Yasha-T1-2

Yasha tome 1 : quand la science se confronte à l’éthique

Dans le vaste monde du manga, il y a des noms qui ont su traverser les âges et devenir des références dans le milieu. Des artistes de talent qui ont su construire des univers palpitants à suivre et qui ont surtout réussi à laisser leur empreinte dans ce domaine. Quel plaisir alors que de savoir que l’on va pouvoir découvrir une toute nouvelle épopée d’une autrice remarquable qui a déjà su tant nous séduire. Il s’agit de Akimi Yoshida qui, après la réédition de Banana Fish, revient chez Panini Manga avec le premier volume de Yasha. Ce dernier est sorti la semaine dernière dans un format Perfect et vient prolonger notre découverte de la mangaka étant donné que sa série la plus connue s’est aussi terminée ce jour-là. Après avoir adoré Banana Fish, il était impensable de ne pas tester cette série dont j’ignorais en réalité pas mal de choses. C’était l’occasion rêvée de voir comment se débrouillait cette grande figure du manga dans un univers bien différent de ce que l’on avait pu voir auparavant. On remarque alors de nombreux éléments intéressants qui font écho à son style, mais qui lui permettent aussi de partir dans une direction surprenante. L’heure est donc venue de se lancer dans une toute nouvelle aventure.

Le triste destin d’un enfant

Yasha T1Yasha, imaginée par Akimi Yoshida, nous dirige vers le Japon où l’on va faire la connaissance du jeune Sei Arisue. Ce garçon tout à fait banal en apparence vit avec sa mère et profite paisiblement de son quotidien en compagnie de son meilleur ami. Rien ne semble pouvoir entacher ce bonheur simple et si précieux pour ce garçon qui n’imagine pas autre chose. Malheureusement, ces instants de joie ne pouvaient durer éternellement. Tout va basculer un beau soir alors que sa mère l’emmène à toute vitesse hors de leur demeure. Elle semble craindre que quelque chose de terrible se produise et veut mettre à l’abri son enfant avant qu’un drame n’ait lieu. Mais malgré toute sa bonne volonté, elle ne peut rien faire face aux hommes qui se dressent devant eux. Les attaquant tout d’abord au cœur même de leur foyer, ils sont poursuivis sans relâche jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune sortie possible. Ces mystérieux assaillants sont guidés par un homme semblant étrangement connaître Sei et cherchant à mettre la main sur ce dernier. Se trouvant aux prises entre deux groupes bien distincts, cette soirée se transforme en cauchemar alors qu’il assiste à la mort de sa mère qui a tenté jusqu’au bout de le protéger. C’est face à cette disparition tragique qu’il se retrouve embarqué de force et voit son monde s’effondrer en un battement de cils. Il va alors devenir la propriété de ces gens qui vont faire de lui un rat de laboratoire et le garder dans leurs locaux pendant près de six ans. 

Expatrié aux Etats-Unis, le voilà exploité par le puissant groupe Neo Genesis. Ce que cette organisation désire avant tout, c’est faire appel à l’intellect supérieur de Sei, mais aussi ses sens surdéveloppés pour concrétiser leurs projets. S’étant fait à l’idée de n’être plus qu’un outil entre les mains de ces supérieurs, une occasion va pourtant se présenter à lui de tout envoyer balader. Grâce à une personne proche de lui et n’acceptant pas son sort, il décide de partir au Japon sous couvert de venir en aide pour certaines recherches sur place. Mais ce voyage sur ce qui fut autrefois son pays de cœur s’annonce bien plus important qu’il ne l’aurait pensé. Un retour qui pourrait bien l’amener à renouer avec son passé, mais surtout à se confronter à de nombreuses vérités. Qu’est-ce qui se cache réellement derrière ses facultés anormales et sa naissance ? En voulant simplement s’éloigner de sa condition de spécimen, il va entamer une quête personnelle qui va le confronter à de terribles menaces et surtout à une partie de son passé dont il ignorait tout. Tous les regards se braquent sur lui tandis qu’il s’apprête à faire une découverte qui va changer beaucoup de choses. La raison de sa présence sur ces terres, mais aussi ce qu’il s’est passé il y a six ans pourraient bien avoir des liens plus étroits qu’il ne l’aurait cru. Pour réussir à avancer, Sei va devoir faire face à ce qu’il a redouté pendant tant d’années. Le souvenir de cette nuit est encore bien vivace et il faut maintenant qu’il prenne son courage à deux mains pour affronter des fantômes encore bien présents dans son esprit.

Quand on s’attarde en détail sur le synopsis de Yasha, on se questionne sur où souhaite nous amener la mangaka. Partant dans des thématiques plus scientifiques et éthiques, on est rapidement interpellé dans ce volume par tout ce qui se passe en arrière-plan. Un récit qui nous interroge au même titre qu’il nous hypnotise par tout ce qui semble se construire autour de notre protagoniste. On pose alors les yeux sur une épopée qui cache bien son jeu et qui va réellement montrer de quoi elle est capable au fur et à mesure que l’on prend conscience des enjeux en cours pour notre héros.

Le mystère reste entier

Dès que l’on entame les premières pages, on sent rapidement l’empreinte si spécifique de la mangaka. Cependant, là où on était plongé dans le milieu criminel avec Banana Fish, cette série nous fait aller vers de nouveaux horizons proposant des idées prometteuses. On sent cette envie de marquer rapidement le spectateur à travers tout ce qui se passe autour de ce héros dans sa jeunesse. En nous rendant témoin de l’effroyable scène qui va totalement chambouler son existence, l’autrice joue justement sur notre sens de la justice, mais aussi l’envie d’être derrière ce jeune garçon. Mais c’est réellement quand on attaque l’instant présent que les choses sérieuses commencent. Très vite, on va ouvrir les yeux sur le fait que l’on touche à des domaines très sensibles tout comme les thématiques voulues. A travers ce premier tome, on va se retrouver impliqué dans une intrigue qui nous amène à côtoyer le monde de la recherche scientifique et surtout d’explorer cette fine frontière entre l’avancée de cette dernière et l’éthique qui peut rapidement être bafouée. Des thèmes qui sont toujours très intéressants à suivre encore plus dans une société comme la nôtre et qui nous font réfléchir à bien des aspects de la vie et de ces grands groupes qui peuvent avoir un pouvoir immense. Cependant, ce récit ne cherche pas uniquement à nous faire réfléchir sur tous ces sujets. Comme souvent dans les oeuvres d’Akimi Yoshida, on a aussi le droit à une très grande part d’humain.

Cela s’exprime parfaitement à travers notre personnage central que l’on sent vraiment chancelant par rapport à sa condition actuelle. Un statut qu’il tient depuis maintenant six ans et qui a eu raison du peu d’espoir qu’il pouvait avoir. Pourtant, le fait de le suivre dans son périple nous montre aussi son désir profond de changer les choses. L’homme dépité que l’on nous présente au départ va peu à peu raviver cette flamme qui sommeillait en lui dès lors qu’il commence à découvrir des indices sur ses origines. Là, on touche à un point essentiel de l’histoire, mais aussi de ce qui fait la force de cette introduction. Plus on progresse au fil des chapitres et plus le contenu va s’intensifier pour nous faire comprendre à quel point tout ça est bien plus grand qu’on aurait pu le croire. Le fait d’ouvrir les yeux sur la situation va aussi provoquer l’arrivée d’encore plus de questions. Les réponses viennent en réalité renforcer le brouillard autour de ce jeune homme et de ce qui se passe autour de lui. Un juste équilibre qui donne ce sentiment au lecteur d’avancer sans pour autant lui donner toutes les cartes en main dès le début. La résolution du mystère est magnifiquement utilisée comme motivation pour que l’on ait envie de comprendre tout ça. Une œuvre qui maîtrise l’ensemble de ces éléments pour créer un résultat qui nous captive et joue avec notre curiosité afin de nous pousser à aller toujours plus loin. A l’image de Sei, on se sent perdu et on est en quête de la vérité.

Il y a toujours cette curiosité insatiable qui naît devant les travaux de cette artiste. Yasha ne fait pas exception à la règle à travers ce premier volume. En effet, il se dégage quelque chose d’attirant tout au long de notre parcours en compagnie de ce jeune homme qui ignore tellement de choses sur ses origines. Un conte où ce qui nous est présenté de prime abord cache en réalité une intrigue bien plus complexe. Les faux-semblants et les mensonges entourent cette histoire où l’on se demande bien quelle est la vérité derrière tout ça. Une quête qui se veut autant importante que personnelle.

Yasha et ses recherches fructueuses

On était impatient de pouvoir se jeter sur Yasha et ce premier volume est très loin de nous avoir déçus. En plus de retrouver de nombreux petits détails propres au style de la mangaka, cette histoire installe suffisamment bien son intrigue pour que l’on ait envie de continuer. Mais ce qui est sans doute le plus remarquable, c’est cette cohésion qui est trouvée entre le récit de société, la critique scientifique et l’aspect humain. Aucune partie n’est privilégiée aux autres et c’est justement en arrivant à réunir ces facettes que l’on est autant captivé par ce qui nous est présenté. De même, on apprécie tout particulièrement ce qui s’installe autour de Sei et de son entourage. Le travail apporté à ce jeune homme est incroyable au niveau de l’écriture au même titre que bon nombre de personnages secondaires. On se trouve devant un jeune homme désemparé et ayant baissé les bras, mais qui semble presque revivre au fil de ses découvertes. Même si tout ce qu’il apprend l’embrouille encore plus, il continue d’avancer et de facto nous pousse aussi à continuer. Un voyage qui s’annonce éprouvant pour notre héros, mais où l’on attise largement notre intérêt afin que l’on se dise que cela est nécessaire pour qu’il puisse enfin se libérer de son passé. Prenant des allures d’enquête avec pour toile de fond le milieu scientifique, la mangaka s’offre un terrain de jeu idéal pour exprimer tout son talent en matière d’écriture et surtout en matière d’ambiance. Une fois pris dans l’engrenage, difficile d’en ressortir tant les questions fusent dans notre tête.

Vous l’aurez compris si vous avez lu ces quelques lignes, mais Yasha est une très belle découverte. Il faudra bien sûr voir au fil des tomes si l’intrigue arrive à se maintenir en place et si les rebondissements et autres révélations sauront nous surprendre. Cependant, ce premier volume suffit amplement pour bien cerner la mainmise de l’autrice sur son univers et ce qu’elle veut en faire. Un récit qui tire autant sur les codes du thriller que du polar tout en y ajoutant une certaine critique de la société et de ce que le pouvoir peut faire entre de mauvaises mains. Le résultat est plus que probant et on a aussi cet attachement naissant qui se fait sentir au plus profond de nous pour ces personnages qui peuvent faire preuve d’un réalisme stupéfiant. Des individus ayant leurs failles et leurs forces tandis qu’ils tentent de démêler ce véritable sac de nœuds. Si vous aimez les autres titres de la mangaka ou que vous recherchez un scénario qui saura vous tenir en haleine alors cette série peut pleinement vous satisfaire. Bien sûr, les questions sont très nombreuses maintenant que l’on tourne la dernière page de ce premier acte. Est-ce que Sei va finir par découvrir la vérité sur lui et ses étranges capacités ? Parviendra-t-il à faire face à des révélations pouvant bousculer à jamais son existence ? Que se passera-t-il s’il se fait de nouveau capturer par un groupe rival ? Qu’est-ce qui peut bien se manigancer dans les coulisses de ce monde ? Il nous tarde déjà d’être au second tome.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Yasha. Avez-vous été séduit par cette introduction qui joue la carte de la science et du mystère ? Etes-vous intrigué concernant les origines de notre héros et ce qu’il découvre au fur et à mesure de cette histoire ? Trouvez-vous qu’il y a des thèmes forts qui s’expriment tout au long de cette lecture ? Pensez-vous que l’on aura le droit à une évolution intéressante de l’ensemble du casting pour les prochains chapitres ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 1996 Yoshida Akimi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.