En scène

En scène ! : nos 5 raisons pour débuter

On se retrouve aujourd’hui pour une autre petite chronique autour de notre rendez-vous du moment. Après avoir déjà abordé le cas pour un titre en particulier, on revient pour mettre en avant une série qui mérite le coup d’oeil. Encore une fois, on souhaite aborder dans ce genre d’articles des mangas qui ont de très belles qualités et qui, pourtant, n’ont pas forcément la visibilité qu’ils méritent. Pour ce samedi, on s’est dit que l’on allait vous emmener dans un milieu qui n’a pas été si traité que ça à travers ce média. On parle du monde du ballet. Il y a pourtant un titre qui a parfaitement su amener et travailler ce sujet. Cette série nous vient de chez Kurokawa et compte actuellement seize tomes. Il s’agit d’En Scène dont nous avions déjà parlé longuement dans une autre chronique. Au vu des forces de la série, on s’est dit qu’il serait pertinent de revenir dessus en cinq points qui font que l’on considère cette oeuvre comme une lecture absolument fantastique. Entre traitement des personnages, bienveillance bienvenue dans ce milieu compétitif et un univers qui ne s’arrête pas uniquement à la danse, il y a fort à dire dessus. Il est donc grand temps de s’attarder sur tous ces éléments qui permettent à cette saga d’offrir une remarquable prestation.

5 – Une héroïne qui donne le sourire


En scène - chorégraphie

Il est impossible d’aborder En Scène sans évoquer son héroïne. Kanade est un véritable rayon de soleil tout au long du manga. On ne parle pas ici de naïveté ou d’innocence, mais plutôt d’une personnalité qui fait que l’on a constamment envie de l’encourager. Il suffit de la voir se battre pour son rêve de devenir danseuse de ballet pour que l’on soit captivé. Elle a beau avoir des moments de doutes ou des instants terribles, elle se redresse constamment et sans perdre son sourire. Le simple fait de la suivre de son plus jeune âge jusqu’à son adolescence fait que l’on s’attache très rapidement à ce personnage. C’est un peu comme si on faisait partie de sa famille et que l’on assistait à chacune de ses représentations afin de lui partager tout notre soutien. En plus de ça, si elle est épatante par sa progression et son évolution, il y a une chose qui reste constante chez elle. Il s’agit de sa bienveillance qui ne faiblit à aucun moment. Kanade ne fait jamais preuve d’hostilité et sa gentillesse va même déteindre sur tous ceux qui l’entourent. Un vent de fraîcheur qui vient tout balayer dans ce domaine très strict et exigeant. On ne peut alors qu’être fasciné par cette demoiselle qui se bat de toutes ses forces pour accomplir son rêve.

4 – Une formidable découverte du ballet


En scène - représentation

Bien évidemment, En Scène tire aussi une grande partie de sa force de son traitement de l’univers du ballet. On a donc un aspect très instructif qui se combine au parcours de Kanade. Une saga qui tente justement de nous présenter ce monde que l’on ne connaît pas forcément en détail et qui ne nous attire peut-être pas au départ. Sans être pesant dans ses explications ou trop centré sur ça, la mangaka a su trouver un juste équilibre entre description et divertissement. D’ailleurs, rien ne nous est épargné dans ce récit qui nous décrit avec soin chaque aspect de cet univers si particulier. Qu’il s’agisse des entraînements intensifs, des représentations où tout peut basculer, des études supérieures et la création de chorégraphie, tout y est. Il n’y a pas un seul tome où l’on ne découvre pas une nouvelle facette de cet environnement qui nous émerveille de plus en plus au fil des connaissances acquises. Un intérêt qui est donc constamment nourri par rapport à ce que l’on découvre et qui nous prouve à quel point le ballet peut véhiculer des messages forts et surtout des émotions palpables. Les coulisses nous épatent tandis que l’on reste stupéfait par le spectacle qui prend vie sur scène.

3 – Une oeuvre complète


Tome 10 - danse

On l’abordait dans le point précédent, mais En Scène est une oeuvre complète dans ce qu’elle souhaite proposer. Cela ne se résume pas uniquement au milieu du ballet, mais à tout ce qui entoure la vie de ces jeunes danseuses. On va donc s’attarder sur les choix de vie nécessaires pour pouvoir se lancer pleinement dans cette discipline. Une immense part de slice of life où les études sont importantes, mais aussi les voyages à l’étranger. Il y a une richesse incroyable qui ne cesse de prendre de plus en plus d’ampleur au fil des volumes. Cela permet aussi d’aborder des sujets et thématiques bien différentes de ce que l’on aurait pu imaginer au départ. Par exemple, la barrière de la langue où il faut savoir s’adapter et essayer de comprendre pour simplement suivre les cours en dehors du Japon ainsi que d’échanger avec les autres. Des leçons de vie importantes et qui prennent tout leur sens dans cette aventure qui a déjà un long vécu, mais qui peut encore nous réserver bien des surprises. Une oeuvre qui a parfaitement su concevoir son coeur pour ensuite s’étendre petit à petit sur pleins d’autres sujets qui s’inscrivent habilement dans le périple de Kanade qui doit aussi apprendre et grandir.

2 – Des représentations bouleversantes


Tome 14 - entraînement

En dehors de tout ce qui est entraînement, réflexion et surpassement de soi, En Scène c’est aussi de grandes représentations. Sur cet élément, on a clairement de quoi faire tant on assiste à des prestations d’une grande beauté. On a beau ne pas être connaisseur du ballet, il y a une magie qui opère dès lors que le rideau se lève et que l’on assiste au spectacle. Des émotions sont véhiculées sans même avoir du moindre mot. La chorégraphie, le jeu d’acteur, mais aussi les prouesses techniques contribuent à nous scotcher à notre siège. En plus, on peut assister à deux pièces similaires par rapport aux choix des personnages et pourtant ne pas avoir la même sensation. C’est aussi ça qui est remarquable avec cette série. Elle réussit à nous montrer qu’il n’y a pas qu’une seule façon d’incarner l’une de ces grandes figures. Le caractère de la danseuse, son talent, mais aussi sa propre vision du rôle qu’elle incarne sont autant de facteurs qui vont rendre son interprétation unique par rapport aux autres participants. On n’a donc jamais ce sentiment de lassitude ou de déjà-vu que l’on pourrait croire. Chaque nouvelle entrée sur scène s’accompagne d’un show qui nous met des étoiles dans les yeux et où l’on vibre totalement.

1 – Une lecture éblouissante et d’une grande tendresse


En scène - apprentissage

Pour finir ce tour d’horizon des atouts d’En Scène, on avait envie d’aborder un élément que l’on considère comme très important. Un aspect qui contribue à cette identité qui est propre à ce manga. Il s’agit de cette lueur qui se dégage à chaque fois que l’on ouvre un tome. Il n’y a pas une seule fois où l’on n’est pas emporté par cette avalanche de bonne humeur qui accompagne les pas de Kanade. On l’a dit plus tôt, mais on a des moments où l’angoisse est palpable. Pourtant, la mangaka parvient toujours à transformer chaque situation en une sublime leçon et surtout une formidable démonstration de courage et d’entraide. Alors que l’on nous présente le ballet comme un milieu très compétitif et où très peu de gens peuvent avoir les qualités requises pour faire partie des plus grands, on n’est jamais dans cette noirceur qui aurait pu très bien y être. Notre héroïne nous montre qu’il est tout à fait possible d’avancer sans forcément mettre des bâtons dans les roues des autres. Au contraire, elle va même jusqu’à les encourager et les soutenir. Cela chasse cette obscurité que l’on imaginait pour laisser place tout simplement à des adolescents qui nous éblouissent par leur désir d’accomplir leur rêve. Il est alors impossible de rester de marbre face à eux. Ils ont tous ce désir d’aller plus loin et se poussent mutuellement en avant afin de progresser.

On espère que cet article vous aura plu. Comptez-vous tester En Scène ou connaissiez-vous déjà la série ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.