naturel pour les habitants de voir un samurai être un combattant honorable qui refuse de tourner le dos à un adversaire. On veut ainsi souligner le fait qu’un homme ayant pris les armes doit forcément être victorieux ou bien mourir en essayant de faire la fierté des siens. Il y a donc une sacralisation de ce rôle où l’on est forcément au contact de la mort. C’est là que le mangaka va amener un facteur inédit en la personne de ce jeune prince. Alors qu’il est prévu qu’il soit l’héritier de ces terres et soit à la hauteur des attentes de tout un peuple, il préfère passer son temps à fuir ses responsabilités militaires et martiales. Une honte aux yeux de tout le monde et qui peut donner cette impression chez le lecteur au départ. Pourtant, plus on avance dans le récit et plus les propos tenus par les nouveaux camarades de notre héros vont nous faire prendre conscience à quel point il est loin d’être en tort. En réalité, ce manga veut opposer deux chemins bien distincts qui n’empêchent nullement de devenir un guerrier digne de ce nom. En effet, si celle que l’on nous présente depuis le début peut sembler la plus fidèle à l’image du samouraï, elle est pourtant sinistre. 

Tandis que le chemin emprunté par ce jeune garçon impose que s’échapper est une option tout à fait honorable, car elle permet tout simplement de continuer à vivre. Ainsi, on met ici à l’honneur le caractère sacré de l’existence, car vivre signifie pouvoir retourner au combat. Aux yeux de notre groupe, esquiver un combat est juste une manière pour eux de prolonger la lutte tout en gardant des forces pour la suite. Un affrontement immédiat et spectaculaire s’efface pour laisser place à un stratagème bien plus logique et qui vise surtout le long terme. Survivre est un atout que les autres n’ont pas et l’auteur retranscrit ça de manière fantastique au travers de ses planches. On finit peu à peu par entrevoir le réel potentiel de ce noble déchu qui a une véritable arme entre ses mains. Son agilité, son instinct, mais aussi sa faculté à sentir le danger sont autant d’outils vitaux pour accomplir son objectif. Un guerrier d’un nouveau genre qui amène une toute nouvelle philosophie de combat loin d’être dénuée de sens. On suit alors ses péripéties avec attention afin de voir qui l’emportera entre les deux camps. Cette quête pour reconquérir ce qui lui appartient est aussi le symbole d’une opposition bien plus grande entre deux courants de pensée. La scission entre le passé et le futur qui s’empare de nous à chaque pas que l’on effectue. Une force considérable de cette série qui transforme un postulat historique de base en un formidable terrain de jeu pour confronter deux manières de vivre en tant que guerrier.

Si The Elusive Samurai est déjà captivant par la profondeur du message amené, il va aussi avoir un autre atout d’importance. Il s’agit des personnages que l’on va rencontrer et qui vont rapidement trouver leur place au sein de ce conflit qui ne se limite pas à une bataille entre humains. Il s’agit aussi d’une lutte entre des idéaux et une vision du monde des samourais qui se joue devant nous. Alors que les démons se réunissent d’un côté, les parias et autres individus originaux se liguent pour créer un nouveau futur. On est alors totalement immergé dans le quotidien de ces gens qui prennent leur courage à deux mains pour avancer.

Des personnages saisissants

The Elusive Samurai - fuiteQuand on parle de The Elusive Samurai, il est très difficile de ne pas évoquer toute la galerie de personnages qui nous est présentée. Si l’on a déjà pu se concentrer pleinement sur notre jeune protagoniste, tous les gens qui vont graviter autour de lui ne sont pas en reste en matière d’attrait. Ils arrivent tous à dégager quelque chose d’unique qui va rendre leur collaboration ou confrontation marquante. C’est là que l’on retrouve le plus le style du mangaka qui sait parfaitement comment accentuer certaines mimiques visuelles pour amener le rire chez le lecteur. C’est ainsi que l’on va se retrouver avec des ennemis affichant des yeux exagérément exorbités et un allié au sourire terrifiant. Tout est là pour que ces éléments accentuent les spécificités du combattant ou bien que cela aille en totale contradiction à ce que l’on peut s’attendre d’un tel individu. C’est ce travail au niveau de ce décalage qui rend en partie cette aventure aussi plaisante et distrayante à suivre. On est autant sur du comique visuel que sur celui de situation. D’ailleurs, le mangaka va aussi grandement s’amuser à incorporer un peu de notre époque à travers un acteur principal et c’est toujours amené de manière à accentuer l’amusement du moment. On est donc devant un juste équilibre en matière d’écriture de ces figures afin que l’on soit autant dans le récit historique prometteur et une aventure à la fois comique et divertissante. Mais cela ne s’arrête pas simplement à ce constat.

En effet, si l’on apprécie déjà énormément tout ce petit monde qui se dessine devant nous, il y a aussi cette envie d’aller plus loin. On touche alors à un autre aspect crucial du manga qui est le potentiel qui s’en dégage. Quand on observe le chemin que doit parcourir notre jeune héros, cela passe forcément par le recrutement d’alliés de confiance pouvant lui apporter leur savoir-faire. On est dans une optique où l’on part de zéro pour construire une résistance qui nous semble absolument grandiose. C’est ainsi que le mangaka va réussir à accrocher notre regard, car on a envie de voir comment va se forger ce nouveau camp qui va peser dans la balance. Une simple mission de recrutement devient alors captivante tant on cerne l’importance d’un tel objectif. Chaque nouvel allié apporte une nouvelle facette à ce récit et surtout renforce un groupe déjà fort sympathique. Cela crée un sentiment grisant chez le lecteur qui se dit qu’il assiste à la naissance d’une troupe pouvant prochainement se battre sur le plan politique et militaire à celui qui a tout arraché à Tokiyuki. Cela permet à la fois de préparer le terrain pour une série à long terme qu’à nous impliquer grandement dans le développement du récit. Cette série dispose toutes les graines nécessaires pour avoir une base à la fois solide et fertile propice à ce que l’imagination de l’artiste puisse pleinement s’exprimer. A travers ses personnages, Yusei Matsui démontre tout son style en donnant vie à des figures qui peuvent autant être marquantes qu’hilarantes.

On a le droit à pas mal de contenu à traiter à travers ces deux premiers tomes de The Elusive Samurai. Une aventure d’une grande richesse et qui est empreinte du style de son auteur afin d’offrir une aventure à la fois prometteuse dans son action que drôle dans les interactions entre les personnages. Un excellent mélange qui permet à la série de rapidement happer notre regard et surtout de poser des bases qui nous donnent envie de voir comment va se passer la suite de cette tentative de reconquête. Des premiers pas réconfortants et surtout qui nous ont fait passer un fabuleux moment au sein de cette ère de troubles.

The Elusive Samurai esquive tout

On se posait beaucoup de questions avant de se lancer dans The Elusive Samurai, car on se demandait comment l’auteur allait travailler ce nouvel univers. Résultat, on a été totalement captivé par ce qui nous fut présenté. Ces deux premiers tomes sont excellents et développent déjà grandement le récit ainsi que tous les tenants et aboutissants de la quête de notre héros. De même, on a adoré le parti-pris d’avoir un protagoniste qui ne se distingue pas par le combat, mais par la fuite. Cela donne une dimension bien plus stratégique et tactique à ce scénario, car la force brute est impossible à utiliser. Discrétion et charisme sont les meilleurs atouts de Tokiyuki qui se présente comme un seigneur d’un nouveau genre. Un être qui fédère non pas par la puissance dont il fait preuve, mais par sa bienveillance et sa manière de lutter. Dans une période où l’important est de survivre, il montre que sacrifier son existence n’a absolument aucun sens. Il fait voler en éclats les vieux idéaux pour guider tous ces gens vers un nouveau futur. De même, le mangaka fait aussi un excellent travail afin d’amener plusieurs singularités à son univers puisant dans le monde du jeu vidéo, mais aussi faisant preuve d’un humour qui lui est propre. C’est ainsi que l’on a devant nous un manga complet, ingénieux dans ce qu’il souhaite raconter et débordant d’éléments qui sont là pour nous amuser et renforcer le plaisir à la lecture. La surprise est totale et surtout nous laisse entrevoir un futur plus que prometteur pour ce seigneur déchu et sa suite dans leur combat pour renverser ce nouveau pouvoir.

En lisant ces quelques lignes, vous aurez rapidement compris à quel point on a pu apprécier notre découverte de The Elusive Samurai. On trouve qu’il y a un très bon mélange qui s’opère entre le récit d’aventure historique et la comédie. Cela rend cette lecture à la fois prenante sur le plan du scénario que divertissante quand on pose le regard sur tout ce qui entoure cette épopée. Les personnages sont attachants et hilarants tandis que la lutte à venir est suffisamment travaillée pour que l’on soit impliqué dans son déroulement. Il y a ce désir de voir quels seront les prochains à rejoindre les rangs de Tokiyuki et surtout d’assister au moment où il parviendra à renverser la situation. Une œuvre qui plaira aux amateurs de récit historique où la géopolitique et l’art militaire sont au cœur de l’intrigue tout en saupoudrant le tout d’un humour redoutable. Yusei Matsui nous prouve son talent d’écriture et surtout sa faculté à l’apposer sur un contexte totalement différent. La magie opère et l’on a juste hâte de voir les prochains chapitres de ce périple. Bien évidemment, qui dit fin de chronique dit aussi de multiples questions qui nous viennent à l’esprit. Est-ce que Tokiyuki a réellement une chance de faire face à de tels opposants ? Qui sera le prochain à suivre ce seigneur sans terres, mais charismatique ? Que lui réservent ses ennemis dans le futur ? Comment va se dérouler le futur de ce combat dans l’ombre ? La réponse à ces interrogations se trouvera sûrement dans le prochain volume.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux premiers volumes de The Elusive Samurai. Trouvez-vous qu’il y a du potentiel derrière cette histoire ? Appréciez-vous le fait d’avoir un héros qui prend une direction bien différente de ce que l’on a l’habitude de voir ? Pensez-vous que l’on peut s’attendre à une aventure qui dure dans le temps au vu de tout ce qui peut être raconté ? Appréciez-vous toute la galerie de personnages qui nous est présentée ? Croyez-vous que l’on aura le droit à une évolution du récit en matière d’action et de stratégie ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2021 Matsui Yusei, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.