Back from Hell-T1

Back from Hell tome 1 : une vengeance réveillant les morts

On ne le dira jamais assez, mais la fantasy est un genre que l’on affectionne tout particulièrement. Il peut donner vie à tellement d’aventures passionnantes et aussi proposer des expériences assez violentes. Des récits où il n’est pas question d’une juste cause, mais bel et bien de faire payer ceux qui ont tant fait souffrir. On a pu avoir un tel synopsis il y a seulement quelques jours et qui va être le sujet du jour. Il s’agit du premier volume de Back from Hell dont le premier volume vient de rejoindre le catalogue de Soleil Manga. Rien qu’en posant les yeux sur la couverture, on était interpellé sur ce que l’on allait pouvoir y découvrir. C’est pour cette simple raison que l’on s’est lancé dans cette lecture qui nous a finalement amenés à faire face à une aventure plus que convaincante. Avec son ambiance sinistre et surtout le sujet amené à travers ce terrible drame, l’histoire nous emmène dans une spirale infernale où la seule solution réside dans le chaos. Un désir de vengeance qui va lancer une nouvelle ère sur ces terres. L’heure est donc venue de rejoindre le camp des morts-vivants et de leur redoutable seigneur.

Un monde causant sa propre perte

Back from Hell - roiBack from Hell, scénarisé par Yuki Karaku et dessiné par Shotarou Kunitomo, nous plonge dans un monde de fantasy où l’on assiste à une scène effroyable. Dwight Harvelt, un redoutable sage ayant assisté Claire Button, l’héroïne, dans son combat contre le roi démon se retrouve en mauvaise posture. Alors qu’ils ont sauvé le monde d’une catastrophe sans pareille, ces deux sauveurs sont maintenant accusés de vouloir devenir les prochains seigneurs du mal. Une idée totalement stupide aux yeux du binôme, mais qui doit faire face à une foule en colère harangué par un roi craignant pour sa puissance. Tous ces gens n’en ont plus rien à faire des héros et préfèrent se débarrasser rapidement d’une nouvelle menace. Ne pouvant absolument rien faire face à ce torrent de haine et de violence, les deux compères ne peuvent que subir la sentence. Emmenés jusqu’au Canyon des Morts, lieu où sont jetés les corps de tous les criminels du royaume, ils attendent que le couperet tombe. Si Claire semble accepter son sort avec résignation, Dwight ne peut retenir sa colère. S’il est avant tout dégoûté, ce n’est pas tant pour lui, mais pour celle qu’il a accompagné tout ce temps. Une fleur d’une pureté incroyable au milieu des déchets et qui a sacrifié tant de choses pour le bien des autres. La seule récompense dont elle a le droit maintenant est de mourir comme si tout son combat n’avait mené à rien.

Tandis que toutes ces pensées se mélangent dans l’esprit du sage, le voilà transpercé par une lame tout comme l’ancienne héroïne. Alors que son dernier souffle s’échappe, il observe une dernière fois cette jeune femme qu’il a tant chéri et dont l’enveloppe charnelle chute dans les limbes de ce lieu. Mais si tout le monde semble se réjouir de ce qui vient de se passer, ils sont très loin d’imaginer le mal qu’ils viennent de réveiller. Tandis que son cadavre commence à se décomposer, l’âme de Dwight ne peut accepter cette finalité. Il finit par revenir sous la forme d’une liche coincée au milieu des ossements. Quand il n’était encore qu’un humain, il avait atteint la limite de ses immenses pouvoirs. A présent qu’il s’est libéré des entraves de ce statut, son potentiel semble sans limite. Sa puissance dépasse même celle de l’ancien roi des démons. Au vu de ses nouvelles capacités, le mort-vivant se dit que c’est une chance de faire payer tous ceux qui ont amené ces terres vers les ténèbres. D’un simple geste de la main, le voilà chef d’une incroyable armée de squelettes. Un nouveau fléau qui s’apprête à déferler sur ce royaume et à amener de nouveau la peur dans le cœur des gens. Pour Dwight, il est grand temps de corriger ce monde corrompu et de montrer à toutes ces pauvres âmes l’enfer qui les attend. Ce n’est qu’en entamant cette voie du mal qu’il a une chance de réaliser le rêve de celle qui a toujours hanté son cœur et qui reste encore dans ses pensées.

Quand on s’arrête quelques instants sur le synopsis de Back from Hell, on se dit que l’on peut avoir un sentiment de déjà-vu. Après tout, les aventures voyant le jour suite à un profond désir de vengeance sont nombreuses. Mais cela ne doit pas nous empêcher de voir ce qu’il y a au-delà de cette proposition initiale. Plus on s’attarde sur cette introduction et plus on découvre un récit voulant nous dépeindre un sinistre tableau du monde humain. Un lieu où la paix ne peut exister qu’en présence d’une force supérieure à tout autre. Un manga qui nous raconte la construction d’un équilibre engendré par la peur.

Le potentiel de la liche

Quand on s’attaque à Back from Hell, on comprend rapidement ce qui se cache derrière ce titre. Dès les premières pages, on souhaite nous mettre en contact avec une terrible injustice. Sans même savoir qui a raison ou non, tout est fait pour montrer l’horreur de la décision prise et qui va entraîner ce déferlement de ténèbres sur le monde. On est donc rapidement tenu à la gorge et l’on bascule dans la dark-fantasy, mais pas du côté qu’on pourrait le croire. La question ici n’est pas de survivre aux monstres qui peuplent ces terres, mais d’être du côté de ces créatures pour voir comment ils peuvent changer la face de ce monde. C’est là que notre liche fait son apparition. Ses ambitions sont clairement définies peu de temps après son réveil et ce qui est fort, c’est que l’on arrive à comprendre son objectif. Trahi, accusé à tort et tué par ceux que lui et l’héroïne avaient sauvés, le besoin de représailles est un moteur presque légitime ici même si l’on sait très bien que cela n’arrange jamais rien. Si le fait de suivre un personnage qui prend le rôle du méchant n’est pas si rare que ça, on est surtout happé par le dynamisme du récit porté par d’excellents dessins. Il ne faut que quelques minutes pour que cette opulence propre à ce royaume humain finisse par s’écrouler face à la rage des morts. D’ailleurs, il y a une très forte symbolique qui se dégage de cette armée de squelettes et de goules qui envahissent les rues de la cité.

Ils représentent toute cette haine accumulée pendant des années de la part de ceux qui ont été injustement sacrifiés. On comprend cela au fil de notre progression et surtout le degré de corruption qui peut exister dans le cœur des hommes. Cela se ressent aussi pleinement dans le côté implacable de cette invasion dont est le témoin. On voit la puissance de notre protagoniste et on a ce sentiment que plus rien ne peut l’arrêter. Une très belle construction de la menace qui est au cœur de cette histoire. Mais ce qui est le plus fascinant concerne la dernière partie de ce tome. C’est là que l’on comprend mieux vers où l’on se dirige et cela donne des pistes captivantes pour la suite. On découvre la logique de ce mort-vivant qui commence tout juste à faire résonner son nom à travers les diverses nations. Il fut autrefois un sage baigné de lumière, il doit maintenant devenir un monstre entouré de ténèbres afin d’accomplir son but de toujours. De ce fait, il y a un aspect grisant qui se dessine étant donné que nous ne sommes pas du côté de l’humanité et il suffit de quelques éléments pour que l’on ait envie de voir comment va se développer cette nouvelle force. Il n’est pas uniquement question ici de batailles gigantesques et de combats grandioses. Ce manga possède aussi une petite part de géopolitique, ajoutant une autre corde à son arc et étoffant l’expérience vécue. Une nouvelle ère se profile et tout peut maintenant basculer en fonction des agissements de ce squelette qui a rapidement pris sa place à la table des négociations.

Avec un contexte pouvant sembler classique de prime abord, Back from Hell parvient pourtant à offrir un premier acte diablement prenant. On se laisse facilement emporter par la prestance de ce protagoniste qui revient d’outre-tombe pour hanter les vivants. L’avènement possible d’un personnage fascinant désirant devenir le héros de ce monde en devenant le diable de celui-ci. Des premiers pas qui réussissent à nous plonger rapidement dans la brutalité de cette histoire tout en laissant présager d’un futur plus que captivant. La création d’une épopée où la vie se préserve à travers la mort.

Back from Hell lance sa conquête

Back from Hell - squeletteAvec ce que laisse entrevoir ce premier volume de Back from Hell, nous sommes plus que convaincu concernant la série et son avenir. Un récit qui nous emmène de l’autre côté de la barrière et où le bien se fait à travers la naissance d’un nouveau mal. On apprécie beaucoup l’aspect réflexion qui est apporté tout au long de ces premières pages et qui vient complexifier une histoire qui se veut avant tout tournée vers un chemin particulièrement sombre. En effet, on veut nous montrer tout au long de cette introduction le rôle que peut avoir un seigneur démoniaque dans l’équilibre du monde. Un parti-pris qui peut sembler assez spécial, mais qui repose sur des réflexions pertinentes concernant la nature humaine. C’est en n’ayant aucune menace suffisamment grande pour faire front commun que l’homme devient un loup pour l’homme. Le pari fonctionne donc très bien et cela peut nous conduire à vivre une aventure sortant des sentiers battus. En plus de ça, il faut reconnaître le talent du dessinateur pour créer une atmosphère macabre et surtout souligner cette puissance écrasante qui se dégage de cette nouvelle force. Un trait qui vient sublimer tous ces aspects et nous conduit à ne plus pouvoir détacher notre regard de cette horde qui peut déferler à tout instant sur les pays voisins. Un récit qui ne s’axe pas uniquement sur du sérieux et qui peut aussi faire preuve d’un certain humour au fil de notre progression et des acteurs qui rejoignent la partie.

Back from Hell était un titre qui avait surtout éveillé notre curiosité par sa couverture. On ne s’était pas du tout attardé sur le synopsis afin de voir quelle surprise pouvait nous réserver cette nouvelle aventure. Le résultat est plus que satisfaisant et on a été séduit par tout ce qui fut proposé entre ces pages. Le simple fait d’inverser les rôles et de partir du côté du mal est un point important qui peut nous amener à vivre des choses assez extraordinaires au niveau du scénario et des événements à venir. Le scénariste et le dessinateur ont su habilement combiner leurs compétences pour proposer un récit qui soit accrocheur tout en étant porté par des planches qui peuvent en mettre plein les yeux dès lors que l’on bascule dans l’accomplissement de cette vengeance. Une œuvre que l’on peut conseiller à tous ceux qui aiment la dark-fantasy ou qui désirent suivre un personnage qui écrit sa légende dans le sang et la mort. Il est clair que les questions fusent dans notre esprit maintenant que l’on a refermé ce premier acte. Est-ce que notre liche va atteindre son but au vu des nombreux obstacles qui l’attendent ? Qui viendra grossir les rangs de son armée ? Aurons-nous le droit à une confrontation palpitante entre les diverses espèces de ce monde et ce camp où la vie n’a pas sa place ? Est-ce qu’il parviendra à faire revenir celle qu’il a toujours admirée ? On a en tout cas très hâte de découvrir ce que nous réservent les artistes derrière cette série.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Back from Hell. Avez-vous apprécié la manière dont le titre parvient à mettre en scène cette quête de vengeance ? Trouvez-vous que l’objectif de notre mort-vivant peut amener des idées intéressantes pour la suite ? Est-ce que vous pensez que l’on va avoir le droit à la création d’une véritable armée avec des personnages inédits qui rejoindront le camp de notre liche ? Pensez-vous que l’on aura le droit à un traitement intéressant de notre protagoniste au travers de cette quête ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2020 Kunitomo Shotaro / Yuki Karaku, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.