Demon Lord & One Room Hero

Demon Lord & One Room Hero tome 1 et 2 : la dure vie de héros

Après plusieurs semaines sans s’attarder sur de nouvelles séries, ce manque peut maintenant disparaître. En effet, la reprise commence tout doucement étant donné qu’aujourd’hui signe le retour de certaines sorties. Venant tout droit du catalogue de Meian, ces dernières s’avèrent nombreuses et parmi elles se trouvent de nouvelles licences sur lesquelles on avait envie de s’attarder. C’est pour ça que l’on commence cette reprise en partant explorer Demon Lord & One Room Hero dont les deux premiers volumes viennent tout juste de sortir. Titre assez mystérieux et attirant, on avait très envie de savoir ce qu’allait pouvoir donner cette histoire mettant en scène ce héros maintenant négligé et son ennemi de toujours. Le résultat est bien différent de ce que l’on pouvait s’imaginer au premier abord avec un scénario se permettant de traiter de sujets pertinents. Deux lectures qui ont autant comblé notre désir d’action que notre envie d’être surpris par la relation entre les deux personnages et surtout cette paix symbole de fin pour ce sauveur. L’heure est donc venue d’observer un monde qui a tourné le dos à son héros.

Le triste déclin d’un sauveur

Demon Lord & One Room Hero - combatDemon Lord & One Room Hero, imaginé par Toufu, nous plonge dans un monde de fantasy en proie au chaos. Les démons déferlent sur ces contrées alors que la population fait de son mieux pour survivre. Le seigneur de ces monstres est déterminé à prendre le pouvoir et personne ne semble pouvoir l’arrêter. Heureusement, un groupe de valeureux combattants finit par se frayer un chemin jusqu’à ce dernier. Mené par un héros à la force colossale et au charisme incroyable, un terrible combat éclate entre les deux camps. Finalement, le seigneur démon finit par périr et la paix revient sur cette terre. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et n’importe quelle histoire s’arrêterait là. Malheureusement, les problèmes sont bien loin d’être finis. Dix ans ont passé depuis la chute du Mal ayant rongé ces royaumes. Désireux de revenir rapidement parmi les vivants, le chef des monstres précipite son réveil en sachant pertinemment que cela entacherait son pouvoir. Malgré tout, son désir de retrouver son ennemi de toujours est plus fort et sa renaissance débute alors. Se présentant sous les formes d’une gamine avec quelques attributs maléfiques, elle pose un regard curieux sur cette société qui a vu le jour. Impatient d’assister à l’évolution de l’être humain depuis sa défaite, il fait fi des avertissements de l’une de ses subordonnées pour se rendre à toute vitesse chez les humains. Ayant fait des recherches au préalable pour trouver sa cible, elle ne perd pas une seconde pour aller à sa rencontre.

Il s’imagine déjà le voir se pavaner dans une magnifique demeure digne de son statut de héros. Ce démon ignore alors totalement la terrible réalité jusqu’à ce qu’il le voit de ses propres yeux. Celui qui a causé l’échec de son invasion habite maintenant dans un petit appartement miteux. Totalement négligé et nageant dans une véritable porcherie, l’image du preux guerrier est à présent bien loin. Cependant, une société n’a que faire d’un héros qui n’a plus de monstres à affronter ou de danger à terrasser. Voilà donc la réunion d’un seigneur démoniaque n’ayant quasiment plus aucun pouvoir et d’un sauveur déchu que le monde entier a renié. La question est à présent de savoir ce qu’il va advenir de ces deux êtres. Leurs retrouvailles pourraient bien engendrer un nouveau bain de sang et redonner ses lettres de noblesse à cet homme déchu. Pourtant, il pourrait en être tout autre surtout au vu du caractère de ce dernier qui n’a plus envie de se fatiguer. Voilà le récit de deux êtres que tout oppose, mais qui sont pourtant liés par une relation les forçant à se confronter. Dans cette paix gagnée par le sacrifice de bon nombre de gens, il va falloir que ce duo trouve enfin sa place. Une mission loin d’être facile surtout au vu de leur personnalité, mais aussi du passif de chacun d’entre eux. Le happy end ne fut pas forcément pour tout le monde et il est grand temps que cela change.

Derrière son synopsis pouvant sembler très classique, Demon Lord & One Room Hero va rapidement se démarquer. Si nos premiers pas vont se concentrer sur une forme d’humour et de parodie qui fonctionne plutôt bien, c’est réellement quand on s’attarde plus en profondeur sur l’histoire que l’on décèle toute la force de ce titre. Un voyage qui mélange plusieurs aspects intéressants permettant de proposer un très bon divertissement, mais aussi une intrigue qui interpelle le lecteur. Le début d’une cohabitation mouvementée et qui va nous réserver des moments assez cocasses.

Action et dérision

Avant d’attaquer ce qui fait la particularité et une grande partie de l’intérêt de Demon Lord & One Room Hero, il est important de s’attarder sur quelques autres éléments. Tout d’abord, le récit a une partie ecchi, mais qui n’est pas si envahissante qu’on pourrait le croire au départ. En dehors de ça, ces deux premiers volumes permettent de contempler comment le récit va s’articuler autour de ses divers points forts. De ce fait, on a le droit à pas mal de situations comiques qui viennent justement du décalage entre ce que l’on s’attend et la réalité. De même, certaines parties drôles vont aussi s’axer sur le fait que l’on pense avoir une aventure très tournée vers la fantasy, mais qui va aussi incorporer beaucoup de technologies et de gags autour. Après tout, cette évolution a eu lieu pendant l’absence du seigneur démon qui découvre tout ça avec une ignorance touchante et contribuant à l’hilarité du moment. Ce qu’il faut aussi noter, c’est la manière dont se construit le récit ainsi que son rythme. Toute la première partie consacrée à l’affrontement épique entre nos deux protagonistes nous donne la sensation que l’on va vivre une épopée bourrine et spectaculaire. Au final, c’est un ressenti bien différent que l’on a dès lors que l’on progresse au sein des cases. Étant donné que le monde est soi-disant en paix, il n’y a aucune raison d’assister à des duels explosifs qui détruisent tout sur leur passage. On nous présente un monde presque dénué de menaces et qui ne laisse aucun champ libre à des guerriers en herbe.

Pourtant, on nous laisse supposer que l’on va avoir le droit à des altercations mémorables. On a beau voir notre héros comme un paria et presque un déchet, il n’a rien perdu de ses compétences et de son talent. Les rares fois où il en fait la démonstration sont largement suffisantes pour calmer cette atmosphère légère qui régnait jusqu’ici. On se souvient de quoi il est capable et cela ne fait qu’appuyer notre désir de le voir au cœur de combats grandioses. Une certaine frustration qui est loin d’être néfaste, car elle nous pousse à continuer pour le voir abandonner cette apparence miteuse pour exprimer ce qu’il est réellement. En jouant là-dessus, l’auteur sait parfaitement le sentiment qu’il va éveiller chez le lecteur et c’est diablement efficace. C’est pareil pour le seigneur démon qui n’affiche qu’une infime partie de ses pouvoirs, mais qui peut déjà faire de sérieux dégâts. On se laisse alors à rêver de les voir se confronter ou agir ensemble pour nous donner un spectacle qui explose la rétine. D’ailleurs, le dessin va autant appuyer le sérieux de ces instants que se transformer dès la seconde où l’on bascule dans le récit comique. Une belle preuve du talent du mangaka pour passer d’un tableau à l’autre sans qu’il y ait un sentiment de césure ou d’effet sur le rythme. Des premiers pas qui suscitent l’envie et réussissent à attiser la curiosité du spectateur tout en lui faisant passer une bonne lecture.

Ce qui nous a aussi sauté aux yeux quand on s’est plongé dans ces deux volumes de Demon Lord & One Room Hero est la condition de ce héros. Il représente une vision diamétralement différente de ce que l’on peut imaginer d’un homme ayant permis la paix dans le monde. A travers ce personnage, l’auteur va nous délivrer un message important et intéressant sur ce rôle qui n’a de valeur que tant qu’il y a un danger qui menace la société. Un revirement intéressant et intelligent nous poussant au-delà de ce que l’on a l’habitude de voir dans une œuvre de fantasy pour amener de nouvelles réflexions.

Un héros abandonné

Demon Lord & One Room Hero - rencontreOn attaque sûrement l’élément que l’on a trouvé le mieux écrit dans l’ensemble de ces deux volumes. S’il est vrai que l’histoire nous sert beaucoup de moments drôles et misant sur un côté assez impressionnant, il est aussi important de regarder ce qui se passe derrière tout ça. C’est ainsi que l’on a pu extraire un sujet important pour cette série qui n’est autre que le destin brisé de notre protagoniste. Quand on nous le présente au départ, il est un homme en plein combat pour amener la paix sur ces terres. Une mission qu’il réussit avec brio et habituellement cela signe la fin d’une aventure. C’est le lecteur qui s’imagine la suite en pensant que le succès et la joie seront au rendez-vous au retour de ce guerrier. Cependant, la grande force de Demon Lord & One Room Hero est de justement nous prendre à témoin concernant la vérité derrière cette victoire. On nous présente un ancien héros considéré comme un paria par l’ensemble de la société qui n’a plus besoin de lui. On nous montre qu’il a fait des mauvais choix de sa part, mais on appuie surtout sur le fait que maintenant il n’a plus sa place sur cette terre. Nos idéaux de bonheur que l’on pouvait avoir se brisent alors au même titre que l’existence de cet homme qui préfère donc vivre reclus loin de toute interaction humaine et sociale. Ce décalage provoque à la base une certaine hilarité étant donné que l’on ne s’y attend pas forcément. Cependant, le sourire finit rapidement par s’effacer pour laisser place à une certaine morosité pour cet individu cloisonné chez lui.

Il a beau être à la source de nombreuses frasques et idioties, il parvient aussi à montrer un visage bien plus fragile provoquant l’empathie du lecteur. On se demande s’il mérite vraiment un tel sort et l’on se transpose alors à la place de notre seigneur démoniaque. Ce manga nous conte tout simplement la déchéance de cette figure de paix qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Un constat particulièrement efficace et assez original permettant d’aborder tout un tas de nouvelles thématiques. On a envie, tout comme sa némésis, de le revoir au sommet de sa forme et c’est ce qui nous pousse à vouloir continuer cette histoire afin de le voir renouer avec son ancienne destinée. Derrière les rires, quiproquos et allusions ecchi se cachent un récit aux nombreuses nuances. D’ailleurs, le traitement du seigneur des démons est aussi intéressant même si moins au cœur de l’intrigue. On a pu le voir dans une apparence destructrice où l’on ressentait totalement la menace qu’il était. Maintenant qu’il a pris cette forme d’enfant, on aborde cette créature avec plus de sympathie. D’ailleurs, sa relation naissante avec le héros n’est pas uniquement centrée sur leur ancien différend. En dehors du fait de vouloir l’affronter de nouveau, notre petite démone a une admiration et un respect pour son adversaire. Une sorte d’honneur touchant et qui l’amène justement sur une voie que l’on n’aurait jamais imaginée dans les premières cases. Deux ennemis qui ont beau se chamailler finissent par avoir une forme de respect mutuel qui consolide leur lien.

Demon Lord & One Room Hero peut sembler classique quand on jette juste un coup d’œil au synopsis, pourtant la série dégage un très bon potentiel pour la suite. Rien que le fait d’aborder le futur d’un héros dans un monde qui n’a plus besoin de lui est fascinant à découvrir. De même, ces deux premiers volumes permettent aussi de poser des bases solides pour apporter d’autres sujets par la suite. Un périple à l’opposé de ce que devrait être celui d’un apôtre de la paix, mais qui justement captive par ce décalage efficace. Le guerrier déchu doit maintenant trouver une nouvelle raison à son existence sous peine de sombrer.

Demon Lord & One Room Hero réussit sa collaboration

Si l’on pouvait se demander vers où allait nous conduire Demon Lord & One Room Hero, ces deux premiers volumes nous ont largement confortés. Alors que l’on aurait pu croire à une aventure plus convenue, le récit se permet de se poser et surtout d’aborder des sujets intéressants et assez peu vu dans le milieu de la fantasy. Le fait d’assister dès les premières minutes à la confrontation entre le héros et son ennemi juré avant de découvrir où ce combat va mener l’Humanité est très intéressant. D’ailleurs, l’univers va même quelque peu abandonner son aspect magique pour laisser plus de place à la technologie. Une démonstration de la modernité de cette société où le fantastique n’a plus sa place au même titre que cet homme qui a risqué sa vie pour celle des autres. En dehors de ça, on sent que la licence a aussi du potentiel pour être un très bon divertissement. Les gags fonctionnent plutôt bien, le ecchi est présent, mais de manière assez diffuse et l’action laisse entrevoir de gros combats pour la suite. On a un bon mélange de tout ça et plutôt bien équilibré permettant de ne pas s’ennuyer un seul instant. Cependant, il ne faut pas penser qu’il s’agit uniquement d’un manga explosif où les combats s’enchaînent constamment. On est devant une série qui prend au contraire son temps pour installer son décor, ses acteurs ainsi que les thématiques souhaitées. Un départ qui nous montre l’ambition de l’auteur et son envie de parcourir un sentier peu emprunté et qui vaut pourtant le détour.

On a donc pris beaucoup de plaisir à découvrir cette nouvelle épopée et tout ce qu’elle avait à offrir. Une introduction efficace et qui laisse présager de bonnes choses pour le futur de ce voyage. En plus de ça, on s’attache assez rapidement à ce duo improbable qui est à la fois fun, drôle et plus profond qu’il n’y paraît. Il faudra voir ce que donneront les prochains tomes, mais il y a tout de même de belles pistes que l’on peut déceler pour proposer de prochaines péripéties palpitantes. Voilà une série qui plaira sûrement à tous ceux qui recherchent une expérience littéraire jouant sur une certaine nostalgie tout en amenant des messages pertinents sur le rôle du héros une fois son devoir accompli. Demon Lord & One Room Hero doit maintenant consolider ses nombreux atouts pour pouvoir atteindre un très bon niveau et surtout garder cette réflexion intéressante qui ponctue l’ensemble de notre périple. Bien évidemment, on ne peut quitter une lecture sans évoquer les multiples questions qui nous trottent dans la tête concernant l’avenir. Est-ce que l’on va pouvoir observer cet homme détruit tout faire pour redorer son blason ? Quel rôle va jouer le seigneur démon dans la vie de celui-ci ? Comment va évoluer ce dernier au contact de la société humaine ? Pourra-t-on contempler des combats pouvant faire trembler les fondements de ce monde ? On a très hâte de pouvoir mettre la main sur les prochains chapitres de cette saga.

N’hésitez pas à partager votre avis et votre ressenti dans les commentaires concernant ces deux premiers volumes de Demon Lord & One Room Hero. Avez-vous trouvé le sujet du héros déchu intéressant et prometteur pour la suite du récit ? Trouvez-vous que la relation entre nos deux protagonistes peut donner quelque chose de pertinent pour le développement de chacun ? Croyez-vous que l’on aura le droit à une remise en question de la part de ces deux êtres opposés concernant le chemin à prendre ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.