Les Architectes de Babel-Vol.-1-2

Les Architectes de Babel : entre création et destruction

Vous le savez si vous nous suivez depuis un moment, mais on adore tout ce qui touche à l’Histoire. Cela découle aussi sur nos goûts en matière de mangas et nous donne toujours envie de découvrir de nouvelles séries sur ce thème. On a pu justement satisfaire ce désir récemment avec un nouveau titre qui sort aujourd’hui chez Glénat. Se nommant Les Architectes de Babel, cet ouvrage nous avait fait de l’œil dès son annonce. On s’imaginait déjà explorer la fameuse cité qui était alors en pleine gloire et qui va se lancer dans ce projet totalement fou de façonner cet édifice qui est rentré dans les annales. Cependant, on ne s’attendait pas forcément à ce que cette lecture amène autant de sujets intéressants qui vont s’intégrer parfaitement dans ce contexte. Une virée qui souhaite nous mettre face à la grandeur de ce royaume, mais qui va devoir faire face à un cataclysme de taille qui va se préparer bien en amont. Que cela soit au niveau de la construction narrative et des personnages, il y a beaucoup à dire sur ce titre. Il est donc grand temps d’observer ce monument qui a connu une fin tragique.

Une époque de grands changements

Les Architectes de Babel - roiLes Architectes de Babel, imaginé par Akira Ashimo, nous plonge au XVIIIe siècle avant J.C en Mésopotamie antique. C’est dans la resplendissante cité de Babylone que l’action se passe. Au sommet de sa gloire, ce royaume impose sa vision des choses à tous ceux qui osent se frotter à eux. Menée d’une main de fer par le roi Hammurabi, la population semble s’être habituée au système régissant cette société où les puissants règnent en maître. Le moindre écart au rôle attribué à chacun est alors puni de terribles sanctions en adéquation avec le semblant de justice mis en place par cette figure qui se tient au sommet de ce monde. Cependant, ce souverain est bien loin de se cantonner à toutes les richesses qu’il a ainsi que du pouvoir qu’il a pu accumuler au fil des années. Il désire que son autorité soit suprême et pour ça il décide que cela s’exprimera par l’unification des langues. Afin d’exaucer son souhait, il ordonne qu’on lui construise une tour capable d’atteindre le soleil et qui n’aurait aucun égale sur Terre. Un projet absolument titanesque et qui amène la confusion chez l’ensemble de ses partisans. Pour réussir à accomplir un tel exploit, il est décidé de faire appel à un descendant de Noé répondant au nom de Nimrod et qui se trouverait dans la ville de Dilmun. Il charge Gaga, un architecte de sa cour, de partir à sa rencontre afin de le ramener ici au plus vite. Hammurabi va même lui donner un délai de dix jours pour accomplir sa tâche sous peine de subir le plus terrible des châtiments.

Le jeune homme totalement terrifié à la perspective de perdre la vie ne peut se permettre de refuser. Il se lance alors dans une course contre la montre afin de trouver cet individu qui pourrait accomplir ce chantier insensé. Il ignore alors totalement à quel point cet énergumène va changer son destin et surtout sa vision du monde et de sa propre vie. Deux architectes ayant chacun leurs atouts et qui vont tout donner pour accomplir un exploit qui résonnera à travers les âges. Cependant, à trop vouloir se frotter aux puissances célestes, on finit toujours par se brûler les ailes. Une leçon que pourrait bien apprendre l’ensemble de Babylone qui ne peut que regarder impuissant la folie de cet homme qui les gouverne. Survivre à ces dix jours impartis risquent fort d’être une sinécure en comparaison de la construction de cet édifice. La solution à cet épineux problème semble impossible à trouver pour une seule personne. L’alliance de ces deux brillants cerveaux sera-t-elle suffisante pour y parvenir ? Quoi qu’il en soit, ils n’ont pas vraiment le choix étant donné que l’échec ne pourra être que lavé dans leur propre sang. L’avenir semble plus qu’incertain pour ces deux êtres qui vont pourtant marquer à jamais l’Histoire à travers ce combat qui est le leur. Alors que les soldats se battent l’épée à la main, c’est à coup de plans et d’observations que ces architectes vont mener leur plus grand défi.

Il est assez facile de comprendre que Les Architectes de Babel se présente avant tout comme un manga historique cherchant à nous faire découvrir la création de cette tour légendaire. Cependant, il ne faut pas restreindre ce titre à une virée dans le temps où l’on s’extasie devant cette retranscription d’une époque disparue. Il s’agit avant tout d’une lecture qui se veut puissante dans les propos qu’elle tient, mais aussi dans le symbolisme qui s’en dégage. Une œuvre qui souhaite retranscrire cette folie qui anime certains hommes et cette recherche de la voie qui façonnera notre existence.

Un récit historique fort

Si le premier intérêt que l’on peut avoir dans cette lecture est le fait de découvrir la vision de l’auteur de cette époque, c’est autre chose qui nous a le plus fasciné. A travers ce contexte historique, le mangaka va faire un travail remarquable sur l’écriture de ses personnages. Chacun d’entre eux va réussir à symboliser une facette de la nature humaine. On peut facilement citer Hammurabi et son désir insatiable de reconnaissance et de démonstration de puissance. Une envie d’être perçu comme un dieu pour son peuple, mais dont les ambitions démesurées le montrent plus comme un démon. De même, on remarque rapidement que la majorité des individus que l’on rencontre ne sont guidés que par leur quête de pouvoir là où vont se démarquer les deux principaux protagonistes que l’on va suivre. Nimrod nous est présenté comme un architecte de talent qui peut accomplir n’importe quel projet. Cependant, on nous le dépeint aussi comme un être silencieux au comportement étrange que personne ne peut venir déranger. Il est sûrement le premier que l’on voit qui ne pense pas à une ascension personnelle. C’est ça qui est formidable, car il n’a même pas besoin de s’exprimer par la parole pour que l’on puisse entrevoir la portée de son regard qui se tourne vers des horizons que personne n’a encore imaginés. Un être à part et pour qui son métier est sa plus grande passion. Un amour pour son art qui va entrer en conflit avec l’autre grand personnage de l’œuvre qui n’est autre que Gaga.

Ce dernier est sûrement la plus belle création de l’auteur dans son manga, car il est celui qui va le plus évoluer tout au long de cette quête. De par ses obligations et surtout sa situation, il est montré comme un individu voulant à tout prix prouver sa valeur. Dans un sens, il rejoint un peu son entourage en pensant d’abord à sa réussite personnelle. C’est au fil des pages que l’on va le voir douter, réfléchir, se battre à sa manière pour finalement apporter sa propre vision de l’architecture. Un combat qui n’a rien à envier à ces soldats fiers de se battre pour leur nation. Si Les Architectes de Babel est une épopée historique, elle se concentre avant tout sur ces humains qui ont permis de construire l’impensable. On a beau connaître la finalité de cette histoire, le mangaka a su transformer un résultat connu à l’avance en une aventure profonde et touchante d’un homme qui cherche sa voie au milieu d’un nid de vipères. Une fabuleuse mise en avant de leur travail, mais aussi de l’importance de leur rôle au-delà de la construction de cette tour. Ils sont ceux qui façonnent le futur et c’est habilement représenté dans cet ouvrage. On ne peut alors qu’être admiratif devant ces deux constructeurs qui sont avant tout des rêveurs cherchant sans cesse à concrétiser ce qui leur vient à l’esprit. Ce manga est un voyage dans le temps afin de nous faire comprendre que c’est à chacun de façonner son propre avenir et que les agissements de quelques individus peuvent construire le monde de demain.

Les Architectes de Babel est une œuvre qui nous aura autant sublimés sur le plan visuel qu’elle nous aura fait réfléchir sur bien des aspects propres à ces personnages. Maîtrisant habilement l’écriture de ces derniers, l’auteur nous délivre une épopée captivante et dramatique où l’intérêt n’est pas tant dans la fin que dans le cheminement pour y arriver. Un périple qui nous montre une autre vision du champ de bataille que seuls ces bâtisseurs et visionnaires peuvent contempler par ce regard qui transcende l’horizon. A travers ce récit, c’est toute l’évolution architecturale de l’Humanité qui nous est présentée.

Les Architectes de Babel montre son talent

Les Architectes de Babel - GagaIl n’y a pas à dire, Les Architectes de Babel est un très bel ouvrage. N’ayant pas besoin de plus pour nous raconter quelque chose de puissant, ce titre nous a captivés du début jusqu’à la fin. Comme dit un peu plus haut, on est curieux de voir comment cet édifice légendaire a vu le jour, mais cette lecture sera parvenue à détourner notre attention de celle-ci. Ce n’est plus la tour que l’on observe, mais ceux qui l’ont imaginé et ont donné tout ce qu’ils ont pour concrétiser cette vision. Une expérience littéraire qui utilise l’Histoire non pas pour sublimer cette dernière, mais pour mettre en lumière l’être humain derrière le mythe. Un parti-pris redoutable et qui est parfaitement mis en scène tout au long de notre périple. On a une profonde sympathie qui se crée pour Nimrod et Gaga qui forment l’âme de ce manga. Ils se battent avec leurs propres armes sur un champ de bataille qui s’étend bien plus loin qu’un simple conflit entre deux nations. On est avant tout dans une épopée qui souhaite nous raconter la lutte d’une personne pour montrer que son métier est aussi important que tous les autres. Un travail qui peut autant amener le bonheur aux gens qu’un profond malheur dans les mains d’un souverain imbu de lui-même. Le parallèle entre cette époque et aujourd’hui est remarquable et fait de cette licence un voyage inoubliable. En plus de ça, il y a un message très intéressant qui est traité dans cette lecture qui n’est autre qu’une forme d’immortalité pour ces architectes qui continuent à vivre à travers leurs créations. Des objets ou bâtiments qui perdurent malgré les effets du temps.

Vous l’aurez donc compris en lisant ces quelques lignes, mais on a eu un très beau coup de cœur pour Les Architectes de Babel. Si l’on pensait avoir seulement un récit historique qui nous plairait, le résultat est encore plus fort que prévu. Faisant briller ces personnages d’un éclat unique, le mangaka nous fait vibrer à travers leur développement, mais aussi ce qu’ils représentent à une époque où le pouvoir d’une seule personne pouvait décider de l’avenir de milliers d’autres. Un titre qui plaira autant aux amoureux de récits historiques qu’à ceux souhaitant se lancer dans une épopée mettant l’accent sur les protagonistes. On a été fasciné par la manière dont le mangaka dirige son casting pour nous séduire et faire ressortir ce qu’il y a de plus important à retenir par rapport à la tour de Babel. L’architecture est un domaine que l’on considère presque comme acquis aujourd’hui, mais il est en réalité un milieu où chaque construction est un combat. Même au sein de cet ouvrage, on sent les deux facettes qui s’opposent à travers Gaga et Nimrod pour finalement nous amener à une conclusion qui nous ferait presque verser une petite larme. Il n’y a absolument pas besoin de plus à cette série pour être agréable, divertissante et surtout enrichissante pour le lecteur. On referme alors la dernière page en repensant avec tendresse à ces deux jeunes garçons qui ont tout fait pour laisser leur empreinte sur ce monde. 

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant Les Architectes de Babel. Trouvez-vous que le récit parvient habilement à nous plonger dans cette période importante de l’Humanité ? Avez-vous apprécié la découverte de cette époque en compagnie de ces personnages ? Est-ce que vous trouvez que cet ouvrage retranscrit la folie du pouvoir qui peut guider certains à braver toute logique ? Ce titre est-il parvenu à vous offrir une expérience littéraire forte et dépaysante ? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans ce voyage dans le temps ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet ! 

© 2020 Ashimo Akira, Jitsugyo no Nihonsa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.