The Killer Inside

The Killer Inside : nos 5 raisons pour commencer

Il est grand temps de repartir pour mettre en avant une série qui mérite le coup d’œil et qui, malheureusement, n’est pas forcément sur le devant de la scène. Voici donc un nouvel épisode de “nos 5 raisons pour commencer” dédié cette fois-ci à The Killer Inside. Cette série, disponible aux éditions Ki-oon, n’a eu de cesse de nous épater en de nombreux points qui lui ont permis de renforcer notre intérêt pour elle. Un récit qui pouvait sembler intrigant au départ, mais qui s’est rapidement transformé en une enquête formidable. Que cela concerne les personnages, l’histoire, le rythme, mais aussi les rebondissements, il y a énormément à dire sur ce manga. Un excellent thriller qui a de quoi vous surprendre et qui en plus est porté par une fabuleuse direction artistique. C’est donc une virée dans l’esprit d’un jeune homme torturé que l’on vous propose à travers cette petite sélection des atouts de la licence. Bien évidemment, il ne s’agit là que d’une liste subjective et qui peut être différente en fonction de chacun. Nous serions d’ailleurs ravis de connaître votre avis sur cette saga ainsi que votre propre regard sur cette œuvre.

5 – Une lecture qui ne cesse de monter en puissance


The Killer Inside T1

On commence rapidement avec sûrement un élément qui se démarque très rapidement du reste. Il n’est pas rare de voir des licences qui prennent leur temps ou qui vont essayer de rester dans des eaux connues pendant plusieurs tomes. Cela permet d’installer le récit, mais surtout de nous imprégner plus facilement de l’environnement dans lequel on évolue. The Killer Inside ne prend pas du tout cette direction. Alors que le premier tome semble démarrer de manière assez classique, on prend rapidement conscience de la portée de ce scénario. L’intrigue dévoilée va prendre une ampleur inattendue et dès ce moment où l’on se rend compte de ça, l’auteur ne va plus nous lâcher. Chaque nouveau chapitre est donc l’occasion de plonger un peu plus dans cet univers assez fou où survivre peut prendre bien des formes. On ouvre un tome et l’on peut entrevoir une histoire qui va toujours plus loin sans pour autant paraître exagérée. Tout est finement conçu pour que l’on ne s’ennuie jamais et que l’on soit tenu en haleine devant cette affaire qui prend de telles proportions. Tandis que l’on pense que cela ne peut pas aller plus haut, on se prend une autre claque tellement chaque acte va supplanter le précédent. Une licence qui ne baisse jamais en rythme et qui va surtout offrir de multiples obstacles différents.

4 – Des personnages aussi soignés que terrifiants


The Killer Inside T2

Bien évidemment, il est important pour avoir une bonne histoire d’avoir aussi des personnages qui nous parlent ou bien qui vont nous marquer. Sur ce plan, The Killer Inside fait rapidement étalage de tout son talent. Nous avons bien sûr notre protagoniste qui va n’avoir de cesse de se retrousser les manches pour comprendre ce qui lui arrive, mais il y a aussi toute une galerie d’individus fascinante et souvent terrifiante. En fait, c’est ce qui est fascinant avec cette licence. En nous plongeant dans cette aventure, on comprend que chaque être humain peut cacher un autre visage. Comme le représentent si bien les couvertures de la saga, chaque acteur de ce récit possède une autre facette qui est souvent bien loin de celle que l’on nous montre lors de la première rencontre. Ce qui est justement incroyable, c’est que toutes ces doubles personnalités font écho au personnage principal qui est au cœur de cette tourmente. Il est celui dont on ne sait jamais qui est vraiment aux commandes de son corps. Cela joue grandement sur notre immersion, mais aussi la tension ainsi que notre intérêt pour cette épopée. On se demande alors sans cesse si cet individu est digne de confiance ou s’il n’y aurait pas un être dangereux derrière ce sourire. Un formidable travail d’écriture qui va grandement contribuer à nourrir cette atmosphère pesante.

3 – Un scénario palpitant


The Killer Inside T3

Autre élément qui fait la force de The Killer Inside n’est autre que son scénario. On tient à le redire, mais le côté classique des premières pages va rapidement s’effacer pour nous dévoiler toute la force de cette intrigue. Dès l’instant où l’on suit les pas de cet adolescent dans sa recherche de la vérité, on est propulsé dans un monde où l’espoir n’a pas sa place. On ouvre les yeux sur les travers qui peuvent habiter la société, mais aussi être terrorisé par l’attrait que certains monstres peuvent engendrer chez certaines personnes. On est constamment en contact avec ça jusqu’à atteindre des sommets au vu de certains éléments qui se dévoilent à nous. Même quand on pense avoir les bonnes pièces du puzzle pour finir par entrevoir le dessin final, on finit par comprendre que celui-ci cachait une autre face. Une dualité qui anime l’ensemble de la licence et qui va même se ressentir dans la construction narrative du récit. C’est vraiment prenant de voir l’habileté avec laquelle le mangaka réussit à nous faire croire que l’on touche au but pour finalement nous donner la sensation que l’on recule. Cette ligne d’arrivée censée nous donner les réponses que l’on attend s’éloigne un peu plus tandis que l’on lève le voile sur les mystères de ce conte palpitant. Une excellente histoire qui sait comment renouveler l’attrait que l’on peut avoir pour cette épopée littéraire.

2 – Une diversité dans les épreuves


T4

Quand on parle d’épreuves dans The Killer Inside, on parle surtout des adversaires que va devoir affronter le protagoniste. Des opposants qui vont tous représenter une menace différente et ainsi renouveler l’intérêt du récit. Ce qui est formidable, c’est que justement chaque opposition va mettre en avant un élément qui va contribuer à enrichir cette atmosphère déjà lourde. Que cela soit de manière très physique et violente au conflit plus psychologique et sournois, rien ne nous est épargné. On est donc tétanisé face à ces obstacles qui ne font que redoubler d’intensité, mais aussi de subtilité. Même l’autre facette de notre protagoniste joue un rôle de danger qui peut survenir à tout instant. Le lecteur n’est donc jamais à l’abri que tout se retrouve bousculé et que le pire arrive. Il est donc impossible de se défaire de cette sensation oppressante qui colle parfaitement à la volonté de ce récit. En plus, on a beau faire face à des gens ayant une personnalité bien distincte et symbolisant un danger pour l’enquête, il y a toujours quelque chose qui vient nous ramener à cette intrigue. Il n’est donc pas question de faire simplement un antagoniste marquant, mais de l’intégrer habilement dans un ensemble bien plus grand. Une remarquable prouesse qui montre tout le talent de l’auteur qui ne laisse absolument rien au hasard.

1 – Une enquête aux multiples rebondissements


T5 Killer

Pour finir cette petite sélection des atouts de The Killer Inside, on ne pouvait pas évoquer ce titre sans parler de sa maîtrise du suspens. En un seul volume, cette histoire parvient totalement à renverser ce que l’on croyait et à montrer que l’approche que l’on avait n’était pas forcément la bonne. Un scénario qui se joue de nous pour notre plus grand plaisir et qui va jouer efficacement sur la dualité des personnages pour nous délivrer des scènes emblématiques et surtout des surprises de taille. On reste alors sans voix en voyant à quel point tout ce que l’on pensait avoir compris n’est au final qu’une infime partie de ce que l’on voulait bien nous montrer. C’est donc un remarquable travail qui est fait pour autant écrire une histoire qui ne finit pas par lasser le lecteur tout en parvenant à nous tromper à de très nombreuses reprises. Cela contribue au plaisir ressenti et surtout à renforcer ce désir de connaître le fin mot de tout ça. Un thriller intense et qui ne relâche jamais son emprise même quand on pense que l’on peut souffler un coup. Les premières minutes qui nous semblaient calmes disparaissent pour ne laisser qu’une course contre la montre d’une redoutable efficacité où chaque détail compte. Une série qui est encore loin de sa fin et qui a déjà largement su prouver de quoi elle était capable.

On espère que cet article vous aura plu. Comptez-vous tester The Killer Inside ou connaissiez-vous déjà la série ? 🙂

Shinai naru boku e satsui wo komete © 2018 Hajime Inoryu, Shota Ito / Kodansha Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.