Mirror Game-T1-2

Mirror Game tome 1 : un combat contre le subconscient

Depuis maintenant quelques années, le webtoon a su se faire une place importante dans le cœur de nombreux lecteurs. Un genre que l’on ne connaît pas aussi bien que le manga et dont l’arrivée progressive au format relié est une occasion d’enrichir nos connaissances sur le sujet. Ainsi, on se lance souvent dans des récits pouvant nous surprendre étant donné que l’on ignore vers où on se dirige. C’est le cas du titre que l’on va aborder aujourd’hui et qui nous provient tout droit de Koyohan. Il s’agit du premier volume de Mirror Game dont la couverture avait éveillé notre intérêt. Cependant, c’est surtout la curiosité qui nous a amenés à nous tourner vers ce récit afin de voir ce qui pouvait se cacher entre ces pages. On a alors pu découvrir un thriller policier très prometteur et jouant à merveille la carte du mystère. Avec son contexte initial, cette histoire nous amène vers un terrain assez spécifique pouvant donner lieu à une formidable course contre la montre. Une enquête haletante entourant une figure énigmatique et saisissante. L’heure est donc venue de mener nos investigations alors que le temps fait cruellement défaut.

Un maître de l’hypnose

Mirror Game T1Mirror Game, scénarisé par Sunny et dessiné par Baolong, nous emmène à Séoul où un étrange individu va rapidement se faire un nom. Répondant au surnom de K, il s’avère être un illusionniste de talent ayant rapidement su montrer l’étendue de son talent en hypnotisant les gens à travers ses vidéos sur le web. Après deux séances qui ont attisé la curiosité de très nombreuses personnes au niveau mondial, une troisième représentation s’apprête à voir le jour. Tout le monde est alors impatient de voir ce que réserve ce magicien incroyable dont personne ne connaît l’identité. Alors que l’événement se présente comme un immense rassemblement de gens heureux et insouciants, tous ignorent ce qui s’apprête à se passer. La population va sur le lieu du spectacle ou observe celui-ci à travers les écrans en attendant fébrilement la venue de l’être à la mode en ce moment. Ce dernier finit par arriver, mais ce qui fut autrefois un show divertissant va se transformer en un cauchemar sans nom. K utilise toutes ses facultés pour hypnotiser une grande partie de la population mondiale. Il leur ordonne de se suicider dans quinze jours exactement. Les sourires disparaissent et la peur s’empare des spectateurs dont la fin est maintenant comptée. Une panique générale qui va obliger les forces de l’ordre à entrer en action. Tout le monde se demande où est K et les recherches se font pressantes au vu du compte à rebours qui vient d’être lancé.

Cha Jihyeon, membre de la brigade criminelle de Séoul, se lance elle aussi à la poursuite de ce criminel. Téméraire et souvent impétueuse, elle est aussi dotée d’une intuition qui lui a souvent sauvé la mise par le passé. Misant avant tout sur son flair et ses propres pistes, elle aime faire bande à part au sein de son unité. Même si cela peut lui jouer des tours, elle continue à rester fidèle à ses principes et se lance à corps perdu dans ses recherches. La jeune femme va alors découvrir que pour retrouver sa cible, il lui faut avant tout mettre la main sur un autre individu suspect. Son nom est Seo Jimwoo, un jeune homme amnésique qui semble être lié à K. Qui est cet homme et que sait-il au plus profond de son esprit ? Même le principal concerné ne peut le dire. Tout ce qu’il désire est de comprendre ce qu’il se passe et retrouver aussi la piste du célèbre illusionniste. Ces deux individus, liés par le destin, vont devoir faire front commun pour arrêter toute cette folie. Poussée par leur objectif initial, il faut faire fi de leurs inquiétudes respectives afin de poursuivre un être qui semble avoir toujours deux coups d’avance. En plus de ça, il semblerait que toute cette enquête cache quelque chose de bien plus grand. Dans les coulisses du monde se déroule d’étranges événements qui pourraient bouleverser l’ordre instauré. Le monde retient son souffle tandis que le décompte se rapproche de zéro. Est-ce la fin d’une partie de l’humanité ? Chaque minute est importante à présent.

Avec ce synopsis, Mirror Game parvient autant à imposer une enquête policière classique qu’une approche singulière. En effet, le simple fait d’assister à quelque chose d’aussi impressionnant et terrifiant qu’une hypnose à si grande échelle peut amener des idées intéressantes en matière d’écriture. Mais ce premier volume va surtout se démarquer par sa faculté à utiliser les diverses zones d’ombre de l’intrigue pour nous motiver à avancer. Cette affaire nous est présentée comme de la plus haute importance et sans même nous en rendre compte, on va se prendre au jeu de cette course-poursuite.

Tout est une question de mystères

Ce qui fait la principale force de Mirror Game dans ce premier volume est clairement la manière dont est construite cette affaire. Tout d’abord, concernant le personnage de K, on a le droit ici à un antagoniste fascinant tant on ignore tout de lui. On le voit gravir petit à petit les échelons dans le cœur des spectateurs pour mieux les détruire. En faisant ça, on voit à quel point un individu peut s’imposer aux yeux des autres et cela ne fait que le rendre encore plus inaccessible. Un être qui vit parmi les ombres et qui, en seulement quelques pages, propose un défi incroyable à l’ensemble du monde. Une manière brillante de créer un antagoniste qui s’impose rapidement aux yeux du spectateur. En plus de ça, le contexte proposé nous met rapidement dans une situation d’une gravité sans précédent étant donné qu’il s’agit d’une forme de prise d’otage d’une grande partie de la population. Les enjeux sont donc encore plus conséquents que ce que l’on peut habituellement voir dans un récit policier. Mais là où la saga frappe fort, c’est dans sa manière de gérer la notion de mystère. On le sait, un polar repose grandement sur l’enquête proposée et le fait de savoir donner suffisamment d’éléments au spectateur pour lui donner envie de continuer sans pour autant trop en dévoiler. Mirror Game applique à merveille cette formule et va même s’en servir habilement pour renforcer notre attrait à l’égard de la série. 

En effet, si K est entouré d’un épais brouillard que l’on souhaite soulever, il n’est pas le seul dans cette situation. Notre inspectrice et notre amnésique font aussi partie de cette catégorie. Ils ont beau être présentés comme les héros de cette histoire, il y a tellement de zones d’ombre dans leur passé et leurs actions que l’on se questionne sans cesse sur ce qu’il peut y avoir derrière. On avance en eaux troubles et c’est ce qui est fantastique tant on est pris par ce qui se passe. Notre esprit d’enquêteur s’éveille tandis que l’on cherche la moindre information pour comprendre ce qui se passe. En apportant autant de mystères à résoudre, le scénariste et le dessinateur parviennent à créer une situation où l’on se sent impliqué dans l’histoire. Chaque information devient un atout précieux et l’on commence déjà à faire d’innombrables suppositions sur les diverses questions qui rythment cette escapade. A cela s’ajoute aussi une excellente maîtrise de la tension qui découle directement de ce décompte funeste qui plane au-dessus de tous ces gens. On a beau ne pas avoir une horloge constante nous disant le temps qui reste, cette menace ne disparaît jamais de notre esprit. Cela nous amène à accélérer le rythme instinctivement comme si justement on était pressé par le temps. Dans l’ensemble, ce premier volume réussit son pari à nous faire adhérer à cette affaire urgente, et même à nous impliquer grandement dans son déroulement. De plus, chaque nouveau chapitre vient apporter son lot de questions qui nous fait revoir tout ce qu’il peut réellement se cacher derrière ce masque.

Mirror Game est parvenu à créer un premier acte bien construit dans la mise en place de cette menace, mais aussi dans le déroulement de l’affaire. Il y a un juste équilibre qui est trouvé entre le brouillard qui entoure K et le sentiment de progresser tout de même dans l’enquête. On avance à la recherche d’indices et cela nous conduit à réfléchir sur tout un tas de possibilités concernant le futur de la saga. Voilà un récit policier qui sait comment pousser le lecteur à ne pas rester simple spectateur. Suite à cet événement qui va tout déclencher, on a envie de savoir qui est derrière tout ça.

Mirror Game lance le compte à rebours

Mirror Game - KEn conclusion, on peut dire que l’on a passé un très bon moment en compagnie de ce premier volume de Mirror Game. Une enquête policière dont les enjeux sont déjà impressionnants et qui nous transmet rapidement cette pression qui pèse sur les épaules de nos protagonistes. Avec sa maîtrise des zones d’ombre, du brouillard ambiant et aussi de l’atmosphère, cette introduction sait comment nous plonger pleinement dans cette course-poursuite. Au niveau du dessin, tout est efficace notamment dans cette volonté de créer un récit qui se veut surtout très sombre. Dans un sens, on n’a pas vraiment l’impression qu’il y a eu un crime au départ et pourtant le danger est encore bien plus pesant. Il y a cette date fatidique qui reste ancrée dans l’esprit de tous ces gens et du spectateur. Un compte à rebours mortel qui s’insinue dans notre esprit et va contribuer à notre immersion au sein de cette épopée. Il est aussi important de noter que ce titre s’avère aussi très intéressant d’un point de vue réflexion sur la psyché humaine et l’effet de suggestion qui est l’arme de prédilection de K. Sans même savoir si telle personne est susceptible de succomber à cette hypnose, il est parvenu à créer une paranoïa qui se ressent à une échelle mondiale. La peur mène à la confusion pour finalement faciliter le travail de cet illusionniste sur tous ses cobayes. Un récit prometteur qui peut nous réserver encore bien des surprises pour la suite de son intrigue.

Vous l’aurez donc compris, mais on est loin d’avoir boudé notre plaisir à travers ce premier acte. L’ensemble est efficace et bien maîtrisé tout en nourrissant notre désir d’en savoir plus sur ce scénario. Avec encore cinq tomes à venir, Mirror Game peut nous amener à découvrir une enquête criminelle palpitante. Cela est largement suffisant pour nous tenir en haleine et surtout répondre à toutes les questions que l’on peut avoir en tête suite à ces premiers pas. L’incertitude est bien présente tout au long de ces pages où l’on cherche tout d’abord à cerner en quoi consiste cette forme de jeu qu’organise K. Un sentiment qui nous pousse même à nous demander qui est vraiment le loup dans l’histoire. On recommande donc cette série à tous ceux qui souhaitent se lancer dans un thriller policier palpitant où le mystère est omniprésent. Bien sûr, les interrogations sont nombreuses par rapport à ce genre si enclin à nous faire réfléchir sur la vérité de cette affaire. Est-ce que Cha Jihyeon sera capable de trouver la faille dans le plan de K ? Qui est réellement Seo Jinwoo ? Est-il lié à cet illusionniste devenu ennemi public numéro un ? Qu’est-ce que nous préparent cet individu et ceux qui semblent le suivre ? A-t-il seulement réussi à hypnotiser autant de monde et comment est-il parvenu à faire ça ? Les pièces du puzzle sont encore éparpillées et il nous tarde d’avoir la suite de cette licence pour mieux cerner le dessin qui se profile devant nous.

N’hésitez pas à nous partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Mirror Game. Trouvez-vous que l’on tient dans ce premier volume de bonnes pistes pour une intrigue haletante ? Est-ce que vous avez aimé ce mélange de récit policier et de magie ? Est-ce que vous avez déjà une idée de qui peut se cacher derrière ce masque ? Croyez-vous que l’on aura le droit à des rebondissements inattendus par la suite ? Cette introduction est-elle parvenue à susciter votre intérêt pour les prochains tomes ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2019 Baorong / Haemalkeum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.