Ao Ashi - bannière

Ao Ashi : nos 5 raisons de commencer

Pour bien finir cette nouvelle semaine, on s’est dit qu’il serait intéressant de vous proposer un nouveau “5 raisons de commencer”. Il faut dire que les licences captivantes ne manquent pas et cette fois, on se tourne vers le monde du sport avec Ao Ashi. Ce grand titre du catalogue de Mangetsu en est déjà à son sixième tome et cela nous a largement donné matière pour réfléchir à ce qui fait la force de cette saga. Si vous nous suivez depuis longtemps, vous savez à quel point on apprécie les mangas sportifs. Un genre qui nous a bercés depuis nos débuts en tant que lecteur et qui continue de nous faire tant rêver. Dans ce domaine, la série de Kobayashi Yûgo a su frapper un grand coup en mettant en scène le foot à travers une épopée aux multiples qualités. De son introduction à ce que l’on a pu vivre dans les dernières pages en date, cette aventure littéraire n’a eu de cesse d’ajouter des cordes à son arc. Un voyage au potentiel incroyable et où prouesses sportives se combinent à un récit profondément humain. Il est donc grand temps d’aborder cinq éléments qui font d’Ao Ashi une incroyable lecture et qui tient, pour l’instant, toutes ses promesses.

Un protagoniste en plein développement

Foot 1

La première chose qui frappe quand on se lance dans Ao Ashi n’est autre que son protagoniste, le jeune Ashito. Ce qui est notable avec cet adolescent, c’est que l’on se rend vite compte qu’il a un énorme potentiel, mais qu’il ne sait pas s’en servir. Un personnage qui peut sembler agaçant au premier abord par rapport à certains de ses agissements, mais qui est justement pensé pour coller à l’image d’un jeune joueur n’ayant jamais vraiment connu le monde professionnel. C’est un garçon plein d’ambition, de rêves, mais qui va aussi se confronter à un immense mur. Alors qu’il pensait avoir déjà largement sa place sur le terrain, il va ravaler un peu sa fierté pour mieux comprendre ce qui fait l’essence de ce sport. L’ego n’est pas forcément une mauvaise chose en tant que joueur, mais il faut savoir la canaliser et accepter le jeu en équipe. Voilà qui est génial avec ce héros. On sent qu’il a un long chemin à parcourir et on ne cesse de le voir progresser et surtout montrer qu’il en veut. Le lecteur veut alors autant le soutenir que lui dire de se ressaisir afin qu’il puisse pleinement prendre son envol. Si l’on commence à discerner le talent spécifique qu’il a naturellement, Ashito est avant tout un garçon lambda qui a décidé de dédier sa vie à ce sport qu’il aime tant. Un footballeur qui doit encore tout prouver, mais où chaque pas effectué offre un sentiment de réussite incroyable.


Un véritable travail d’équipe

Foot 2

On en a parlé précédemment, mais le travail d’équipe est aussi un élément très important et captivant dans la construction de Ao Ashi. Ce que l’on constate très rapidement, c’est à quel point cette notion peut sembler absente chez nos jeunes joueurs. Échanger, discuter et travailler ensemble sont des notions qui s’apprennent ici au fur et à mesure des épreuves. Il n’est pas question de s’entendre directement et cela va même engendrer plusieurs tensions importantes pour le développement de l’histoire et des personnages. La camaraderie n’est pas gagnée d’avance et c’est justement intelligent de montrer à quel point vivre en groupe peut être compliqué notamment quand l’ego et les ambitions personnelles entrent en jeu. Cela est brillamment mis en scène tout au long de ces tomes et va accentuer le fait que Ashito commence quasiment de zéro. Il est un bon joueur, mais il est encore un novice dans ce que c’est qu’être un vrai footballeur. Un constat qui peut aussi s’étendre à certains de ses camarades et qui va appuyer l’importance d’avancer ensemble. Attaquer et marquer sont des facettes grisantes de ce sport, mais il est quasiment impossible d’y arriver seul. Ce manga nous le montre avec toujours cette sincérité qui le caractérise. Une partie cruciale de l’évolution de nos héros et qui prend tout son sens au sein de ces pages. Une entente qui ne se fait pas sans grabuge et qui n’en est alors que plus réaliste.


Le foot et en dehors

Ao Ashi - tome 3

Il ne faut pas croire que Ao Ashi est un manga sportif comme on a l’habitude d’en voir. En effet, si le foot est au centre de l’attention, ce n’est pas l’unique élément qui va rendre cette aventure aussi captivante à suivre. Cette série veut aborder tout ce qui façonne l’environnement de ces jeunes sportifs. Cela signifie donc autant présenter ce qui se passe sur le terrain que ce qu’il y a en dehors. Sur ce point, l’auteur fait un travail remarquable tant on est ébloui par tout ce que l’on peut découvrir. Que l’on soit amateur ou non de ce milieu, on est tous emporté par la découverte de ce milieu qui passe autant par les matchs, les phases d’entraînements, la vie en équipe et les relations avec les autres. Il y a une multitude de facteurs qui entrent en ligne de compte et qui vont venir enrichir cette expérience déjà grisante. Notre regard s’élargit pour comprendre qu’il n’est pas question ici uniquement de prouesse physique et sportive. On est avant tout dans une aventure humaine où l’on assiste au combat quotidien de ces adolescents pour concrétiser leur rêve. Une lutte incessante qui va leur permettre de s’épanouir et de comprendre ce qui se passe derrière ces rencontres où l’action et la stratégie prime sur tout le reste. C’est justement en s’attardant sur tous les détails de la vie d’un jeune footballeur que la licence nous prouve toute sa richesse et ses ambitions. Une œuvre complète et qui nous apprend énormément de choses à travers le parcours de ces personnages.


Des matchs captivants

Ao Ashi - tome 4

Ce quatrième point est à la fois intéressant et loin d’avoir atteint tout son potentiel. Pour expliquer ça, il faut savoir que l’on a le droit à quelques rencontres tout au long de ces six premiers tomes. Cependant, il s’agit souvent d’entraînements ou bien de premières affiches qui ne vont pas être là pour nous en mettre plein la vue. Malgré tout, le mangaka réussit à attirer notre regard sur ces moments du fait que ces confrontations sont construites de manière intelligente. Quand on voit ces joueurs courir sur le terrain, on a le sentiment d’être devant un affrontement bien réel. Que ce soit sur le plan de la mise en scène, les duels, les stratégies ou même le rythme proposé, tout est pensé pour qu’il se dégage une profonde sincérité de ces passages. La frontière entre la fiction et la réalité s’efface et l’on se dit alors que si ce que l’on voit n’est que le commencement alors la suite s’annonce tout simplement grandiose. Des premières échauffourées qui laissent présager des matchs spectaculaires pour le futur de cette série qui n’a pas fini de nous faire frissonner. Il s’agit d’une pièce importante de ce puzzle, mais qui pourtant ne tire pas la couverture par rapport aux autres éléments de ce récit. On observe alors attentivement les efforts de ces protagonistes qui se démènent pour gagner et aussi éveiller l’intérêt de la foule pour eux et leur équipe. Nous ne sommes alors plus considérés comme des lecteurs, mais comme des spectateurs présents dans les tribunes.


Un potentiel impressionnant

Ao Ashi - tome 5

On finit tout simplement par les promesses d’Ao Ashi. Alors que le tome 6 vient juste de sortir, on sait déjà qu’il y a 26 volumes au Japon et que la série est toujours en cours. Une aventure qui se veut sur le long terme et qui démontre, dès ses prémices, son envie de prendre son temps pour exprimer tout le chemin parcouru par Ashito et ses camarades. Dès l’introduction, on prend conscience de l’épopée dans laquelle on vient de se lancer et tout ce que cela prépare pour l’avenir de ces jeunes sportifs. On a ce sentiment que l’on touche à peine au cœur de l’histoire et que tout ceci est une préparation plus que réussie pour nous amener à un conte dépassant de loin toutes nos attentes. Un manga sportif qui ne souhaite pas se précipiter et qui aborde avec force et émotion tous les déboires et victoires de ces athlètes qui se battent pour exister aux yeux du public. Face à cette saga, on passe d’un suspens insoutenable à des instants où le cœur prend le pas sur tout le reste. On se réjouit et l’on vibre au rythme des exploits de ces jeunes pousses dont la lutte ne fait que débuter. Que ce soit au niveau des matchs qui vont venir, de l’évolution de ces footballeurs ou bien de l’enrichissement de leur environnement, Ao Ashi est une série qui déborde de potentiel et qui montre qu’elle a les moyens de réaliser ce qu’elle désire. Le regard du spectateur ne peut alors que briller en imaginant ce que tout ce beau monde va pouvoir devenir dans un avenir proche.

© 2015 Kobayashi Yugo, Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.