Country Girl-Vol.-2-2

Country Girl tome 2 : Une très touchante leçon de vie

On l’a souvent dit, mais ce n’est pas parce qu’une œuvre ne s’étale pas dans le temps qu’elle n’est pas pertinente. Bien au contraire, il est souvent très intéressant de se pencher sur ces licences courtes qui peuvent nous offrir des aventures intenses et puissantes. Il est alors possible de découvrir des petites pépites surprenantes qui nous font passer un excellent moment. Ce fut le cas récemment du côté de Chattochatto qui a sorti le second et dernier tome de Country Girl. Le premier volume avait été fascinant par son traitement des personnages, mais aussi par cette plongée dans ce petit village en proie à un abandon qui rappelle forcément notre réalité. En suivant l’évolution de ces enfants qui venaient juste d’entrer dans l’adolescence, on était directement en contact avec leurs doutes, leurs peurs, mais aussi leur retour à la réalité. L’attente était donc grande concernant ce final qui devait réussir à nous proposer une évolution pertinente tout en parvenant à trouver une conclusion efficace. Après cette lecture, on peut dire que le pari est réussi et d’une très belle manière. L’heure est donc venue d’arpenter une fois de plus les sentiers de ce lieu en compagnie de ce groupe d’amis.

Tout faire pour se retrouver

Country Girl Vol. 2Country Girl, scénarisé par Ryukishi07 et Tanaka Romeo et dessiné par Tatsuhiko, nous avait laissés alors que l’on avait pu constater les nombreux changements qui s’étaient opérés chez Mikihiko et ses trois amies. Alors qu’il y a peu ils riaient aux éclats tous ensembles, les voilà séparés. Entre ceux ayant réussi à intégrer un établissement de Tokyo et ceux obligés de rester dans leur village de province. Cela a fini par provoquer la séparation de ces quatre camarades qui étaient si soudés autrefois. Cependant, le retour de Keiko va bousculer cette léthargie et la dépression qui assaillent les anciens membres de son groupe. Il faut dire que même après cette séparation, elle nourrit toujours des sentiments sincères à l’égard de celui qui était autrefois le chef de leur bande. Le voir se renfermer sur lui-même et ne plus vouloir quitter sa chambre lui déchire le cœur et elle est donc prête à tout pour retrouver, ne serait-ce qu’un temps, le bonheur de ces jours perdus. Une mission compliquée surtout au moment de ses retrouvailles avec Iyo qui a bien changé elle aussi. Malgré tout, elle décide de ne pas abandonner et va finir par renouer ce lien qu’elle avait avec cette dernière avant de s’attaquer maintenant au plus gros problème. Les deux compères se mettent à réfléchir à un moyen qui leur permettrait de faire sortir de chez lui Mikihiko afin qu’il puisse entamer un nouveau départ. Une idée leur vient alors rapidement à l’esprit pour tenter de réveiller leur ami.

Il s’agit de monter un club de détectives pour résoudre certaines affaires ayant lieu au sein du village. Une proposition qui peut sembler assez farfelue étant donné qu’il n’y a pas tant d’événements dans leur village. Pourtant, les deux demoiselles se lancent à corps perdu dans cette entreprise et espèrent ainsi pouvoir retrouver ce garçon qu’elles appréciaient tant. Malheureusement, ce dernier semble terrifié à l’idée de sortir et ne peut que refuser en entendant cette suggestion. Tout semblait alors compromis jusqu’à l’arrivée du dernier membre de leur quatuor. Miya apparaît sans crier gare et, telle une tornade, est décidée à bouger les choses. Alors que l’adolescente était censée être à la capitale où une nouvelle vie s’offrait à elle, là voilà devant ses anciens camarades avec un grand sourire. La jeune fille espiègle de l’époque ne semble pas avoir changé et sa venue pourrait être le coup de pouce nécessaire pour renouer ce lien si fort autrefois et qui est maintenant brisé. Attention cependant, car la solitude et la peur peuvent être de terribles prisons dont il est difficile de s’en échapper. Un travail de longue haleine pour ces trois filles qui sont maintenant réunies face au même obstacle. Difficile alors pour Mikihiko de rester de marbre devant un tel acharnement qui pourrait bien le pousser à franchir le pas de cette porte qu’il n’a plus ouverte depuis si longtemps. Le vent du changement souffle à nouveau et il faut espérer qu’il apporte un peu de joie pour ces quatre êtres.

Ce qui faisait toute la force du premier volume de Country Girl était le fait de pouvoir se transposer aisément dans ces personnages qui ponctuaient cette épopée. On pouvait alors ressentir toutes ces émotions qui se bousculaient en eux et comprendre totalement pourquoi ils se sentaient perdus. Ce deuxième acte est alors l’occasion de les voir se reprendre en main, mais sans pour autant oublier ces changements qui s’opèrent autour d’eux et de cette existence qui n’est pas forcément celle qu’ils espéraient. Un récit qui nous conte cette période de la vie où l’on ne sait ce que le futur peut réserver.

Grandir sans oublier le passé

Ce que l’on avait retenu lors de notre lecture du premier tome de Country Girl était la qualité d’écriture, notamment au niveau des protagonistes. On était clairement plongé dans un slice of life qui avait su montrer toute la puissance de son message. Une œuvre qui abordait efficacement cette question autour du fait de grandir, mais aussi de vivre dans un milieu rural en plein déclin. Ainsi venait s’opposer cette recherche des années d’insouciance et de bonheur propre à l’enfance à un futur bien plus incertain et inquiétant. Tout ceci avait permis d’élaborer un scénario prenant et qui s’inscrivait dans une volonté d’exposer ses sujets qui peuvent tous nous toucher. Il fallait maintenant voir comment cette fiction allait se conclure au vu de la tournure des événements. Sur ce point, on ne fut pas déçu, car le mangaka parvient à garder ce ton grave qu’il avait dans les premiers chapitres, mais en faisant naître une lueur d’espoir au sein de ce groupe. En seulement quelques pages, on parvient ici à exprimer avec brio cette crainte du changement qui est un processus naturel de la vie. Un cycle qui est fait de rencontres, anciennes ou futures, mais qui ne doit pas nous pousser à tourner le dos au passé. Bien au contraire, ce second volume souhaite nous montrer qu’il est tout à fait possible de concilier ces bouleversements propres à l’existence de chacun tout en restant fidèle à ce que l’on pouvait être plus jeune. Une très belle démonstration de ce que chacun doit faire pour aller de l’avant et surmonter cette angoisse qui nous a tous assaillis un jour ou l’autre.

Si cela fonctionne aussi bien, c’est surtout par rapport au soin qui fut apporté concernant l’écriture de ce quatuor qui va peu à peu prendre conscience de ce que cette période implique, mais aussi de ce qu’ils peuvent faire aussi de leur côté. Il est vrai que les échecs arrivent, que la distance se crée entre certains et que l’avenir est nébuleux, mais cela ne veut pas pour autant dire que tout est sombre. En nous présentant un tout nouvel objectif à franchir pour nos quatre compagnons, le récit nous met en avant cette lueur qui sommeille en chacun de nous. En fait, Country Girl est une remarquable tranche de vie où la frontière entre l’imaginaire et le réel s’efface en un clin d’œil tant on peut se projeter en l’un des protagonistes. Cette histoire ne veut pas nous montrer que tout est blanc ou noir dans la vie, mais que l’on est le maître de chaque décision que l’on prend et qui permet ainsi de forger notre propre avenir. C’est magistralement représenté dans ce final qui nous aura profondément émus et qui va aussi avoir un message très intéressant sur les traditions que peuvent avoir un village et qui permettent de nourrir son histoire. Une mise en avant de ce soi-disant attrait de l’effervescence de la métropole, mais qui peut finalement être un fardeau pour certains qui préfèrent cette convivialité qu’ils avaient auparavant. Une ode à la vie, à l’amitié, mais aussi une excellente fresque sur ces choix, ces chutes et ces peines que l’on doit tous faire à un moment donné.

Ce final ne nous a pas déçus au vu de tout ce qu’il parvient à raconter et surtout à transmettre chez le lecteur. Country Girl est un manga qui peut résonner en chacun de nous au vu de la sincérité qui se dégage des protagonistes, mais surtout du réalisme qui est insufflé au sein de ces pages. Une série qui, en seulement deux volumes, est parvenue à nous émouvoir et à donner vie à une petite épopée transmettant des valeurs cruciales. On tourne la dernière page de cet ouvrage et l’on se met à espérer que ces quatre adolescents sauront rester unis et avancer dans cette existence parsemée d’incertitudes.

Country Girl est une ode à l’amitié

Country Girl - rêveCountry Girl n’a pas à rougir des autres titres du genre au vu de tout ce que ce manga a su décrire en seulement deux volumes. Une saga qui aura été de courte durée, mais non moins intense et remarquable. Il n’y a aucune réelle fausse note tout au long de cette épopée humaine et touchante qui réussit habilement à traiter de nombreux sujets importants. En fait, en lisant ces quelques chapitres, on s’est vu aisément à travers ces jeunes gens qui tentent tant bien que mal d’avancer. Des individus qui sont juste terrifiés à l’idée de voir ce bonheur qui les a tant accompagnés disparaître du jour au lendemain. Pourtant, si le premier volume se montrait assez tragique et sinistre, cette suite va nous apporter ce rayon de lumière dont on avait besoin au même titre que ces adolescents. Un espoir qui n’est pas apparu subrepticement, mais qui fut façonné par leurs propres mains. Une très belle représentation de la part du mangaka de cette vie que l’on forge à partir d’une multitude de choix, mais où rien n’est forcément inéluctable. L’amitié qui existe entre ces quatre protagonistes a beau être mise à rude épreuve, on est tellement heureux de la voir résister au mieux face aux bourrasques de cette période où l’être humain se construit à chaque instant. Cette brève épopée aura donc su tenir toutes ses promesses sans jamais en faire trop tout en restant fidèle à ses principaux thèmes.

Vous l’aurez donc aisément compris en lisant ces quelques lignes, mais on a beaucoup apprécié cette expérience littéraire que fut Country Girl. Un récit qui peut résonner en chacun de nous et qui en plus est accessible à toutes les bourses par son court format. Pas besoin de plus au cœur de cette œuvre qui nous aura mis en contact avec des acteurs et actrices absolument fantastiques pour qui l’on a une profonde empathie. Voilà une licence qui mérite largement le coup d’œil et saura parler à un très large public. Bien évidemment, on ne peut se demander ce qu’il y aura par la suite étant donné que l’on a fait nos adieux à tous ces personnages. Cependant, on peut espérer que ce groupe saura faire preuve aux nouvelles épreuves qui se dresseront sur sa route. On repense avec beaucoup d’affections à tous ces petits moments que l’on a pu passer en leur compagnie et surtout cette ouverture d’esprit qu’ils nous ont permis. Une série dont on ne savait pas du tout à quoi s’attendre et qui a fini par nous éblouir suffisamment pour que l’on garde en mémoire cette aventure. La preuve que l’on peut trouver des petites pépites très touchantes et qui savent aborder avec sérieux et intelligence des thèmes universels importants.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce dernier volume de Country Girl. Avez-vous apprécié la manière dont est traitée l’amitié, mais aussi l’écriture au niveau des divers personnages ? Trouvez-vous que cette lecture a su révéler des sujets aussi sérieux qu’importants que l’on n’a pas forcément l’habitude de voir ? Pensez-vous que l’on tient ici une conclusion satisfaisante à toute cette aventure humaine ? Est-ce que cette série a su vous conquérir en seulement deux volumes ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet qui nous a profondément touchés.

© 2016 Tatsuhiko (dessinateur) / Tanaka Romeo, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.