Sexy Cosplay Doll---une-relation-qui-fonctionne

Sexy Cosplay Doll : une relation qui fonctionne

Il y a des sujets qui nous trottent dans la tête depuis un moment, mais que l’on n’a pas forcément l’occasion de traiter par manque de temps. C’est là qu’arrive la trêve de l’été qui est le moment idéal pour donner vie à ces idées et ainsi vous proposer encore plus de chroniques spécifiques. Voilà pourquoi je profite de cette journée pour vous proposer un article qui me tient à cœur depuis longtemps. Il s’agit de parler de Sexy Cosplay Doll, manga édité chez Kana, et plus précisément de la relation qu’il y a entre les deux protagonistes. Depuis l’adaptation anime que l’on a pu découvrir il y a quelques saisons, cette série a fait son entrée vers le grand public. Cependant, cela a aussi amené de nombreuses discussions autour du lien qui se forme entre ces deux étudiants. C’est suite à tout ce qu’il y a eu, que j’avais envie de montrer à quel point cette licence a su habilement retranscrire une histoire à la fois touchante, drôle et sincère dans les agissements de ses deux héros. Une tranche de vie qui sait être réaliste sur bien des aspects. Il est donc grand temps de se tourner vers le monde du cosplay et le lien que celui-ci a su tisser entre deux êtres.

Deux êtres à la fois différents et proches

Sexy Cosplay Doll T1Avant toute chose, il est important de remettre en avant l’histoire de Sexy Cosplay Doll afin de bien comprendre le contexte dans lequel évoluent nos deux protagonistes. Ce manga, imaginé par Shinichi Fukuda, nous fait suivre Wakana Gojo. Cet adolescent est un lycéen solitaire qui a beaucoup de mal à s’ouvrir aux autres. Préférant ne pas faire de vagues, il est mal à l’aise en présence de ses camarades et préfère rentrer chez lui au plus vite. La raison de cette attitude lui provient de la passion très particulière qui l’anime. Vivant avec son grand-père, il a constamment eu l’occasion de voir cet artisan de talent être à l’œuvre pour créer des poupées traditionnelles. Depuis son plus jeune âge, Gojo est entouré par ces dernières et les trouve magnifiques. Son rêve est alors de suivre les traces de son grand-père et de façonner des pièces aussi sublimes que les siennes pour le Hina Matsuri. Malheureusement, il sait pertinemment que le reste de son entourage aurait du mal à comprendre ce souhait qui l’anime. Ayant déjà vécu un retour assez violent par le passé, il a décidé de cultiver son passe-temps dans le plus grand secret. C’est pour cette raison qu’il préfère rester enfermé sur lui-même que de s’ouvrir aux autres. Après tout, il est déjà persuadé de leur réaction en disant que ce travail n’est pas assez viril pour un garçon. Malgré ça, il n’en démord pas et reste avec ses rêves tout en s’entraînant dur pour être à la hauteur de ses ambitions. 

Il ignore alors qu’une simple discussion avec une autre élève de sa classe va radicalement changer sa perception de l’avenir et du monde. Cette demoiselle n’est autre que Marine Kitagawa, la fille la plus populaire de toute l’école. Toujours souriante et pleine d’énergie, sa personnalité est l’exacte opposée de Wakana. Rien ne semble les prédisposer à se rapprocher jusqu’au jour où Marine va tomber sur son camarade de classe en train de se servir d’une machine à coudre dans la salle des travaux manuels. Pour le jeune homme, c’est la catastrophe, car il la voit déjà raconter à tout le monde ce qu’elle a pu découvrir. Cependant, sa réaction va totalement le surprendre et être à contrario de ses pensées. Elle fonce sur lui pour faire une proposition totalement surréaliste à ses yeux. Passionnée de cosplay, elle veut qu’il lui serve de couturier afin de concevoir les nombreux costumes qu’elle souhaite porter. Véritable otaku en matière d’animes, mangas ou bien jeux vidéo, Marine veut absolument faire honneur à ses personnages préférés en se mettant dans leur peau. Totalement dérouté par cette demande, Gojo va pourtant accepter devant les mots que va lui déclarer la jeune femme. Des paroles qui résonneront en lui à jamais et qui vont lui donner ce petit coup de pouce dont il avait besoin. L’artisan en lui brûle d’une nouvelle flamme et s’apprête à entrer dans un monde qui lui est totalement inconnu et qui lui réserve bien des surprises. Voilà le début d’une longue et belle collaboration.

Ce qui est très intelligent dans Sexy Cosplay Doll, c’est la manière dont ces deux personnages diamétralement différents parviennent pourtant à se rapprocher. Un binôme qui va n’avoir de cesse d’avancer et surtout de permettre à chacun de grandir et de voir le monde d’une toute autre manière. Ainsi, on n’est pas uniquement dans une approche romantique de la série. Au contraire, on souhaite avant tout nous présenter des individus qui vont évoluer à travers leurs échanges et interactions. A travers cette simple envie de concevoir un cosplay se cache la réalisation d’un rêve propre à ces lycéens.

Une évolution logique et forte

Avant même d’entrer dans des considérations émotionnelles autour de nos deux protagonistes, il est important de se concentrer sur l’origine de leur relation. A la base, il n’est aucunement question de sentiments, mais surtout d’entraide mutuelle entre les deux personnages. Alors, on pourrait croire au début que seule Marine va profiter des talents de Gojo. Cependant, cette demoiselle va apporter quelque chose de très précieux à son nouvel ami. A ses yeux, rien n’est plus fort que cette passion qui bouillonne en elle. Peu importe comment on peut la regarder ou bien ce qu’on peut dire à son propos, elle se moque totalement de tout ça. Le plus important pour elle est le plaisir qu’elle éprouve en se déguisant et en incarnant tous ces personnages qu’elle apprécie tant. C’est une importante leçon que la jeune femme va enseigner à son camarade qui va peu à peu s’ouvrir à un monde qui lui est inconnu, mais de ce fait va comprendre l’incroyable force qu’affiche sa partenaire. Plus qu’un attrait physique, c’est avant tout une admiration que voue Gojo pour Marine, car elle est ce qu’il aimerait tant être. C’est en étant à son contact qu’il va peu à peu se détacher du regard des autres pour se concentrer uniquement sur ce qui lui est précieux. C’est ce caractère inébranlable qui va aussi amener notre héroïne à se détacher un peu des considérations charnelles dans certaines situations pour se concentrer pleinement sur son envie d’avoir un magnifique cosplay.

C’est justement ce décalage entre ce qu’elle fait et qui lui semble logique et la réaction de Gojo en la voyant agir sans se poser la moindre question qui amène des scènes comiques, mais qui sont logiques au vu de la personnalité des deux individus. Ce n’est qu’une fois à tête reposée que Marine comprend à quel point cela pouvait être gênant. Un type de situation qui va se répéter, mais sans jamais être redondant. En effet, tout cela s’inscrit dans une démarche efficace afin d’approfondir la relation entre eux. Ils sont à une période où ils découvrent justement de manière ouverte tout ce qui concerne les rapports intimes ou proches. Tout ça n’est jamais amené pour jouer uniquement la carte de l’érotisme ou du ecchi, mais pour symboliser une époque où l’on se rapproche le plus souvent des autres et où les questions émotionnelles et physiques sont nombreuses. Leurs échanges débordent justement de sincérité, car ils sont à la fois très proches et maladroits. L’expérience n’est pas là et ils sont parfois emportés par l’effervescence du moment avant de comprendre le rapprochement qui s’opère. Ce qui était au départ une entraide amicale et importante pour le développement des personnages va se transformer pour devenir le déclencheur d’une relation en phase avec ces adolescents. Une évolution pertinente et finalement très touchante quand on voit ce rapprochement qui s’opère et tout ce que cela entraîne. Le cosplay est utilisé comme une passion permettant aux deux de s’épanouir et de lancer une tranche de vie redoutable.

C’est justement la synergie entre ces deux étudiants qui rend Sexy Cosplay Doll aussi prenant. On est intrigué par chaque nouveau costume qui sera demandé, mais c’est bel et bien ce qui se passe entre nos deux protagonistes qui transforme ces quelques étincelles en un puissant brasier. Des lycéens qui se cherchent et qui parviennent à s’élever au contact de l’autre tout en étant peu à peu entraînés par ce que leur cœur leur dicte. Une lecture dont la plus grande force repose sur cette alchimie qui se crée entre Gojo et Marine.

Sexy Cosplay Doll et son feu d’artifices aux multiples nuances

Sexy Cosplay Doll T7C’est pour toutes ces raisons que je tenais énormément à faire cette chronique. Sexy Cosplay Doll n’est pas une oeuvre qui veut jouer absolument sur le côté érotique. Bien évidemment, on veut nous amener dans le monde du cosplay, mais il est aussi question de relation et de rapports naturels entre deux étudiants. Des lycéens qui sont à la fois passionnés par ce qu’ils réalisent et intrigués par ces émotions qui font battre leur cœur. Voilà pourquoi toutes les scènes mettant en avant cette complicité entre nos deux personnages sont importantes et bien conçues. A aucun moment on n’a le sentiment d’avoir un truc qui veut faire de l’érotisme pour seulement aguicher le spectateur. Il y a toujours une raison bien pensée de la part de l’artiste qui nous décrit un lien débordant d’une grande sincérité. La timidité de ce jeune homme ne sachant plus où se mettre et le côté fonceuse de sa camarade qui ne se rend parfois que trop tard de l’ambiguïté de la situation rendent cette série fantastique à suivre. En plus de ça, il n’est pas question ici de jouer sur l’attirance des deux sans forcément qu’ils refusent d’avouer leur sentiment. Ce n’est pas le propos initial de ce manga. Il est avant tout question ici d’être libre de faire ce qui nous plaît et de ne pas avoir à se conformer aux regards des autres. Une romance qui vient s’ajouter en complément du développement personnel de nos héros afin d’approfondir une période de la vie où l’on enchaîne constamment les découvertes et expériences.

Sexy Cosplay Doll se présente donc comme une remarquable tranche de vie. On assiste avec joie à l’évolution de ces personnages qui grandissent et finissent par se trouver au fur et à mesure de cette entraide. Ce qui n’était au commencement qu’une demande singulière de Marine va se transformer en une révélation pour Gojo. Peu importe ce que les gens peuvent penser de sa passion pour la conception de poupées traditionnelles, il doit continuer à avancer. A travers ces quelques tomes, on constate avec joie une progression qui nous réchauffe le cœur et surtout la naissance d’une relation qui est magnifique. Un lien touchant, car il ne s’agit pas uniquement d’un amour inavoué. C’est aussi un esprit de camaraderie où chacun pousse l’autre à donner le meilleur de lui-même. Quand on pose les yeux sur tout ça, on est touché par ça et attendri en voyant ce chemin qu’ils décident d’arpenter ensemble. Ils nous font rire c’est vrai, mais ces deux protagonistes sont aussi une formidable source d’admiration. Une représentation forte et réaliste de cette période où l’attirance se veut plus charnelle et qui amène des instants drôles, mais aussi émouvants. A travers ce manga, l’auteur donne vie à un duo que l’on ne peut qu’apprécier tant il y a une sincérité qui se dégage d’eux. Deux adolescents qui sont finalement comme n’importe qui d’autre, guidés par leurs rêves, leurs désirs, mais aussi leurs craintes par rapport à l’avenir. Ils peuvent être maladroits et c’est aussi ce qui fait leur charme.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur cette série, mais aussi sur la relation entre nos deux protagonistes. Trouvez-vous que l’on a ici une saga qui a parfaitement su mettre en valeur des rapports en adéquation avec les sentiments des personnages ainsi que leur âge ? Avez-vous un profond attachement pour la manière dont évolue ce lien au sein de ce duo et l’avenir qui se dessine devant ces deux âmes ? Croyez-vous que l’on aura le droit à une évolution encore plus forte de leurs échanges au fil des prochains volumes ? Je reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Fukuda Shinichi, Square Enix

One Comment

  • Aya_Kinoshita dit :

    Sincèrement, bonne petite chronique qui explique bien la relation adorable que partagent ces deux protagonistes.

    Je n’ai rien à redire en vrai 😀
    J’ai découvert vraiment le manga par hasard en allant dans ma boutique du coin et c’est le titre qui m’avait interpellé. Faisant du cosplay, j’voulais voir un peu vers où allait se diriger l’histoire mais en finalité, cette histoire qui se crée entre Gojo et Marine est une véritable source de fraîcheur et chaque tome apporte son lot d’évolution.

    Rien que le dernier tome et sa fête du lycée où tous les camarades approuvent totalement le choix de Gojo et valorisent son travail, tout en gardant aussi l’aspect pétillant (mais timide) de Marine en comprenant qu’elle tombe de plus en plus amoureuse du jeune homme.

    J’attends personnellement la fin du mois pour me plonger dans le prochain tome avec plaisir !

    En tout cas, merci pour cette petite chronique qui fait plaisir de bon matin 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.