Badass Cop & Dolphin-Vol.-1-2

Badass Cop & Dolphin tome 1 : un duo du tonnerre

Il y a des œuvres qui ont pour unique but que de nous amuser. Un exercice pouvant sembler simple au premier abord, mais qui s’avère en réalité particulièrement complexe à réaliser. En effet, réussir à proposer un univers qui soit à la fois attrayant et un terrain de jeu idéal pour l’artiste comme le spectateur. On a pu avoir un très bon aperçu de réussite dans ce domaine avec le manga que l’on va traiter aujourd’hui. Il s’agit de Badass Cop & Dolphin, édité chez Kazé, dont le premier volume vient de sortir. Connaissant bien le mangaka derrière cette œuvre, on était impatient de voir quelle histoire inédite avait vu le jour dans son esprit. C’est ainsi que l’on était très impatient de découvrir cette série dont le nom en disait déjà long sur le délire que l’on allait vivre. En se plongeant dans cette première partie, on a pu retrouver le charme de ces aventures totalement barrées qui n’ont comme limite que l’imagination de la personne derrière ces dessins. Une virée dans un univers où tout semble idiot et absurde, mais qui est fait de telle manière à ce que l’on adhère totalement à ce spectacle déjanté. Il est donc grand temps de partir sur une île ayant des habitants un peu particuliers.

Une nouvelle espèce découverte

Badass cop & Dolphin - TokyoBadass Cop & Dolphin, imaginé par Ryuhei Tamura, nous emmène au Japon où l’on fait la connaissance de Boyle Samejima. Cet homme s’avère être un policier qui prend énormément de plaisir à intervenir de manière “badass” sur chaque situation. Un flic qui n’a que faire des règles tant que cela lui permet d’appréhender un criminel même si cela signifie l’endommager un tant soit peu. Si les résultats sont bien là, ses méthodes ne sont pas au goût de tout le monde et notamment de son supérieur. Ce dernier ne peut plus supporter ses exploits problématiques qui jettent le discrédit sur le service et vont à l’encontre de toutes les lois du pays. Il va alors prendre une décision qui va radicalement changer l’existence de cet agent des forces de l’ordre. Évitant de peu d’être renvoyé, Boyle finit par être mis au placard dans un archipel perdu au milieu de l’océan Pacifique. A ses yeux, il n’a rien fait de mal, mais cette dernière bévue l’emmène bien loin de l’agitation de la ville. Ici, ce n’est que du sable et de l’eau à perte de vue. Il ne peut s’empêcher de se demander comment il va bien pouvoir faire étalage de sa force dans un lieu aussi paradisiaque. Malgré tout, il se rend sur son nouveau lieu de travail afin de faire connaissance avec ses nouveaux collègues. Tout semble aller pour le mieux jusqu’à ce qu’on lui parle d’une étrange gamine ayant été élevée au sein d’une secte. Il semblerait qu’elle possède un don rare et est au centre de nombreuses discussions.

Samejima s’apprête donc à entamer son enquête sur le mystérieux “Culte de la Mer” dont cette gamine serait l’oracle. Une mission pour le moins étrange notamment pour ce flic chevronné qui préfère l’action à la réflexion. Heureusement, il peut compter sur son nouveau coéquipier pour l’épauler. Enfin ça, c’est ce qu’il aurait imaginé si ce dernier était quelqu’un de normal. Rien ne l’avait préparé au spectacle qui allait se tenir devant lui. Son partenaire n’est nul autre qu’un dauphin. Tout cela n’est pas une blague et il s’agit bien de l’animal marin qui n’a rien à faire sur la terre ferme. Devant lui se tient à présent un être à la fois humanoïde et aquatique qui défie les lois de la nature. Si cela l’étonne, Boyle va se rendre compte que les surprises ne s’arrêtent pas là. Cette île semble être au centre de nombreuses attentions et ça ne se limite pas uniquement aux individus peuplant celle-ci. Au plus profond de l’océan, des regards se posent sur la surface et des ombres se rapprochent. Une nouvelle menace est sur le point de voir le jour et il faudra bien toute l’énergie et la force de ce policier aguerri pour faire face à ces criminels d’un nouveau genre. Alors qu’il craignait de ne pas exprimer toute sa badassitude, il se pourrait bien qu’il soit à l’endroit idéal pour laisser exprimer son “talent”. Ainsi se forme le plus improbable des duos qui peut autant intervenir sur terre et en mer. Tout est maintenant possible et c’est souvent le plus improbable qui peut se réaliser sur ce petit bout de terre.

Il est évident que si l’on parle de Badass Cop & Dolphin, on doit forcément parler de l’humour qui se dégage de ce manga et qui fait partie intégrante du style de l’auteur. Avec un univers totalement WTF et surtout une surenchère dans l’exagération, ce premier volume souhaite rapidement nous mettre dans le bain concernant l’absence de logique sur cette île. Cependant, décalé ne signifie pas pour autant que l’on peut faire n’importe quoi en espérant que cela marche. Une leçon que nous enseigne très bien ce premier acte qui se veut avoir une certaine cohérence derrière cette histoire inimaginable.

Une bonne thérapie par l’humour

Il ne faut pas longtemps au lecteur pour comprendre dans quoi il s’embarque avec Badass Cop & Dolphin. Un récit qui, à l’image de son synopsis, veut rapidement nous montrer qu’il faut abandonner toute logique pour pleinement apprécier ce monde qui se dévoile à nous. Véritable marque de fabrique du mangaka, l’aspect déjanté et bourrin qui s’exprime rapidement au sein de ces pages va habilement résonner chez le lecteur. En effet, même si l’on peut trouver au premier abord que tout ceci semble farfelu, on est happé par ce conte où le monde terrestre et aquatique fusionnent pour un résultat totalement inattendu. De même, cette histoire ne repose pas uniquement sur un humour s’axant sur la surprise et la surenchère de moments plus délirants les uns des autres. Cela passe aussi par la mise en place d’un protagoniste qui va rapidement savoir comment nous faire sourire. Boyle est en effet un très bon personnage pour ce qui est de l’aspect gag de l’œuvre. Avec son attitude brutale, ses méthodes d’un autre temps et son envie constante d’en découdre, on retrouve cette figure du protagoniste bourru, mais particulièrement attachant. Là encore, l’humour du mangaka va nous proposer une montée en puissance très intéressante entre ce policier et l’environnement qu’il découvre. A son ancien poste, c’est lui qui était le plus étrange et le plus en décalage avec ce qui l’entourait. Maintenant qu’il est sur cette île, son attitude peut presque sembler lambda par rapport à tout ce que l’on découvre. 

Une approche narrative jouant habilement sur la notion de contraste où la différence est supplantée par l’étrange. Plus on progresse dans cette épopée et plus on se rend compte de cette complexité à proposer un récit qui se veut à la fois distrayant et totalement surréaliste. Pourtant, le mangaka y arrive avec habileté, car au-delà de seulement jouer avec un postulat de base barré, il va aussi proposer une cohérence au sein de cet univers. Que ce soit dans les situations proposées ou bien les personnages qui font leur apparition, tout est calculé pour coller à un schéma précis donnant encore plus de corps à cet environnement. Il va jusqu’au bout de son délire et c’est ce qui fait une grande partie de l’attrait que l’on a pour le manga. On a envie de savoir quels autres mystères farfelus vont débarquer sur cette île qui est un véritable terrain de jeu pour l’auteur. Si l’on a parlé longuement de son approche de la comédie, il faut aussi souligner que cette série n’a d’autre but que d’amuser son lectorat. Il n’est pas nécessaire que tout soit sérieux ou suive un fil rouge précis pour que l’on ait une épopée mémorable. Une saga réussit à marquer les esprits quand elle parvient à créer une scission entre la réalité et cette fiction. Il faut que dès les premières pages, on ait le sentiment de vivre quelque chose qui dépasse l’entendement. Chaque genre peut y parvenir et Badass Cop & Dolphin est un très bon exemple que le rire est un moyen extraordinaire de nous évader. Une série où chaque sourire que l’on affiche lui permet de s’inscrire un peu plus dans notre mémoire.

Badass Cop & Dolphin nous délivre un premier volume à la hauteur de nos attentes et même au-delà. En sachant quel auteur se trouvait derrière et la promesse qu’il nous faisait par rapport à son style si particulier, on espérait de tout cœur avoir devant nous une aventure qui nous fasse mourir de rire. Le contrat est rempli avec brio et va même nous faire ressentir une certaine nostalgie en souvenir des anciens projets de cet artiste. Un manga qui est là pour nous permettre de nous évader et de nous amuser tout en prolongeant cette galerie de séries barrées que l’on apprécie tellement.

Badass Cop & Dolphin lance leur enquête

Badass cop & Dolphin - BoyleAvec ce premier volume de Badass Cop & Dolphin, on se plonge dans une aventure qui n’a pour objectif que de nous divertir. Un pari pleinement réussi tant cette introduction s’avère aussi fun que délirante. Il est vrai que l’on peut redouter le fait que la série fut stoppée après seulement cinq tomes. Cependant, il faut souligner à quel point le mangaka peut, en seulement quelques pages, nous faire vivre une épopée irréaliste et qui nous fait passer un merveilleux moment. Craindre que l’on soit déçu par une saga qui a été arrêtée prématurément peut nous faire passer à côté de l’essentiel. Ce n’est pas parce que la série ne durera pas longtemps que l’artiste n’a pas voulu exprimer tout son art. C’est exactement le cas ici avec cette histoire qui est tellement barrée qu’il est pratiquement impossible de ne pas sourire face aux mésaventures de ces personnages absurdes et pourtant attachants. De plus, l’auteur ne se limite pas uniquement à transcrire sur le papier tout ce qui lui passe par la tête. Il arrive justement à proposer une cohérence au sein de cet univers barré. Que cela soit dans les interactions entre les divers personnages, les rencontres étranges que va faire notre policier sur cette île, l’absurdité qui monte crescendo tout en restant dans ce thème aquatique, tout est créé pour que l’on soit sur un terrain de jeu centré sur un sujet, mais dégageant une myriade de possibilités. Une aventure qui nous rappelle que le manga est avant tout un divertissement et qu’il n’est jamais aussi inoubliable que quand il arrive à nous faire avoir le sourire.

En lisant ces quelques lignes, vous aurez compris que l’on a beaucoup aimé ce premier tome de Badass Cop & Dolphin. C’est un gros coup de coeur personnel tant la comédie, surtout quand elle va dans une direction aussi folle, est un genre auquel on est tous sensible d’une manière différente. Il faut bien sûr adhérer à ce délire propre à l’artiste, mais si l’on parvient à s’immerger dans ce récit alors les fous rires s’enchaînent. Un amusement simple, efficace et décomplexé qui réussit à s’inscrire dans notre esprit juste par sa faculté à nous faire retrouver le sourire. Si vous désirez une lecture qui vous changera les idées et qui se veut totalement perchée alors cette saga peut clairement vous convenir. Avec son style si spécifique, Ryuhei Tamura nous montre que même si son récit ne dure pas dans le temps, il suffit juste d’un tome pour passer un merveilleux moment. Sans même forcément se concentrer sur l’intrigue principale, ce manga veut être une bouffée d’air frais en lisant seulement un volume. Une très belle réussite qu’il faut apprécier pour ce qu’elle est, à savoir une aventure légère et drôle. Bien évidemment, on a quelques questions en réserve pour clôturer cette chronique. Est-ce que l’on découvrira ce qui se cache derrière ce fameux culte ? Pourrons-nous percer les secrets derrière l’identité de ce coéquipier dauphin ? Boyle va-t-il finir par supporter son quotidien sur cette île ? Quels seront ses prochains défis ? On a juste hâte de retrouver cette bonne humeur communicative.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Badass Cop & Dolphin. Trouvez-vous que le mangaka réussit à instiller sa touche personnelle au sein de ce récit ? Retrouvez-vous l’humour si déjanté qui a marqué ses précédentes œuvres ? Est-ce que cette histoire loufoque est parvenue à attirer votre attention ? Les protagonistes de ce récit sont-ils attachants à vos yeux par rapport à ce qu’ils ont montré dans cette introduction ? Ce manga est-il un excellent divertissement selon vous ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2019 Tamura Ryuhei, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.