Bofuri

Bofuri tome 1 : la meilleure attaque, c’est la défense

Il y a des œuvres que l’on connaît avant tout par leur adaptation anime. En effet, il n’est pas rare qu’une série arrive d’abord sur nos écrans avant que l’on ne puisse découvrir une version papier. On a ainsi une approche très différente par rapport à ce que l’on va découvrir étant donné que l’on est déjà imprégné de l’univers proposé. Pourtant, cela arrive aussi que l’on puisse avoir d’excellentes surprises dans ce domaine comme ce fut le cas avec le titre que l’on va parler aujourd’hui. Il s’agit de Bofuri qui débarque en ce jour chez Mana Books et que l’on a pu découvrir auparavant avec l’anime sur Wakanim et maintenant sur Crunchyroll. Etant à l’origine un light novel, cette œuvre nous arrive dans son manga et on était très curieux de voir ce que cela donnerait. Il faut dire que l’anime nous a offert d’excellents moments. Là encore, on a été agréablement surpris par la richesse de ce premier volume qui arrive très bien à combiner les plus grandes qualités de la licence. Une plongée dans un monde en réalité virtuel qui se veut sous le signe de l’amusement et de la bonne humeur. Il est donc grand temps de retrouver la joueuse qui met tout en défense !

Le style particulier d’une joueuse

Bofuri - Kaede & RisaBofuri, scénarisé par Yuumikan et dessiné par Jirou Oimoto, nous fait suivre la jeune Kaede. Cette étudiante est tout à fait banale et profite de la vie comme elle vient. Rien ne vient entacher sa bonne humeur, mais elle est loin d’imaginer que son quotidien va s’illuminer le jour où son amie Risa lui fait une proposition. Cette dernière lui demande de se lancer dans le nouveau MMORPG à la mode en réalité virtuelle. Malheureusement, tout ceci n’emballe pas trop Kaede qui n’a jamais été trop portée sur le jeu vidéo. D’ailleurs, elle n’a jamais utilisé le casque VR qu’on lui avait offert et se demande bien ce qu’il peut y avoir d’attrayant dans ces expériences fictives. Finalement, devant l’assistance de sa camarade, elle cède et décide de tenter l’aventure. Mais avant même de commencer, elle veut à tout prix éviter d’avoir mal. C’est pour ça qu’à la création de son avatar, elle décide sans la moindre hésitation de placer tous ses points dans sa défense. Tout ça dans l’unique but de limiter la douleur de son personnage et ainsi de ne plus rien avoir à craindre des dangers qui pourraient l’attendre. C’est donc à présent paré qu’elle lance enfin le début de cette épopée dont elle ignore tout. La première chose qui va frapper cette novice est le fait qu’elle est très loin de pouvoir se mouvoir comme tout le monde. En effet, son agilité étant à zéro, elle se traîne comme un escargot. En contrepartie, elle est devenue une véritable forteresse ambulante accompagnée de son gigantesque bouclier. 

Ne sachant pas vraiment quoi faire et curieuse de voir ce que lui réserve ce monde, Kaede décide de s’aventurer hors du village de départ. Elle va rapidement tomber sur son premier monstre qui va d’abord l’effrayer en se jetant sur elle. Cependant, elle va rapidement se rendre compte qu’elle ne subit pas le moindre dégât. Une véritable aubaine pour cette joueuse qui profite pleinement de sa défense de fer pour débloquer de nouvelles compétences. Sans même s’en rendre compte, l’amusement s’empare d’elle et ses pas la guident toujours plus loin dans la forêt. Kaede ne cache pas son plaisir à voir le fruit de ses efforts sans se douter un seul instant que sa particularité va rapidement éveiller l’intérêt des autres joueurs. Se trouvant une nouvelle passion pour ce VRMMO, cette novice fait déjà parler d’elle et tout le monde se demande qui est cette nouvelle venue qui mise tout sur la défense. Rare sont les gens à choisir une telle voie et il faut dire que la progression incroyable de cette tank et les compétences rares qu’elle obtient font de son avatar une légende parmi les autres joueurs. Voilà la naissance d’une gameuse dont l’objectif n’est pas tant la victoire que de subir le moins de dégâts possibles. La forteresse humaine qui va, avec d’autres, façonner l’histoire de ce monde qui vient tout juste de voir le jour. Pour la première fois, Kaede a trouvé un passe-temps qui retient toute son attention. La partie peut maintenant commencer !

Il est vrai que Bofuri peut se présenter, au vu de son synopsis, comme un énième titre prenant place dans un VRMMO. Pourtant, ce serait passé à côté de beaucoup d’éléments intéressants que de réduire ce premier volume à ça. En effet, on a le droit à de très bonnes idées qui vont construire une identité bien précise à ce monde et à cette héroïne que l’on suit. Une épopée qui se veut avant tout drôle et chaleureuse à travers cette approche spécifique du rôle de tank. Entre son côté mignon et son autre aspect bien plus stratégique et profond, on a devant nous une série qui cache bien son jeu.

Entre bonne humeur et stratégie

Il y a énormément de choses à dire sur ce premier volume de Bofuri, mais tout cela s’axe autour de deux principaux points. La première est le fait que derrière des codes très classiques s’inspirant du monde vidéoludique, le manga va pourtant se montrer captivant. Cela est dû en grande partie à ce plaisir que l’on a de suivre Kaede. Cette héroïne est un véritable rayon de soleil où l’on est juste heureux de la voir progresser et surtout de s’amuser. Il y a un excellent partage qui se fait entre elle et le lecteur où l’on va être impacté par tout ce qu’elle ressent. Même en connaissant par coeur le jeu vidéo et les RPG, le fait de voir un personnage qui ne connaît pas ça s’émerveiller à chaque découverte est formidable. On revient à cette notion essentielle d’amusement et de ce que doit être un MMO. Rien ne semble pouvoir entacher la bonne humeur de notre héroïne et cela rend son périple encore plus savoureux. On se demande constamment comment elle va réagir face à toutes ces situations qui se dressent devant elle. C’est face à ses réactions adorables et amusantes que cette introduction va jouer à merveille son rôle de nous plonger dans cet univers. En la voyant perfectionner son personnage et s’extasier devant chaque compétence, on a presque ce désir de la rejoindre pour faire équipe avec elle. A travers ce protagoniste, la série prône le divertissement avant tout et surtout le partage. On n’a jamais le sentiment d’une noirceur ou d’une quelconque malveillance au sein de ces pages. 

Une aventure qui se centre sur le sens premier de ce mot et qui le fait très bien. Cependant, il ne faut pas limiter ce manga à un périple réjouissant. Il y a aussi une vraie volonté de créer un lore riche et envoûtant tout autour de notre héroïne. En fait, on est tellement centré sur le regard de Kaede sur ces régions virtuelles que l’on ne se rend même pas compte de toutes les informations qui nous sont transmises. Ce premier volume prend le temps de mettre en avant chaque compétence et ainsi il y a une importante dimension stratégique qui s’installe. Là où dans d’autres œuvres, on voit proliférer les techniques en allant jusqu’à en oublier certaines, ici on laisse suffisamment le champ à cette jeune fille de tester chacune d’entre elles. On nous montre que tout est utile et ainsi, derrière le côté presque cheaté de notre nouvelle amie, créer toute une réflexion sur son personnage. Si l’on a le droit à quelques combats déjà impressionnants, on est avant tout dans la construction de cette défense impénétrable. L’objectif n’est pas tant de gagner absolument, mais de voir ce qui peut être bénéfique pour qu’elle passe un nouveau cap dans ce mur qu’elle se construit. C’est ce qui fait une partie du charme de la série. En prenant un chemin si particulier que celui de la défense, le lecteur a envie de voir jusqu’où elle va pouvoir pousser le délire. De ce fait, chaque étape dans son évolution est vue par le lecteur comme une incroyable récompense. L’exagération de son avatar est si maîtrisée que cela nous pousse à vouloir aller toujours plus loin dans le parcours de Kaede. Nous sommes les témoins de la naissance d’une légende atypique.

En réalité, Bofuri nous offre une véritable bouffée d’air frais avec ce premier volume. On est face à un divertissement qui fonctionne à merveille de par la voie totalement surprenante que prend Maple, mais aussi la richesse de cet environnement. Le lecteur a beau avoir l’impression de vivre une aventure légère et drôle, il y a tout un univers qui se dessine au loin et qui s’enrichit à chaque nouveau chapitre. On est emporté dans cet autre monde où l’on a juste envie de s’égarer pour découvrir tout un tas de nouvelles surprises. Voilà une lecture où la joie de cette jeune joueuse est contagieuse.

Bofuri encaisse tout

Bofuri - combatJ’ai beau connaître déjà très bien le récit suite à l’anime, ce fut un pur bonheur que de retrouver Kaede dans ses premiers pas au sein de cette seconde vie. On ne peut que fondre devant cette innocence presque enfantine dont elle fait preuve et qui fait que malgré sa défense hors du commun, elle reste très humaine. C’est ce qui est fantastique avec cette série. On accompagne une héroïne pour laquelle on a énormément de sympathie et qui nous motive tellement à la suivre dans toutes ses péripéties. Le ton se veut léger, mais cela n’empêche nullement de prendre au sérieux tout ce qui est fait autour de la progression de son personnage. L’équilibre entre la comédie, le développement de Kaede et toute la stratégie qui en découle rendent cette lecture captivante. Il n’est pas nécessaire de se lancer dans une épopée sombre et avec de terribles enjeux pour capter l’attention du spectateur. Une simple virée dans un univers de fantasy sur fond de camaraderie et d’amusement peut rendre n’importe quelle histoire captivante. Bofuri rend ce parfait hommage à la découverte que l’on peut tous avoir quand on se lance dans un jeu vidéo dont on ignore tout. Une belle leçon sur ce qui est réellement important quand on est joueur ou joueuse. Que ce soit Kaede ou bien Risa, elles représentent cet amour de l’aventure, du partage et de la découverte. C’est l’ensemble de ces éléments qui transforme un décor classique de prime abord en une toile de fond magique où tout est possible.

Vous l’aurez donc compris en lisant ces quelques lignes, mais j’ai adoré retrouver Kaede. Bofuri est un énorme coup de cœur qui ne paie pas de mine au départ, mais qui cache en réalité un plaisir que l’on peut tous apprécier. Même sans être un passionné de jeux vidéo, on s’identifie encore plus facilement à cette héroïne qui fait ses premiers pas dans ce domaine. Pour les plus aguerris, on renoue avec ce plaisir que l’on a pu avoir à nos débuts et qui se doit d’être toujours intact. En plus de ça, il y a largement assez de matière à travers ce premier volume pour nous laisser imaginer tellement de possibilités pour la suite de cette saga. Il est vrai que ce titre s’adresse beaucoup aux amoureux de fantasy et du paysage vidéoludique. Cependant, tout est pensé pour que chacun puisse y trouver son compte. Il y a beau ne pas avoir d’objectif précis, c’est aussi ce qui fait le charme de cet ouvrage. Une invitation au voyage et à l’exploration qui se suffit amplement à elle-même. A présent, il est impossible de clore cette chronique sans évoquer les multiples questions que l’on peut avoir en tête. Est-ce que l’on va rencontrer quelqu’un qui pourra venir à bout de cette forteresse humaine ? Que nous réserve encore Kaede dans l’évolution de son avatar et de son arsenal ? Que vont devenir les autres joueurs qui gravitent autour d’elle ? A quoi ressemblera le prochain gros événement auquel elle participera ? Il nous tarde déjà de revenir aux côtés de cette étudiante qui a clairement pris une direction intrigante.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Bofuri. Trouvez-vous que l’on a le droit à un début d’aventure prometteur et surtout bienveillant ? Est-ce que notre jeune héroïne a su vous donner le sourire par sa bonne humeur et son approche de cet univers virtuel ? Etes-vous curieux de voir comment cette dernière va évoluer au fil de ses futures péripéties ? Pensez-vous que quelqu’un parviendra à la mettre en danger malgré sa très grande défense ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Yuumikan / Oitomo Jiro, Kadokawa Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.