Denjin N-Vol.-1

Denjin N tome 1 : une menace pouvant être n’importe où

Il existe des titres que l’on décide de découvrir par simple curiosité et qui finissent par nous captiver sans même que l’on s’en rende compte. Des mangas qui savent poser rapidement des bases solides pour ensuite nous conduire au cœur de leur histoire. Ainsi, le lecteur que l’on est peut être agréablement surpris d’une aventure qui semblait anodine au départ. C’est un sentiment que l’on a eu très récemment avec une nouvelle licence provenant tout droit du catalogue de Pika. Intitulé Denjin N, son premier tome est sorti il y a seulement quelques jours. Si l’on ne s’était renseigné que sur le synopsis de base, on s’est dit qu’il serait intéressant de se lancer dans une épopée inédite. On était très loin d’imaginer que ce contact allait être aussi brillant dans ce qu’il peut amener par la suite. S’adressant avant tout à un public averti, cette série parvient à mélanger brutalité, surnaturel et polar pour un mélange savoureux qui parvient à s’emparer de notre attention. A la fois fascinant et terrifiant, ce titre nous offre une entrée en matière pleine de qualités. Il est donc grand temps d’observer les actions d’un tueur qui risque d’être compliqué à attraper.

La naissance d’un monstre

Denjin N - NasuDenjin N, scénarisé par Yuu Kuraishi et dessiné par Kazu Inabe, nous plonge dans un Japon contemporain. On y fait la connaissance de Nasu, un jeune homme qui est loin d’avoir une vie de rêve. Ayant vu ses deux parents se déchirer, il vit aujourd’hui chez sa mère alcoolique et travaille comme véritable larbin dans une supérette. Considéré par son entourage comme un looser et un simplet, il ne trouve du réconfort que dans sa passion des idols et surtout à l’égard de Misaki Kanzaki. Cette dernière fait partie d’un groupe n’ayant pas vraiment le succès espéré et il se contente de l’encourager à travers son casque de réalité virtuelle. Un quotidien loin d’être fantastique et qui le détruit petit à petit de l’intérieur. N’étant apprécié de personne et même pas de sa propre mère, il se dit que sa vie ne pourrait pas être pire que tout ça. Une pensée qui va finalement s’avérer fausse suite à une succession d’événements qui vont totalement détruire son existence. C’est finalement après un tragique accident que l’impensable va se produire et que son monde terne va devenir extraordinaire. En effet, suite à ce qui lui est arrivé, le voilà devenu capable de posséder n’importe quel système électrique dans le monde. Ce nouveau statut lui ouvre les yeux sur ce qu’il peut faire à présent et son regard se porte naturellement vers la personne qui a toujours hanté ses pensées. Maintenant qu’il n’est plus un simple humain, il peut agir pour aider Misaki dans sa carrière sans que cette dernière ne s’en rende compte.

Tel un ange gardien, il veille sur elle pour que ses journées se passent au mieux. Un souhait qui peut sembler inoffensif dans un premier temps, mais qui va rapidement montrer toute l’obsession de cet être terrifiant. Celui qui se fait maintenant appeler “N” se lance dans une croisade sans fin pour éliminer tous ceux qui osent se dresser sur la route de cette jeune femme. Qu’ils s’agissent de gens croiser seulement quelques minutes à des rivales déjà bien établies, personne n’est à l’abri de ce monstre qui peut aller où il veut dans cette société où l’électronique est partout. Les cadavres commencent alors à s’accumuler et cela éveille l’attention des forces de l’ordre qui ne peuvent plus croire à de simples accidents. Tout est planifié par ce tueur d’un nouveau genre dont la grande question est de savoir comment l’arrêter pour empêcher d’autres massacres. Leur unique espoir repose sur deux frères médiums aux méthodes bien particulières. Ainsi débute une traque sans merci où la police a déjà un net désavantage pour réussir à retrouver la trace de cet individu omnipotent. Comment capturer quelqu’un qui peut être au courant de tous vos agissements en une fraction de seconde ? Voilà une question qui va tarauder l’esprit de ces agents et de leurs consultants qui risquent leur vie pour stopper ce monstre aux capacités presque divines. Un duel qui s’annonce destructeur et qui pourrait bien faire encore de nombreuses victimes autour de cette jeune fille qui n’a rien demandé.

Denjin N peut sembler étrange au premier abord quand on s’attarde sur le début de l’intrigue. Cependant, celle-ci va ensuite rapidement nous montrer tous les enjeux qui se cachent derrière et surtout la menace qui vient d’être créée par accident. Alors que l’on ne s’y attendait pas, on se met à frissonner devant cet être d’un nouveau genre dont l’omnipotence le rend quasiment invincible. Plus l’on progresse au sein de ces pages et plus l’angoisse s’empare de nous en imaginant ces yeux invisibles pouvant scruter n’importe quel individu. Une écriture largement soignée pour permettre au spectateur d’être happé par ce qui se passe.

Une traque haletante

Autant le dire tout de suite, on fut happé par ce premier volume de Denjin N. Au départ, on se demande où veut aller le récit à travers le quotidien de ce personnage tout à fait banal et qui vit un véritable enfer. En fait, tout ça est pour nous préparer à ce qui va arriver par la suite et permet de montrer le basculement entre son existence en tant qu’humain et ce qu’il est capable de faire en tant que “N”. Dès cet instant, on bascule dans un thriller horrifique haletant où l’on nous dépeint un prédateur suprême. Il peut voir tout ce qu’il veut et être présent à tout instant dans cette société. Ce premier volume est justement là pour construire cette menace et il le fait très bien. En seulement quelques pages, on voit toute l’étendue de son pouvoir et la brutalité avec laquelle il s’en sert. Présenté presque comme un dieu vengeur, il est en réalité un être tout simplement obsédé à l’excès par la seule personne qui lui a apporté un peu de réconfort dans sa précédente vie. Un amour devenu malsain et qui va contribuer à ajouter encore plus d’effroi à tout ce récit. En effet, on se dit qu’il suffit juste d’être dans son collimateur pour connaître un sort funeste. Même dans les crimes qu’il perpétue, il y a un sadisme qui vient justement renforcer ce malaise pertinent pour l’immersion du lecteur. Il n’est pas question ici de simplement écarter des gens pouvant être préjudiciable à la carrière de la jeune femme, mais bel et bien de faire subir une effroyable vengeance à toutes ces victimes.

De ce fait, cela ajoute encore plus d’émotions à l’égard de Misaki qui voit tout le monde autour d’elle disparaître sans comprendre ce qu’il se passe. Même là, l’auteur et le dessinateur font un formidable travail pour représenter cette peur chronique qui s’empare de celle qui reste au milieu de ce bain de sang. Une incompréhension totale qui ne fait qu’ajouter encore plus d’empathie de la part du lecteur à l’égard de cette demoiselle qui n’a jamais voulu tout ça. Le reste du récit n’est pas en reste étant donné que l’on plonge rapidement dans cette enquête qui dépasse la logique habituelle. On est intrigué de voir comment il serait possible de lutter face à un monstre qui peut être au courant des moindres faits et gestes de tout le monde. Un conflit qui part déjà avec un énorme malus pour les policiers et qui va justement apporter encore plus de piquant à cette affaire. En parvenant à amener des adversaires semblant être suffisamment brillants pour donner du fil à retordre à “N”, le mangaka parvient justement à capter toute notre attention. Il laisse entrevoir un duel qui s’annonce haletant entre ces deux camps et qui a déjà fait beaucoup de victimes. Une histoire qui ne se limite pas à un seul point de vue et nous permet d’entrevoir toute cette situation à travers le regard de chacun des acteurs. Cette introduction frappe donc un grand coup en nous mettant constamment sous pression face à cet adversaire dont on ne sait jamais s’il est là ou non. Un excellent mélange entre le thriller et l’horreur qui peut donner une épopée très forte concernant l’opposition qui se joue devant nous.

En se plongeant dans Denjin N, on se lance dans une chasse haletante où les proies doivent redoubler de vigilance pour simplement échapper au regard de leur prédateur. Une mise en scène réussie qui nous marque par son côté viscéral, mais aussi par cette aura qui se dégage de ce tueur que l’on ne voit même pas. Cela permet de créer une atmosphère singulière où l’on a le sentiment de ne jamais être à l’abri dans ce monde hyper-connecté. Une tension palpable se dégage de ces cases et l’on a autant hâte de voir la suite que terrifié d’assister au courroux de cet antagoniste.

Denjin N foudroie notre regard

Denjin N - transformationIl est toujours fantastique de pouvoir se lancer dans une série qui parvient à nous proposer une surprise de taille. Denjin N a su créer cet étonnement qui a permis de vivre un fantastique moment tout au long de ce premier volume. Encore une fois, il s’agit d’un titre qui se tourne vers un public averti de par la violence de certaines scènes. Cependant, derrière ce côté sanglant et morbide se cache surtout un récit prenant où l’on assiste à la naissance d’un tueur en série qui peut aisément se débarrasser des gens d’un claquement de doigts. Critiquant très bien le côté connecté de cette société, ce titre, en plus d’être un excellent divertissement, montre à quel point on est lié maintenant à toutes ces machines qui nous entourent. Une aubaine pour ce monstre qui peut devenir le pire cauchemar de n’importe qui. En dehors de cette tension palpable, on a aussi été fasciné par cette représentation du désespoir qui anime de plus en plus cette demoiselle qui se retrouve au milieu de toutes ces tueries sans rien pouvoir faire. Une peur compréhensible et intense que l’on ressent totalement. En voulant la protéger et lui assurer le succès, on voit en réalité que toutes ces actions ne font que créer un abîme sans fond dans lequel elle se retrouve projetée. Tous ces petits éléments rendent justement cette épopée fantastique dans ce qu’elle réussit à transmettre au lecteur qui frissonne au même titre que tous ces personnages. Ingénieuse et prenante, cette introduction réussit habilement son pari en nous donnant envie de se lancer directement dans la suite.

Vous l’aurez donc compris en lisant ces quelques lignes, mais on a été plus que séduit par ce que pouvait proposer ce premier volume de Denjin N. En plus de poser rapidement les bases de son histoire afin de nous plonger au cœur de cette enquête surnaturelle, le mangaka sait comment susciter l’envie chez le spectateur. Un manga porté par l’excellent trait du dessinateur qui a su rendre tout l’effroi qui s’exprime de ces actes monstrueux. Voici donc une aventure littéraire qui plaira sûrement beaucoup à tous les amoureux de thriller et qui cherchent une lutte spectaculaire contre un tueur d’un tout nouveau genre. En plus de tout ça, il s’agit d’une série qui se termine en quatre volumes et qui promet donc une courte, mais intense expérience. On est face à des débuts prometteurs qui, on l’espère, pourront concrétiser leurs promesses dans les prochains actes. Cela n’en reste pas moins une excellente entrée en matière que l’on a pris beaucoup de plaisir à découvrir. Bien sûr, on ne termine pas une chronique sans évoquer les multiples questions qui nous taraudent. Est-ce qu’il est réellement possible de pouvoir stopper un individu qui n’est plus vraiment humain ? Comment ces deux frères vont réussir à contrer les assauts de leur adversaire ? Le massacre va-t-il continuer tout autour de Misaki ? Il ne reste plus qu’à prendre son mal en patience pour connaître le futur de cette bataille qui s’avère déjà très intense.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Denjin N. Avez-vous été intrigué par cette histoire aussi macabre que fascinante ? Trouvez-vous que le danger représenté au sein de cette introduction est bien conçu ? Est-ce que vous pensez que l’on va avoir le droit à une confrontation spectaculaire entre l’être humain et cette entité immatérielle ? Le postulat de base est-il suffisamment bien conçu selon vous pour nous tenir en haleine sur la durée ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Inabe Kazu / Kuraishi Yu, Kodansha

2 Comments

  • Vialyli dit :

    Comme je l’ai dit précédemment , je suis intriguée par ces yeux. Ça me donne envie de découvrir le titre et avec ta chronique j’en suis convaincue, merci. Je pense qu’il y a énormément à découvrir dans ce titre. Il va y avoir des surprises 😃. Merci Otaku

    • EspritOtaku dit :

      Je suis content que ma chronique te donne envie de découvrir ce titre ^^
      Il y a en effet, beaucoup de choses à dire sur ce manga et ce qu’il peut proposer par la suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.