Coco-L'île magique-Vol.-1

Coco – L’Île magique tome 1 : la magie propre à l’enfance

Il y a un genre que l’on a peu souvent l’occasion d’aborder dans nos chroniques alors qu’il mérite amplement que l’on s’attarde dessus. Cela concerne les mangas qui visent un public jeune et qui se présentent donc comme une bonne porte d’entrée à cet univers d’une grande richesse. Il serait dommage de croire que parce qu’une œuvre vise avant tout les enfants, elle ne mérite pas notre attention. Au contraire, c’est souvent dans ces aventures que l’on peut vivre des moments incroyables. C’est pour ça qu’aujourd’hui, on va traiter d’une toute nouvelle licence venant tout droit du catalogue de Ki-oon. Il s’agit de Coco – L’île magique dont le premier volume vient tout juste de sortir. Souhaitant nous proposer une épopée douce et légère, cette virée va être l’occasion de raviver bien des souvenirs aux lecteurs qui retournent aisément en enfance. Rien qu’à travers son personnage central, ce conte parvient à nous ensorceler avec une facilité déconcertante. Un rêve vivant où tout ce qui compte est de laisser son imagination vagabonder. Il est donc grand temps de partir explorer ce monde aux multiples possibilités.

Une jeune fille aux grands pouvoirs

Coco - réveilCoco – L’île magique, imaginé par Keisuke Kotobuki, nous emmène dans un monde féérique où les sorts existent. Cependant, il n’est pas question ici de faire étalage de grands pouvoirs pouvant changer radicalement l’environnement. Il s’agit plus de techniques permettant de faciliter le quotidien des gens vivant sur cette île. D’ailleurs, tout le monde parvient plus ou moins à profiter de ces bienfaits sauf une personne bien précise. Il s’agit de la jeune Coco qui préfère rester loin de toutes ces machines. Ne faisant jamais étalage de ses capacités, elle se montre distante dès qu’il s’agit d’aborder le sujet même si elle est élève dans une école chargée de la formation des enfants dans ce domaine. Alors que tous ses camarades de classe parviennent à accomplir de belles prouesses, elle ne fait que créer des catastrophes de son côté. Ne pouvant maîtriser cette énergie qui sommeille en elle, chacune de ses tentatives finit constamment par donner lieu à des dégâts que Coco préfère éviter. Un poids qui pèse sur ses épaules, car même s’il elle semble détachée de tout ça, la jeune fille rêve secrètement d’être une grande magicienne. Ses rêves ne sont faits que de combats grandioses où elle sauverait la vie de nombreuses personnes en terrassant d’impressionnants adversaires. Cependant, la réalité est toute autre et il lui faut accepter son sort pour ne plus se faire d’illusions. Malgré tout, ce souhait ne peut être totalement effacé et son désir ne fait que grandir au fil des jours.

Heureusement pour Coco, elle peut compter sur l’aide de sa meilleure amie et surtout du professeur. Ce dernier s’avère être un inventeur de génie qui a vu le potentiel de cette élève et souhaite lui permettre de l’exprimer totalement. C’est ainsi qu’elle va participer à ses nombreuses expériences qui vont lui donner la chance d’essayer ses créations afin de montrer toute la force de cette demoiselle. Pourtant, ces essais finissent toujours par des explosions qui ne passent pas inaperçus. La jeune fille ne s’attendait cependant pas à ce que son énergie attire l’attention d’un inconnu. Se rapprochant rapidement de sa position, ce personnage encapuchonné semble bien décidé à retrouver Coco. La raison qui le pousse à cette traque n’est connue que de lui, mais pourrait bien conduire cette enfant vers un destin bien plus grand qu’elle ne l’aurait jamais imaginé. Ainsi débute un nouveau tournant dans son quotidien qui lui laisserait possiblement une chance d’accomplir son rêve. Mais chaque objectif ne peut être accompli qu’après avoir franchi de nombreuses épreuves et c’est ce qu’elle va rapidement comprendre. Elle qui semble toujours se moquer de tout ce qui l’entoure montre une toute nouvelle énergie dans ses yeux. Une motivation inattendue qui peut lui permettre de soulever des montagnes si elle parvient à s’accrocher malgré les difficultés qui l’attendent. Il suffit parfois d’un coup de pouce pour que la magie opère et que tout nous semble possible.

Si l’intrigue de Coco – L’île magique peut sembler être très simple, c’est justement dans le but que l’on rentre aisément dans l’univers. Ce qui fait vraiment la force de cette œuvre va surtout provenir de l’attachement que l’on va ressentir à l’égard de cette jeune fille différente des autres. Avec sa personnalité drôle et touchante, elle sait comment s’approprier notre sympathie pour ensuite nous conduire dans un quotidien donnant le sourire. On a beau être au cœur d’une histoire qui a encore beaucoup de choses à nous raconter, le plaisir est quant à lui immédiat et rafraîchissant.

Une histoire drôle et envoûtante

Ce qu’il est important de savoir quand on s’attarde sur un récit qui se veut tourné vers un jeune public, c’est s’il parvient à nous happer rapidement dans son univers. Un pari réussi du côté de Coco – L’île magique qui parvient, en seulement quelques cases, à nous faire sourire et à nous donner envie de parcourir ce monde. La première chose qui nous frappe et qui va nous attirer vient du personnage principal de cette aventure. Coco est une gamine tellement attachante et drôle par son comportement. Dès le début de cette lecture, on sent tellement son côté désabusé qui vient trancher avec le reste de son entourage. Une jeune fille qui semble ne faire attention à rien de ce qui l’entoure et qui pourtant va se montrer bien plus complexe qu’il n’y paraît. Cette introduction, en plus de lancer l’intrigue principale, va surtout être l’occasion de sympathiser avec elle et de se transposer à sa place. Après tout, elle a beau posséder des pouvoirs impressionnants, son incapacité à les contrôler la ramène au statut de simple humaine. Tout comme nous, elle observe ce monde et les gens qui y habitent avec des étoiles plein les yeux. Son souhait le plus cher nous ramène à cette époque où l’on voyait la magie comme quelque chose de tangible et qui nous faisait rêver. Elle symbolise à la perfection cette enfance que l’on a connue et où notre imagination n’avait aucune limite. On a donc un sentiment tout particulier qui naît en nous au fur et à mesure que l’on progresse dans cet ouvrage.

Au même titre que notre héroïne, on s’extasie au sein de cet environnement où le fantastique est banalisé, mais qui paraît incroyable pour ceux qui ne peuvent y accéder. En dehors de ça, ce premier volume de Coco – L’île magique nous dépeint une épopée qui est encore loin d’être extraordinaire, mais qui se veut surtout amusante rapidement. Ainsi, on n’a jamais le sentiment de s’ennuyer et on prend même énormément de plaisir à simplement suivre le quotidien de cette élève qui cherche sa place dans ce monde qui lui paraît grandiose. Une enfant qui vit ses rêves en cachette et dont une simple rencontre va totalement bouleverser sa vision des choses. Il y a ainsi cette magie ambiante qui découle directement de ce lieu, mais aussi des personnages que l’on rencontre. En quelques secondes, on est totalement plongé dans ce qui nous est présenté et l’on a juste envie de croire en ce que l’on nous montre. Un moment d’évasion que l’on savoure dans sa forme la plus simple peu importe l’âge que l’on a. C’est justement ça qui est bien à travers ces premiers pas, car on sent cette volonté de parler aux enfants, mais sans oublier les adolescents et adultes qui peuvent aussi profiter de ce voyage enchanteur et drôle. Voilà un conte qui nous montre que la simplicité a du bon et qu’il n’en faut parfois pas plus pour juste nous permettre de profiter. En tout cas, la nonchalance de Coco ainsi que les petites péripéties qu’elle vit suffisent largement à nous combler de bonheur.

Il est vraiment formidable de s’attarder sur cette première escapade dans le monde de Coco –  L’île magique. Un périple qui réveille l’enfant qui sommeille en nous et fait que l’on apprécie un bonheur simple et diablement efficace. Bien sûr, on a ce souhait de voir où voudra nous emmener l’intrigue, mais la plus belle qualité de cet ouvrage est de proposer un divertissement immédiat et qui nous donne le sourire. Un titre qui porte bien son nom, car la magie est palpable et peut aisément parler à n’importe qui. Une ode à l’émerveillement et au rêve qui permet de créer un premier contact fantastique.

Coco réveille notre innocence

Coco - rechercheComme dit un peu plus haut en introduction, on avait à coeur de voir ce que pourrait donner ce premier jet de Coco – L’île magique afin de mettre en avant ces mangas jeunesse. On a alors grandement apprécié l’épopée qui se présente à nous-même si celle-ci n’est pas forcément spectaculaire ou grandiose. Elle affiche seulement tout ce qui est nécessaire pour capter notre attention et nous ramener en enfance. De ce fait, on a un affect tout particulier pour cette introduction qui est une belle porte d’entrée à ce medium, mais aussi une belle histoire portée par cette leçon importante qui est de ne jamais abandonner. Drôle, envoûtante et bienveillante sont des adjectifs qui conviennent très bien à ces quelques chapitres qui donnent le ton de ce que l’on devrait avoir par la suite. Ce titre se veut onirique et y parvient habilement que cela soit par les dessins, l’univers coloré ou les personnages. On a ce sentiment d’être dans un rêve où tout est possible et qui renoue avec cette créativité que l’on peut avoir perdue autrefois. Cette expérience littéraire est un excellent moyen de stimuler notre imagination ou de la raviver pour montrer à quel point laisser son esprit vagabonder de temps en temps est très important. Il n’en faut alors pas plus à l’auteur pour créer un voyage qui nous comble et nous dépayse sans forcément partir vers de grandes ambitions. Réussir à insuffler cette dose de magie que l’on ressent à chaque page est le plus bel exploit que cet ouvrage pouvait accomplir.

S’il semble assez évident que l’on a devant nous un périple qui se veut à destination des enfants, cela ne signifie pas pour autant que les autres lecteurs sont mis de côté. Que cela soit en famille ou par simple désir de se plonger dans une série simple et efficace, Coco – L’île magique peut nous permettre de rêver. Une entrée plus que réussie et qui montre que l’on a besoin de ce genre de mangas pour permettre de faire découvrir cet univers littéraire, mais aussi tout bonnement pour nous faire retrouver cette innocence capitale. Une lecture qui plaira donc aux plus petits, mais qui peut aussi enchanter les plus grands souhaitant une lecture qui ne se préoccupe que de faire sourire ses lecteurs. Les titres s’adressant aux jeunes générations ont un rôle capital qui est d’insuffler de la magie, du rêve et de la fantaisie. Cette licence y arrive très bien pour ses débuts et il faut maintenant espérer que cela fonctionnera toujours autant par la suite. Les aventures de cette jeune fille comique et attachante n’ont pas fini de nous divertir. Bien sûr, on ne peut refermer cette dernière page sans parler des questions que l’on a en tête. Est-ce que Coco va réussir à concrétiser son désir le plus profond ? Que désire réellement cet inconnu qui souhaite mettre la main sur le pouvoir latent de cette gamine ? Que nous cache ce monde où la magie est répandue ? On est très curieux de voir comment le mangaka va répondre à ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Coco – L’île magique. Avez-vous apprécié la légèreté qui se dégage de cette série ? Trouvez-vous que notre protagoniste dégage une forte sympathie qui nous donne envie de l’accompagner dans son quotidien ? Pensez-vous que l’univers dépeint affiche un certain charme et peut nous offrir de belles surprises par la suite ? Est-ce que vous pensez que l’on pourra être étonné de la tournure que vont prendre les événements pour notre héroïne ? Qu’attendez-vous pour le futur de cette licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© Keisuke Kotobuki / Ki-oon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.