Demon Slayer T8

Demon Slayer tome 8 : la détermination d’un pilier

Parmi les nombreux titres qui ont fait parler d’eux ces derniers temps, il y a un phénomène qu’il est presque impossible d’avoir loupé. On parle bien sûr de celui de Demon Slayer qui a refait parler grandement de lui à travers son anime qui est disponible sur Wakanim. Aujourd’hui, c’est la sortie du huitième tome de cette saga aux éditions Panini. On s’est donc dit qu’il serait intéressant de voir si l’œuvre continue de tracer sa route avec toujours autant d’entrain surtout au vu de l’arc qui nous était proposé. Alors que l’on se retrouvait embarqué dans le fameux train de l’infini, nos amis étaient en proie à une violente menace. Devant à la fois protéger de nombreux civils et faire attention à ne pas blesser les victimes du démon ayant envahi ces wagons, les pourfendeurs étaient bien loin de se douter de ce qui les attendait. Un passage qui nous avait marqués de par la présence d’un des célèbres piliers, mais aussi par la progression de notre célèbre trio. C’était donc avec beaucoup d’impatience que l’on espérait mettre les mains sur cette suite. Le résultat est plus que réussi pour un futur qui s’annonce captivant. Le temps est donc venu de dégainer à nouveau notre sabre et de partir à la chasse aux monstres.

Un combat flamboyant

Demon Slayer T8 Rengoku

De sages paroles.

Demon Slayer, imaginé par Koyoharu Gotouge, nous avait laissés alors que l’on était en pleine séance de rééducation pour nos trois camarades. Il faut dire qu’après leur terrible combat au sein de cette forêt maudite, leur corps avait subi de nombreuses séquelles. Une douleur qui était autant physique que psychologique alors que la plupart d’entre eux se demandaient s’ils étaient vraiment taillés pour ce rôle. En plus de cela, Nezuko avait bien failli être passé au fil de l’épée suite au conseil des piliers qui voyaient en elle un très grand danger. Heureusement pour Tanjirô, sa soeur était parvenue à réfréner sa soif de sang et à prouver à tout le monde qu’elle n’était pas comme les autres démons. Même si le doute était encore bien présent parmi l’élite de cette organisation, il fut décidé que son jugement serait rendu au fil du temps. Affaibli, observé constamment et inquiet, le jeune montagnard ne savait plus où donner de la tête. Cependant, cela n’entama en rien sa détermination qui avait même redoubler d’intensité. Il était prêt à tout pour se perfectionner et profita donc de la quiétude de cet environnement pour maîtriser la technique du souffle permanent. Très vite rejoint par Inosuke et Zen’itsu, le groupe ne cessa de s’améliorer en attendant de récupérer totalement.

Les jours passèrent jusqu’à ce que leur guérison soit totale. Bien décidé à reprendre rapidement du service, les trois comparses n’eurent pas à attendre longtemps pour être envoyé en mission. Pour cela, ils vont devoir prendre le train de l’infini pour atteindre leur destination. Ils ne s’attendaient pas à retrouver Rengoku, le pilier de la flamme, à leurs côtés. Plus encore, ils furent pris au piège par Enmu, le démon du sommeil, qui avait investit les lieux. En réalité, l’intégralité de cette locomotive était sous son contrôle et il prenait un malin plaisir à plonger ses victimes dans un effroyable cauchemar dont seule la mort pourrait les libérer. Subissant cette attaque de plein fouet, l’équipe se retrouva au pays des songes et dû faire face à la peur la plus enfouie en eux. Heureusement, Tanjirô parvint à s’extraire de cette prison onirique et pu divulguer l’astuce permettant de s’évader de ce traquenard. Après un combat éprouvant, le combat allait atteindre son point culminant. Le jeune pourfendeur de démons alla même jusqu’à utiliser la danse du dieu du feu afin de porter une puissante contre-attaque à son adversaire. Alors que tout le monde pensait enfin être tiré de cette sordide geôle de métal, une autre menace s’apprêtait à faire son apparition. Un autre duel était sur le point de débuter et de faire trembler l’ensemble de la zone. La lutte n’est jamais finie pour un pourfendeur.

C’est donc suite à un début d’arc à la fois mouvementé et intéressant que Demon Slayer est venu nous proposer la conclusion de ce dernier. Un passage qui va signifier énormément de choses pour nos héros et surtout lancer plusieurs mystères qui vont nourrir notre imagination et notre désir d’avancer. On va alors autant être épaté par le spectacle qui s’offre à nous que attristé en voyant ce qui va se passer. Un titre qui va, une fois de plus, jongler entre différents tableaux et ainsi nous proposer une palette d’émotions puissante et impactant pour l’avenir.

Un héritage d’une grande importance

Il est très compliqué d’évoquer ce huitième volume de Demon Slayer sans spoiler des informations capitales. On va donc essayer d’être le plus évasif possible afin que vous puissiez conserver la surprise de la lecture. Comme dit précédemment, ce tome va signer la conclusion de l’arc narratif du train de l’infini. Un chapitre qui aura finalement été assez court, mais qui aura su condenser tout ce qui était vital pour que nos amis progressent. En réalité, on va vraiment se rendre compte du fossé qui peut exister entre notre trio et les guerriers supérieurs propres à chaque camp. Un état de fait dont on avait déjà pu prendre conscience lors de leur dernière aventure, mais qui vient se renforcer ici de manière brutale et sanglante. Autant le dire tout de suite, on ne s’attendait pas du tout à ce qui allait se passer et cela va aussi permettre de renforcer l’aura spécifique à ces piliers dont on a pu voir quelques prouesses déjà grandioses. Si l’on sait pertinemment qu’ils sont redoutables, Rengoku va aussi présenter un tout autre visage de cette fonction. Il va montrer qu’il est l’incarnation de cette volonté de protéger ceux qui sont plus faibles et que rien ne peut venir ébranler cette énergie qui déborde en lui. 

En fait, s’il est le pilier de la flamme c’est autant pour ses techniques que sa vision des choses. Tel un feu dévorant tout sur son passage, rien ne peut venir stopper son désir ardent de venir en aide aux autres. C’est donc un visage très humain qui nous est montré de ce guerrier redoutable et qui va avoir une influence incomparable à l’égard de nos trois jeunes épéistes qui ouvrent les yeux sur ce que leur combat implique aussi. L’adversaire à terrasser n’est pas que le démon se trouvant devant eux, il est aussi représenter par cette peur qui grandit dans le coeur de tous ceux qui craignent pour leur vie. Un élément à ne surtout pas ignorer surtout pour Tanjirô qui n’a eu de cesse d’avoir de l’empathie envers les gens qu’il a pu croiser, même les ennemis qui se sont dressés sur sa route. Outre tout cela, cette lecture va aussi grandement éveiller notre curiosité quant à cet héritage que semble avoir acquis notre protagoniste et qu’il commence tout juste à cerner. Une intrigue qui vient s’ajouter à cette guerre se déroulant dans l’ombre et qui pourrait bien changer beaucoup de choses au vu des dires que l’on a pu voir dans ces pages. Ainsi, Demon Slayer va autant nous proposer des scènes d’actions resplendissantes que des mystères venant étoffer la richesse de ce récit. Un complément parfait pour ce titre qui grandit à chaque nouvel acte.

Lorsque l’on s’attarde en détail sur le contenu de cette lecture, on se rend finalement compte que Demon Slayer reste fidèle à ce qu’il a été depuis le début. Ne s’axant pas uniquement sur des affrontements dantesques, ce manga cherche aussi à étoffer constamment son univers tout en donnant une écriture soignée à tous ces acteurs montant sur scène. Même ceux que l’on a pu admirer que quelques instants parviennent à resplendir et à nous laisser sur une prestation parvenant à nous toucher profondément.

Demon Slayer enchaîne les prouesses

Demon Slayer T8 détermination

Un combat enflammé.

Le contrat est habilement rempli pour Demon Slayer qui répond à toutes nos attentes. L’auteur maîtrise à la perfection tout ce qu’il a mis en place afin que le show qui nous soit présenté puisse aller au-delà du simple divertissement. A travers ses personnages au background travaillé, le mangaka souhaite que le lecteur puisse avoir une profonde sympathie pour eux. Cela marche autant pour les pourfendeurs de démons que ces créatures qui leur servent de proie. Si les plus puissants d’entre eux se présentent comme des monstres n’ayant plus rien d’humain, les autres réussissent toujours à toucher notre corde sensible. Cette lecture laisse un peu cette empathie que l’on peut avoir pour ces amateurs de sang humain pour s’attarder sur ces grandes figures qui les combattent. On est donc constamment interpellé par un détail, une émotion et une information qui constituent tout ce qui fait le charme de cette aventure littéraire. Un passage compliqué, mais qui est aussi annonciateur d’espoir pour la suite de cette épopée où il y a déjà eu trop de souffrances dans les deux camps.

C’est donc encore un immense oui pour cette série qui, en plus de nous faire vibrer, parvient à s’étoffer à chaque case. On se laisse rapidement emporté dans ce monde difficile où tout se règle à la force des bras et où la moindre erreur est synonyme de mort. Un ouvrage qui nous aura fortement rappelé cela après une précédente expédition qui venait apporter un peu de calme. La saga continue donc son petit bout de chemin sans jamais s’écarter de ce sentier qu’elle a elle-même tracée. De plus, l’auteur sait comment saupoudrer son récit avec plusieurs petits secrets qui viennent agrandir le champ des possibilités pour la suite. De l’action à foison, une touche d’émotion et des informations importantes qui ouvrent de nombreuses portes vers des avenirs différents. Un tome qui est surtout là pour marquer les esprits et poser les bases du prochain arc. A présent, les questions fusent dans notre esprit alors que l’on se tourne vers l’horizon. Quelle est donc cette nouvelle mission qui attend nos héros ? Vont-ils réussir à aller de l’avant après tout ce qu’il s’est passé ? Qu’est-ce qui se cache réellement derrière la danse du dieu du feu ? Il faudra être un peu patient pour savoir ce qu’il en est. En attendant, on prend un malin plaisir à visionner de nouveau toutes ces scènes qui ont émerveillé notre regard et toucher notre coeur.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce huitième volume de Demon Slayer. Pensez-vous que l’on a ici l’un des points culminants de l’oeuvre ? Avez-vous grandement apprécié le rôle de Rengoku ? Croyez-vous que cette épreuve va aussi symboliser un nouveau départ pour Tanjirô et ses amis ? Etes-vous curieux de voir jusqu’où les pas de ces trois guerriers vont les mener ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2016 Gotoge Koyoharu, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *