The Elf and the Hunter-1

The Elf and the Hunter tome 1 : la naissance d’un duo attachant

Il y a tout un tas de récits qui peuvent être racontés à travers le manga. Des histoires qui peuvent nous sembler classiques, mais qui peuvent en réalité receler de nombreux atouts formidables. Un récit pouvant sembler banal peut alors dévoiler une aventure qui nous touche profondément. On a eu ce ressenti très récemment avec une licence inédite provenant du catalogue de Soleil Manga. Il s’agit de The Elf and the Hunter, une série dont on était curieux de connaître le contenu même s’il ne s’agissait pas de notre plus grosse attente. C’est souvent quand on se lance juste par simple curiosité que l’on finit par découvrir de formidables expériences. Ce fut exactement le cas ici. Il aura fallu de quelques secondes pour découvrir un duo absolument touchant et bienveillant. En plus de proposer des personnages attachants, cette invitation s’avère incroyablement chaleureuse. Un périple qui nous enchante autant qu’elle nous immerge totalement dans cet univers prometteur. Une lecture qui affiche donc de très beaux atouts que l’on va étudier maintenant. Il est donc l’heure de partir à la recherche d’ingrédients en compagnie d’un duo formidable.

L’artisane et son chasseur

The Elf and the Hunter - chasseThe Elf and the Hunter, imaginé par Aoi Umetaro, nous plonge dans un monde de fantasy et plus précisément au cœur d’une forêt. Dans ce bois se trouve une petite cabane où vit un duo pour le moins étrange. C’est en effet ici qu’habite Magritte, une elfe artisane réputée dans tout le royaume pour ses artefacts et son talent. Cette dernière est toujours accompagnée par Yura, un chasseur humain qui voue une véritable adoration pour sa partenaire de travail. Leur quotidien leur offre de nombreuses péripéties pour aller chercher les ingrédients nécessaires pour que la maîtresse des lieux puisse exprimer son art. Ils ont beau être d’âges et d’espèces différentes, rien ne semble pouvoir briser cette harmonie qui règne entre eux. Ayant trouvé un parfait compromis entre leurs compétences respectives, ce tandem de choc apporte son savoir à tous ceux qui le demandent. C’est ainsi qu’ils conçoivent des objets grandioses permettant de changer la vie courante de chacun, mais aussi de faciliter les expéditions de certains aventuriers. Même si elle préfère rester en retrait de la société, le nom de Magritte ne cesse de résonner dans l’ensemble des différentes contrées. A tel point que même ceux qui ne l’ont jamais vu reconnaissent les prouesses de cette dernière. Cela entraîne souvent d’ailleurs des petites situations assez cocasses quand elle débarque au milieu de la foule.

Pourtant, peu importe les dires que l’on peut avoir sur leur mode de vie. Rien ne semble pouvoir entraver cette cohabitation qui fonctionne à merveille et qui va même au-delà d’une simple relation de travail. Mais comment ces deux êtres que tout oppose ont fini par se trouver l’un l’autre ? Une question qui trotte dans la tête de tous ceux qui les croisent, mais dont les concernés gardent bien le secret. Peut-être qu’en accompagnant ces deux âmes dans leur quotidien, la vérité finira par éclater. Il est donc grand temps de jeter un œil à leur vie paisible. Vos pas pourraient bien alors vous guider à travers des paysages somptueux, mais aussi face à des dangers retors dans le simple but de glaner quelques précieuses ressources. Malgré le danger de ces escapades, cela n’enlève en rien ce sourire qui accompagne Magritte et Yura alors qu’ils avancent main dans la main. Ainsi débute une virée à la fois reposante, drôle et touchante en compagnie de cette paire qui n’a que faire des différences qui peuvent exister entre leurs deux espèces. L’important pour eux est de rester fidèle à ce qu’ils sont et surtout de continuer à pouvoir profiter de cette quiétude tant méritée. La légende de la remarquable artisane ne serait pas ce qu’elle est sans ce guerrier de l’ombre qui veille grandement à ce qu’il n’arrive rien à sa protégée. Un quotidien calme, mais qui peut aussi réserver son lot de surprises surtout quand une requête est urgente.

The Elf and the Hunter peut sembler être très classique dans ce qu’il raconte. C’est même le cas en ce qui concerne le fond de ce premier volume. Pourtant, cela ne l’empêche pas d’être fort divertissant et de réussir à nous faire adhérer à son récit. Tout cela provient surtout du déroulement de l’histoire, mais surtout de cette cohésion qui unit nos deux personnages principaux. Sans même nous en rendre compte, on est totalement envoûté par ce qui se passe tant on apprécie de voir les diverses péripéties de ce tandem. Une collaboration qui n’a rien d’exceptionnelle et qui pourtant brille par sa sincérité et sa tendresse.

Une lecture d’une grande douceur

Autant le dire tout de suite, The Elf and the Hunter ne brille pas par son aspect grandiose. Après tout, ce n’est pas le sujet ici ni même l’intérêt. Ce premier volume souhaite d’abord nous présenter les deux protagonistes, mais surtout le lien qui les unit. Il suffit alors de peu de temps pour que l’on adhère totalement à ce duo qui va totalement éclipser tout le reste. C’est même sur celui-ci que repose une grande partie de l’intérêt que l’on porte sur cette série. Pourtant, cela ne dénature pas le récit qui est fort plaisant. En fait, le mangaka a su donner vie à un tandem qui fonctionne à merveille. Il n’est jamais question ici de violence, de grosses batailles ou autres défis hors normes. On est dans une lecture qui se veut reposante, et même touchante. Le lecteur est subjugué par l’alchimie qui se dégage de ces deux âmes et qui ont ce petit quelque chose qui fait que l’on s’attache à eux. C’est un pur plaisir que de voir les échanges entre Magritte et Yura tant elles sont sincères et bienveillantes. Parcourir ce monde à leurs côtés suffit à avoir le sourire et réussir à provoquer un tel sentiment en seulement quelques pages est formidable. On s’amuse, on s’évade et on se laisse bercer par ce quotidien qui nous est raconté et qui est loin d’être mouvementé. Il est vrai que cela peut un peu bouger dès lors qu’il est question de récupérer certaines ressources sur des monstres. Malgré tout, on est bien plus attiré par les moments d’accalmie que ces brefs instants où l’action prend le pas.

En plus, The Elf and the Hunter n’est pas uniquement une lecture qui se veut douce. Elle souhaite aussi traiter d’un sujet important à travers la relation de nos deux amis. A travers leur cohabitation, certains se montrent dubitatifs étant donné qu’ils appartiennent à deux espèces différentes. On ressent aussi cette séparation dans certaines scènes où l’un cherche à mieux comprendre ce que peut ressentir l’autre. Il y a alors des gaffes, des doutes, et même des erreurs, mais cela n’est jamais amené dans l’optique de nuire. C’est tout l’inverse, car ils essayent de mieux se comprendre pour s’accepter. Bien sûr, le fait d’être une elfe implique des contraintes et autres spécificités qui lui sont propres. Malgré ça, Magritte souhaite continuer de profiter de cette paix en compagnie de son acolyte. Ils savent pertinemment ce que cela implique de devoir vivre ensemble, mais la tendresse dont ils font preuve balaye tous les obstacles. On a envie de croire en eux et le simple fait de les voir sourire et rire à un effet incroyable sur le spectateur. Ce dernier ne voit plus qu’eux et leur bonheur qui vient de l’instant présent. Ce récit est donc autant une bouffée d’air frais par rapport à son univers coloré et ce sentiment d’évasion que l’on ressent qu’une ode à l’amitié, à l’amour, mais aussi à la joie que l’on peut éprouver dans des petites choses éphémères. Un périple qui nous fait rêver et qui nous décrit un duo parfait tel qu’il est. Ils ont beau avoir leurs petits défauts ou leur histoire, cela n’est rien en comparaison de tout ce qu’ils ont à côté. Deux âmes qui ne pouvaient pas mieux se trouver.

On n’était pas du tout parés à ce que The Elf and the Hunter soit aussi plaisant à lire. Si la couverture nous laissait supposer un périple fort joyeux, tous les éléments étaient finalement là pour nous offrir un divertissement digne de ce nom. Une preuve que l’originalité ne fait pas tout et qu’il est tout à fait possible de faire rêver si tant est que l’on propose des atouts efficaces. Ce fut le cas ici et notre ignorance de ce qui nous attendait n’a fait que renforcer le plaisir ressenti. Un voyage qui se présente comme un petit bonbon à savourer pleinement et où on apprécie tous ces instants passés en compagnie de nos nouveaux amis.

The Elf and the Hunter fonctionne à merveille

The Elf and the Hunter - yuraLa plus belle des surprises est celle que l’on n’attendait pas trouver au cours d’une lecture. C’est exactement ce que l’on a eu ici avec ce premier tome de The Elf and the Hunter. Il n’aura fallu que quelques minutes pour que l’on s’imprègne totalement de cette ambiance chaleureuse et que l’on se mette à sourire instinctivement. Il y a des couples de héros qui nous impressionnent, nous éblouissent ou nous épatent. Celui composé de Yura et Magritte part dans une toute autre direction. On a beau être dans une oeuvre de fantasy, ce binôme est exceptionnel par son humanité. Il est évident que la série s’axe avant tout sur son développement, mais on a la sensation que rien au monde ne pourrait venir troubler cette idylle. Même les petites scènes où ils se cherchent et essayent d’en apprendre plus sur l’autre contribuent à nourrir cette sympathie que l’on a pour eux. Le temps passe ainsi à une vitesse folle et sans même nous en rendre compte, nous voilà déjà à leur dire au revoir. L’auteur fait un travail remarquable pour nous proposer un divertissement qui change de ce que l’on peut avoir l’habitude de lire. Une épopée qui montre que l’on a pas besoin de grandes péripéties pour vivre une belle aventure. Rien qu’en observant ces deux êtres profiter de leur petite existence suffit à nous combler et à nous donner envie de voir la suite. Comme des vieux amis que l’on retrouve avec plaisir, ce tandem nous donne cette impression de les connaître depuis bien longtemps. On attend alors impatiemment notre prochaine visite dans cette cabane.

Vous l’avez donc compris, on a énormément apprécié cette virée au sein de cet univers féérique. The Elf and the Hunter ne nous propose pas un divertissement qui se veut spectaculaire, mais tout simplement bienveillant. Un parti-pris plus que réussi et qui donne clairement le ton pour le futur de la saga. Si vous souhaitez vous lancer dans un ouvrage qui vous donnera rapidement le sourire et qui met à l’honneur un tandem fort sympathique, alors vous trouverez votre bonheur dans ces quelques pages. Un manga qui peut être parfait pour se détendre et oublier, le temps de quelques minutes, le monde qui nous entoure. On a encore en tête ces moments passés en compagnie de cette artisane et de son chasseur et cela suffit à nous réchauffer le cœur. Bien évidemment, il est impossible de ne pas parler d’un titre sans évoquer les questions qui vont avec. Est-ce que Magritte et Yura continueront à profiter de leur petite vie tranquille ? Celle-ci finira-t-elle par être chamboulée ? Leur relation ira-t-elle plus loin que ce que l’on peut imaginer ? Quels sont les prochains objets qui verront le jour de la main de cette demoiselle ? Il nous tarde de passer un autre moment paisible en compagnie de tous ces personnages.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de The Elf and the Hunter. Avez-vous apprécié l’alchimie qui se dégage de ce duo ? Trouvez-vous qu’il y a de quoi raconter une petite histoire fort agréable ? Pensez-vous que l’univers dépeint peut encore réserver bien des surprises ? Espérez-vous voir la relation entre ces deux personnages évoluer au fil des prochaines péripéties ? Trouvez-vous qu’il y a un juste équilibre entre l’aspect artisanat et le sentiment d’aventure ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2018 Aoi Umetarou, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.