Sahara,-le-samouraï-aux-fleurs-2

Sahara – Le samouraï aux fleurs : la graine de l’espoir

Même si l’on dit très souvent que le manga a déjà pu servir à traiter de nombreux sujets, il reste cependant certains sentiers à explorer ou qui ont été très peu utilisés. Des thématiques pouvant êtres fortes et intéressantes à suivre, mais qui peuvent aussi être compliqués à mettre en scène à travers une histoire. Pourtant, il arrive que l’on puisse avoir une excellente surprise sur ce point et ce fut le cas du titre que l’on va aborder aujourd’hui. Nos pas nous ont conduit récemment au sein du catalogue de nobi nobi pour découvrir leur dernière licence en date. Il s’agit de Sahara – Le samouraï aux fleurs, un one-shot paru il y a seulement quelques jours. Si la couverture très fleurie et le synopsis nous avaient interloqués, on était tout de même curieux de voir où allait nous emmener ce conte. C’est donc avec beaucoup de curiosité que l’on s’est lancé dedans et on a été grandement surpris par la pertinence des propos tenus. Mettant en avant un scénario tournant autour de l’écologie, mais aussi de l’impact de l’homme sur son environnement. Un sujet assez original qui va nous délivrer une aventure aussi éblouissante qu’intelligente. L’heure est donc venue de suivre les traces d’un homme luttant pour le retour de la verdure.

Un monde de sable

Sahara - personnages

Une rencontre qui va tout changer.

Sahara – Le samouraï aux fleurs, imaginé par Yûsaku Shibata, nous plonge dans un monde en plein désordre. En effet, la Terre est entièrement recouverte de sable et ne laisse donc que très peu de possibilités aux gens pour survivre et s’installer. Plus aucun brin d’herbes ne pousse sur ces terres qui subissent les conséquences liées à la guerre ayant autrefois fait rage. Heureusement, l’Humanité est du genre tenace et a tout de même réussi à préserver quelques villes pour subsister, même si les ressources sont de plus en plus rares. Une situation qui favorise l’écart entre les différentes classes sociales et obligent certains à se lancer dans le crime pour s’en sortir. Pour ne rien arranger à la situation, de terribles dangers guettent ceux qui osent pénétrer dans ce désert interminable. Vestiges du conflit ayant causé tout cet enfer, des soldats automates continuent de parcourir ces dunes à la recherche de nouvelles victimes. Se retrouver face à l’une de ces créatures est quasiment signe de mort. Très peu de témoins sont d’ailleurs encore en vie pour parler de leur rencontre avec ces êtres mécaniques. Cependant, l’arrivée d’un inconnu pourrait bien faire basculer le rapport de force. En effet, un samouraï atypique semble parcourir librement ces terres sans craindre nullement ces ennemis qui l’assaillent. Il ne lui faut que quelques minutes pour venir à bout de tels adversaires à l’aide d’une étrange épée qu’il conserve précieusement auprès de lui.

Cette dernière semble avoir le pouvoir de prendre la forme de différentes plantes et fleurs. Une chose pouvant sembler impossible surtout dans ce monde où la nature a totalement disparu. Un beau jour, cet individu va faire la rencontre de Yae, une jeune fille qui cherche absolument à rejoindre la Vallée de l’Arbre-monde. Ce lieu est pour beaucoup une légende qui n’existerait que pour faire plaisir à certains simples d’esprit. Malgré tout, cette demoiselle est convaincue que cet endroit existe et qu’il représente le dernier lieu où subsiste encore un peu de végétation. En plus de ça, cette quête semble aussi très personnelle au vu de son insistance à y aller le plus rapidement possible. Elle est prête à tout pour atteindre son but et ainsi espérer y découvrir le bourgeon de la vie pouvant transformer à jamais ce monde sans vie. Sans réellement expliquer pourquoi, Sahara le samouraï décide de la suivre dans son périple en lui servant de garde du corps. Serait-il lui aussi intéressé par ce village mythique ? Yae ignore totalement les raisons de ce dernier, mais elle sait pertinemment que pour y arriver, elle aura besoin de quelqu’un pouvant les protéger. Ainsi débute le périple de ce duo atypique qui va devoir faire face à de nombreuses épreuves et aussi se confronter au passé pour espérer façonner l’avenir. Tant que l’espoir règne et qu’il y aura des gens pour se battre pour elle, alors une graine pourra toujours apparaître afin de ramener la paix ici-bas. 

On peut clairement dire que Sahara porte bien son nom étant donné le contexte dans lequel on se retrouve. Ce qui est remarquable avec cette lecture, c’est à quel point l’auteur est parvenu à implanter tout ce qu’il désirait sans que l’on n’ait l’impression qu’il y en ait trop. Le lecteur se retrouve rapidement aspiré par ces terres sans vie où le sable recouvre tout. Une épopée qui va nous faire prendre conscience de l’importance de cette nature qui nous entoure et de ce qu’elle apporte au monde entier. Un combat bien réel mis en scène à travers une fiction qui allie grand divertissement et des valeurs importantes. L’action au service de la sauvegarde d’un monde qui peut encore renaître.

Une thématique originale et puissante

Aussi loin que l’on se souvienne, le thème de l’écologie n’a été traité que très peu de fois à travers le manga. Pourtant, il y a beaucoup de matière derrière ce combat pouvant ainsi donner naissance à des histoires aussi intelligentes que prenantes. On était donc très heureux de voir que Sahara allait emprunter cette route et on a même été étonné de la façon dont ce sujet fut amené tout au long du one shot. Tout d’abord, il est pertinent de voir à quel point ce récit peut facilement faire écho à des choses probables dans la réalité. Bien sûr, tout ici est amené pour créer une histoire grandiose et aussi épique, mais le fond du manga est criant de sincérité. Le fait d’opposer tout ce qui est technologique à la nature elle-même est aussi là pour souligner à quel point la mainmise de l’homme sur son environnement peut avoir des conséquences terribles. A cela s’ajoute aussi une dimension militaire qui permet de montrer à quel point ce genre de conflits stériles peut provoquer des dommages considérables sur tout un écosystème. De ce fait, cet ouvrage ne va avoir de cesse de jongler entre la fiction et ce réel problème qui nous concerne tous. Bien sûr, on ne rentrera pas dans les détails pour ne pas spoiler, mais tout le scénario va être là pour montrer l’importance de cette végétation qui nous entoure, mais dont on ne fait pas forcément attention. Cependant, l’auteur va aussi faire preuve d’une grande ingéniosité pour appliquer cette thématique importante à ses yeux pour en faire des éléments qui s’intègrent habilement dans le côté action de son intrigue.

Tout d’abord, on peut citer les fameux soldats automates qui représentent cette destruction qui peut animer le cœur des hommes sans que rien ne puisse l’arrêter. Un témoignage de ce que l’être humain peut faire de pire à sa propre planète. En face, on a beaucoup apprécié ce que représente notre ami samouraï et ce qui va graviter autour de lui. Rien que le fait d’avoir imaginé une arme s’inspirant de plantes et de fleurs pour combattre est parfait tant cela colle au message véhiculé. Une manière de dire que la nature aussi peut se battre et qu’elle finit toujours par regagner ses droits. En plus de ça, en un seul ouvrage, le mangaka réussit parfaitement à incorporer tout ce qu’il désirait afin de donner une œuvre cohérente qui va aller jusqu’au bout de son idée. Entre combats grandioses et message fort et crucial, Sahara dégage alors constamment une poésie qui nous touche. C’est autant une vision d’un monde dépourvu de verdure qui nous est présenté qu’un désir de montrer à quel point il suffit parfois de s’arrêter quelques instants pour comprendre toute la beauté qui nous entoure. Alors que la nature est autant artiste que sa propre œuvre d’art, ce manga nous rappelle que l’on est entouré des plus beaux tableaux de ce peintre au talent inégalable. Et même au-delà de ça, il suffit de quelques instants pour que cette épopée nous implique dans ses enjeux et surtout que l’on sympathise avec ce tandem qui nous est présenté. Tout simplement une aventure qui dépasse le cadre du simple amusement pour être porteuse d’un combat qui mérite d’être mené pour protéger cet environnement fragile dans lequel on grandit.

Dire que l’on a été agréablement surpris par Sahara serait un euphémisme. On ne s’attendait pas du tout à prendre autant de plaisir en suivant le périple de ce guerrier rêvant d’un monde en paix. Tout est parfaitement bien ficelé pour que l’on soit totalement captivé par ce qui se passe et que tout se règle habilement en un seul ouvrage. Il n’y a aucunement cette sensation de vouloir une suite tant les événements que l’on observe s’enchaînent à la perfection. Une œuvre qui aura parfaitement su porter son message tout en y amenant un amusement que seul le manga peut offrir. On admire alors les quelques vestiges floraux de ces contrées et l’on ouvre alors les yeux sur la beauté de tout ceci.

Sahara offre une très belle fleur

Sahara - combat

Power of flower !

Sahara fut une très belle découverte en tant que one-shot. On ne s’attendait pas du tout à ce que ce conte puisse nous captiver autant. Au final, la manière dont est amené l’écologie, le conflit qui est mis en scène entre la technologie et la nature et aussi la créativité de l’auteur pour utiliser son sujet sous de multiples formes sont autant d’éléments qui nous ont fascinés. On est même heureux de voir un mangaka utilisé aussi habilement cette thématique pour donner vie à un scénario qui réussit à attirer toute notre attention. Un très beau message de la part de ce dernier qui souhaite éveiller les consciences sur la beauté du monde qui nous entoure et surtout l’impact que l’on peut avoir sur notre environnement. Une ode à la vie et à la découverte de tout ce qui peut embellir notre quotidien. Cette histoire dégage une grande poésie qui va prendre tout son sens en arrachant toute cette verdure pour qu’au final on puisse se représenter l’importance de ce qui fut perdu. Ainsi, la simple apparition d’une fleur, d’un bourgeon ou d’une plante suffit à nous donner le sourire. Ce qu’autrefois on aurait pu zapper sans même y faire attention est maintenant devenu une source de contemplation et de bonheur. Un ouvrage qui mélange habilement les codes du récit d’action et d’aventure tout en créant une toile de fond pertinente et percutante. En posant les yeux sur cet immense désert devenu le foyer de ces gens, c’est un reflet sur notre propre société qui nous est démontré. Une lecture ayant plusieurs niveaux de lecture.

Vous l’aurez donc compris, Sahara – Le samouraï aux fleurs est un titre que l’on recommande grandement. Si d’habitude on essaye de voir à quel type de lecteur un manga pourrait plaire, ici on ne va pas faire ça. Après tout, ce récit est si important dans ce qu’il nous souhaite nous raconter qu’il est presque possible pour lui d’être universel. N’importe qui peut trouver son bonheur dans cette aventure littéraire qui est autant un très bon divertissement qu’une formidable preuve que la bande-dessinée peut aussi être un formidable moyen d’expression sur des sujets actuels. Une histoire qui n’a même pas besoin de suite tant tout est maîtrisé pour que l’on ait un début prometteur, une épopée captivante et une fin ouverte laissant notre imagination prendre la suite. Une petite pépite dont on est heureux d’avoir franchi le pas pour la lire. En plus de ça, c’est vraiment génial de voir à quel point l’auteur a pu s’amuser à travers son contexte de base pour créer des éléments qui collent autant à son thème que renforçant l’amusement ressenti. Rien que les armes proposées subliment ce message tout en hypnotisant notre regard. En suivant ce duo, c’est un peu comme observer la nature reprendre ses droits et rétablir l’équilibre qui est possible entre elle et l’être humain. Une fable écologique qui mérite largement le coup d’œil.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant Sahara – Le samouraï aux fleurs. Avez-vous trouvé que la confrontation entre la nature et la machine était bien représentée ? Auriez-vous aimé que le récit continue ou trouvez-vous que ce one-shot suffit amplement ? Pensez-vous que la thématique écologique de ce titre est assez puissante pour parler au plus grand nombre ? Avez-vous apprécié les personnages rencontrés tout au long de ce voyage à la fois difficile et poétique ? Trouvez-vous que ce récit permet de réfléchir sur divers aspects de la vie et de la planète ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2015 Shibata Yusaku, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.