Sex Education 120%-Vol.-1

Sex Education 120% tome 1 : Apprendre par l’humour

On l’a très souvent dit dans de nombreuses chroniques, mais on est fasciné par la diversité que propose le monde du manga. Il est tout à fait possible de découvrir dans cet univers une infinité de sujets et d’histoires permettant autant de nous divertir que de nous proposer des pistes pertinentes de réflexions sur des thématiques importantes autour de la vie. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que l’on va s’attarder aujourd’hui avec une toute nouvelle licence qui vient de débarquer récemment chez Ototo. En effet, l’éditeur a récemment annoncé le lancement d’une nouvelle collection intitulée Mues qui devrait proposer des œuvres hors des normes de la société. Celle-ci vient tout juste de débuter avec Sex Education 120% qui est notre objet du jour sur lequel on va s’attarder longuement. Après tout, il n’est pas simple de parler d’éducation sexuelle et il était vital de voir comment ce titre allait réussir à évoquer cette partie de l’existence propre à chacun. On pose alors les yeux sur une introduction qui nous plonge rapidement dans le bain tout en ayant des atouts indéniables. L’heure est donc venue de suivre des cours singuliers en compagnie d’une enseignante déterminée.

Une prof déterminée

Sex Education 120 % - leçonSex Education 120%, scénarisée par Kikiki Tataki et dessiné par Hotomura, nous plonge dans un lycée tout à fait ordinaire. Cependant, c’est ici que se trouve une enseignante animée d’une détermination grandissante. Il s’agit de madame Tsuji, professeure d’EPS. Si elle met toujours beaucoup de volonté à exercer son métier, il y a autre chose qu’elle souhaite aborder avec ses élèves et plus particulièrement un trio précis. Il s’agit d’anecdotes sur les rapports intimes, mais aussi des astuces et connaissances pouvant radicalement changer leurs interactions au moment de l’acte ou même dans la vie de tous les jours. Elle décide donc de prendre les choses en main pour apporter à ces jeunes filles tout ce qu’elle a pu apprendre au fil de ses expériences et de ses recherches. Un nouveau quotidien s’offre alors à ces adolescents qui vont sans cesse voir débarquer cette enseignante dans leur classe dès que les autres ont le dos tourné. Malgré tout, elles prennent cela avec le sourire, car ses anecdotes et conseils s’avèrent d’une grande utilité et surtout leur permettent non seulement de faire évoluer leur regard à l’égard du monde qui les entoure qu’à ce domaine qu’elles commencent tout juste à explorer. Un bienfait important et qu’elles prennent avec le sourire tant cela illumine leur existence banale. Cependant, il faut aussi compter sur l’infirmière de l’établissement qui semble bien décidé à réguler les frasques de sa collègue.

C’est ainsi que ces trois charmantes demoiselles et leur professeure vont entamer ensemble de longues discussions concernant le sexe, mais aussi de ce qui gravite autour de ce sujet. Matsuda, la passionnée de Boys’ Love, va ainsi mieux entrevoir ce qui englobe ces relations qu’elle a tant de fois pu observer dans ses lectures. De son côté, Kashiwa préfère la compagnie des animaux et notamment de son chat. Ces cours particuliers vont ainsi lui permettre de mieux cerner ces échanges charnels entre deux êtres humains et ainsi réfléchir à ce qu’elle pense réellement de ce domaine dont elle semble si éloignée. Pour finir, Moriya tente tant bien que mal de cacher son attrait pour toutes ces informations, mais elle est en réalité intriguée par tout ce qu’elle apprend pour pouvoir le mettre en pratique dans sa relation actuelle. Tout ce beau petit monde va donc graviter autour de madame Tsuji qui cherche la moindre opportunité pour quitter ses obligations en tant que prof d’EPS et inculquer à ces trois étudiantes tout ce qu’elle a pu apprendre et acquérir au cours de ses péripéties amoureuses. La vie est un éternel enseignement où chaque étape est une leçon pouvant changer radicalement notre vision des choses. Elles vont bientôt le découvrir et se confronter à toutes ces épreuves pouvant à la fois être drôles et importantes pour leur développement futur. Voici les prémices d’un long et tumultueux voyage dans les rapports intimes qui animent chaque individu à un moment ou à un autre.

En se lançant dans cette nouvelle aventure littéraire, on s’attendait bien sûr à découvrir une fiction se voulant très instructive. Cependant, ce premier volume de Sex Education 120% va prendre un chemin assez différent de ce que l’on pouvait espérer en mélangeant habilement de courtes histoires donnant à sourire avec des sujets bien précis servant à mettre en lumière des questions que l’on peut se poser. Un manga qui va autant s’attarder sur le fait de s’accepter tel que l’on est par rapport à notre orientation sexuelle que d’aborder des éléments connus, mais d’un point de vue qui change notre regard sur certaines questions.

De nombreuses leçons

Il n’est jamais très simple d’évoquer le sexe de manière instructive au vu de la teneur du sujet qui peut être appréhendé de multiples façons par ceux qui se lancent dans une telle oeuvre. Cependant, Sex Education 120% parvient à trouver un juste équilibre qui fonctionne très bien dans ce premier volume. En effet, le fait d’avoir voulu amener des interrogations pertinentes à travers plusieurs petites situations en accompagnant ça d’un humour simple, mais efficace suffit amplement à ce que l’on adhère à la formule. Il ne faut pas longtemps pour que l’on ait une profonde sympathie à l’égard de tous ces personnages qui échangent simplement entre elles et vont provoquer autant des moments drôles et des quiproquos que des scènes plus touchantes. D’ailleurs, le format de plusieurs récits courts sans un réel fil rouge colle parfaitement au contexte, mais aussi aux propos tenus. Ainsi, chaque nouvelle étape va permettre d’aborder un élément spécifique propre aux rapports intimes, mais cela peut aussi aller bien plus loin. Ce titre ne cherche pas uniquement à nous apporter des informations pertinentes sur ce domaine qui est au final très peu expliqué en milieu scolaire. Il souhaite aussi nous montrer que peu importe nos choix, notre orientation sexuelle ou bien nos questionnements, tout cela n’a rien de négatif. Chacun doit vivre sa vie comme il l’entend peu importe avec qui on sort ou bien nos passions qui peuvent paraître étranges aux yeux des autres.

En plus de ça, il ne faut pas prendre ce titre comme un désir de servir d’encyclopédie ou de manuel pour expliquer chaque petit détail concernant les rapports intimes que l’on peut avoir avec les autres. En parcourant ces pages, on a plus la sensation d’avoir devant nous une jeune femme qui raconte simplement ce qu’elle connaît par rapport à son vécu et ce qu’elle a voulu comprendre pour ensuite le transmettre à la génération d’après. La barrière entre profs et élèves se brise rapidement et contribue justement à nourrir cette atmosphère légère et bienveillante. Il s’agit avant tout de personnes qui s’entendent bien et qui échangent autour d’un aspect à chaque fois de ce vaste domaine qu’est le sexe et qui ne se limite pas uniquement à l’acte en lui-même. Avec cette façon d’amener et de traiter le sujet, la mangaka parvient à créer une expérience littéraire qui se veut agréable et dont l’efficacité fonctionne à merveille. On est, au même titre que ces trois adolescentes, des spectateurs attentifs des dires de cette enseignante qui cherche juste à transmettre son savoir et surtout à guider ses élèves à une période de leur existence où l’on s’éveille à ce genre de choses et où les questions fusent à toute vitesse. On avance ainsi de page en page sans jamais avoir ce sentiment que le rythme faiblit tant on est emporté dans la joie et la tendresse qui se dégage de cette petite classe dont on ressort avec le sourire, mais aussi diverses connaissances pertinentes et qui peuvent nous apprendre des choses que l’on ne connaissait pas forcément avant.

Avec Sex Education 120%, on plonge dans un récit qui se veut autant là pour nous divertir que nous ouvrir les yeux sur tout un tas d’éléments propres à ce sujet. S’axant beaucoup sur les rapports sexuels du point de vue de la femme, cette lecture est largement pertinente dans sa manière de mettre en avant des situations pouvant sembler classiques, mais qui peuvent créer la confusion chez la plupart des adolescents. Une œuvre intelligente dans sa mise en scène et aussi dans sa façon d’accrocher notre attention par l’humour pour que l’on soit ensuite happé par toutes les informations proposées.

Sex Education 120% entame son enseignement

Sex Education 120 % - échangeEn s’attardant sur ce premier volume de Sex Education 120%, on ne savait pas trop dans quelle direction on allait aller par rapport à l’approche de ce sujet. On a donc grandement apprécié cette découverte qui a su nous surprendre par cette façon de traiter ce genre de discussions et de montrer que cela est nécessaire, mais aussi tout à fait normal de pouvoir parler de ça. L’humour est maîtrisé et ne va jamais être trop lourd ou bien impacter l’importance des différents messages véhiculés. Cela sert simplement à nous amuser et à garder à l’esprit que ce volume se veut autant instructif que divertissant. D’ailleurs, on n’a jamais ce sentiment d’avoir devant nous une enseignante très scolaire dans sa manière d’amener le sujet sur la table. Le lecteur a cette sensation de complicité qui donne presque le sentiment que l’on a devant nous une amie qui nous partage ses anecdotes et brise donc ce côté hiérarchique qu’il peut y avoir entre la professeure et les étudiantes. Un format qui fonctionne à merveille et fait que l’on sourit autant que l’on ressort de cette lecture avec plusieurs informations intéressantes sur des aspects inattendus ou peu connus de certains. Cependant, la plus belle force de ce manga vient de cette volonté de démontrer que l’on est bien tel que l’on est peu importe le chemin que l’on choisit ou simplement nos goûts. Un récit qui se veut léger dans la forme, mais qui parvient aussi à proposer un fond bien plus profond et touchant.

Sex Education 120% nous délivre donc un premier volume qui a tous les atouts pour bien fonctionner et qui ne tombe jamais dans les travers que peuvent avoir d’autres œuvres de ce type. Maîtrisant habilement les deux facettes de sa série, la scénariste prouve qu’elle a bien réfléchi à ce qu’elle souhaitait mettre en avant sans pour autant que cela ne soit trop informatif. On rit en compagnie de tous ces personnages et cela ne fait que renforcer cet attachement que l’on a pour eux et leur découverte du sexe et de la vie en général. Un manga qui peut parler à beaucoup de gens et qui saura faire plaisir à tous ceux qui recherchent une lecture détente qu’une saga pouvant véhiculer des thèmes forts. C’est en tout cas une très belle surprise pour ce premier pas et qui nous donne envie de suivre les prochains cours de ce groupe haut en couleur et qui peuvent tout à fait évoquer des gens que l’on connaît. Un ouvrage sincère et qui détruit les barrières scolaires pour apporter une touche de camaraderie importante pour l’appréciation globale de cette histoire. Bien évidemment, on ne peut terminer une lecture sans nos habituelles questions qui nous trottent dans la tête. Quels seront les prochains sujets que cette professeure abordera dans les futurs chapitres ? Est-ce que ces trois demoiselles vont pouvoir ressortir plus sûre d’elles suite à ces quelques échanges ? Continuerons-nous d’assister aux frasques rigolotes de toute cette équipe ? On a très hâte de voir ce que nous réserve la mangaka pour la suite de son titre.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Sex Education 120%. Trouvez-vous que le concept est pertinent et propose des interventions importantes ? Avez-vous apprécié ce mélange entre apprentissage et situations comiques ? Pensez-vous que ce genre d’ouvrages peut permettre de faire prendre conscience de certains sujets cruciaux aux lecteurs ? Quelles sont, à votre avis, les prochaines leçons que l’on nous donnera ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet intéressant !

© 2020 Takaki Kikiki / Hotomura, ASCII Media Works

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.